Lundi 18 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Matam : 250 millions dégagés pour expérimenter un «modèle d’entrepreneuriat»

Single Post
Matam : 250 millions dégagés pour expérimenter un «modèle d’entrepreneuriat»
Les acteurs économiques locaux de la région de Matam notamment, les groupements de femmes et de jeunes ainsi que des porteurs de projets, peuvent se rapprocher des Systèmes financiers décentralisés (Sfd) de leur localité pour obtenir un financement de leurs projets. Parce que, une enveloppe de 250 millions de francs Cfa leur a été allouée par la ministre de la Microfinance et de l’Économie Sociale et Solidaire, Zahra Iyane Thiam Diop, pour cette année 2019. Ce, pour une phase d’«expérimentation de l’Économie sociale et solidaire adossée à la promotion des chaînes de valeur et booster les initiatives économiques» des acteurs locaux, dans le cadre de la deuxième phase de la Plateforme d’appui au secteur privé et à la valorisation de la diaspora sénégalaise en Italie (Plasepri II). Ici, 40 Petites et moyennes entreprises (Pme) rurales existent dont 50 femmes et 50 jeunes réparties dans toute la région.
 


«Faciliter l’accès à des financements et crédits adaptés»

Venue rencontrer les acteurs de la microfinance de Matam, ce lundi 30 septembre 2019, dans le cadre de sa tournée nationale de partage du dispositif d'accompagnement et d’assistance technique de ladite Plateforme, Mme le ministre a expliqué que la principale mission de ce programme Plasepri est de «faciliter l’accès à des financements et crédits adaptés avec une stratégie d’intervention articulée autour de trois composantes essentielles», à savoir : la ligne microfinance, la ligne Pme (Petites et moyennes entreprises) et le volet assistance technique.
Au-delà des «énormes potentialités» dont dispose la région mais également de «plusieurs programmes institutionnels de l'État qui y sont en exécution, Zahra Iyane Thiam Diop estime qu’«il faut élargir l'assiette des bénéficiaires». Et afin de tirer le meilleur profit du projet, elle a exhorté ces acteurs économiques locaux notamment, les femmes et les jeunes bénéficiaires prioritaires de la Plasepri, à s'organiser autour de «projets entrepreneuriaux viables» selon le modèle de l’Économie sociale et solidaire. Lequel, pour elle, vise le «regroupement d'acteurs économiques sur une base sociale avec une approche chaîne de valeur et participera inévitablement à développer le potentiel local».

«Tous les secteurs d'activités sont concernés»

A l'en croire, la Plasepri touche tous les secteurs d'activité de la vie économique. Elle va de l'agriculture à l'industrie en passant par les services. Et ses cibles prioritaires sont les femmes et les jeunes.
Au cours de la rencontre, les acteurs locaux ont relevé quelques difficultés auxquelles ils font face. Il s’agit entre autres, de manque de financement, de discrimination envers les personnes en situation de handicap, de manque de formation des promoteurs en entrepreneuriat.
Concernant la formation, Mme le ministre a signalé qu’au-delà même de l’assistance technique et au-delà de ce que le Fonds d’impulsion de la microfinance fait en termes de système d’information et de gestion et en termes d’équipement informatique, son ministère aura des agents, qui sont des acteurs de développement local, qui seront dédiés à chaque département. Ce, pour «encadrer les organisations».

Pour rappel, la Plaseori, fruit de la coopération entre la République du Sénégal et la République d’Italie, est un projet mis en place pour «soutenir la création et le renforcement de Petites et moyennes entreprises (Pme) locales et favoriser l’investissement au Sénégal de nos compatriotes de la diaspora». Il s’agit ici, selon Mme le ministre, d’une initiative qui participe d’«une volonté forte de l’Etat du Sénégal qui accorde une place primordiale au développement des Pme dans les projets et programmes de l’économie sénégalaise». Et depuis le démarrage de cette tournée nationale en juillet dernier, la ministre de la Microfinance et sa délégation ont sillonné les régions de Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Fatick, Kaolack, Kaffrine, Saint-Louis, Louga, Diourbel et Thiès. Et après cette étape de Matam, elles seront à Tambacounda la semaine prochaine avant de boucler la boucle à Dakar.

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email