Samedi 31 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Menacées d’expulsion, trois familles sollicitent la médiation des autorités

Single Post
Menacées d’expulsion, trois familles sollicitent la médiation des autorités

Des habitants des Almadies (Dakar) sollicitent la médiation des autorités, après avoir été menacées d'expulsion de leur lieu d'habitation dont ils réclament le droit de propriété, a appris l'APS, jeudi.

 

"Les victimes de la zone 16" est le nom du collectif constitué par des habitants de ce quartier huppé de Dakar, pour échapper à une menace d’expulsion de leur lieu d'habitation. 

 

"Nous faisons au moins une centaine de personnes parce qu’il y a du monde derrière chaque famille. La valeur des trois sites réunis fait plus d’un milliard de francs CFA, un investissement que d'honnêtes citoyens ont réalisé pour obtenir ces maisons, à travers des circuits [autorisés par] l’Etat", a expliqué Maïmouna Bousso, porte-parole du collectif, lors d’une conférence de presse.

 

Au nom du collectif, elle en "appelle au président de la République et aux autorités, pour que des vies ne soient pas détruites après l’expulsion de toutes ces familles, au profit de tierces personnes". 

 

Les parcelles qu'occupent les familles des membres du collectif mesurent en tout environ 4.000 mètres carrés, selon Mme Bousso. 

 

"Cela fait 12 ans que nous habitons ici. A notre grande surprise, un inspecteur général d’Etat et un autre voisin réclament la propriété de ces maisons, en nous brandissant le jugement d'un tribunal qui nous signifie la perte de nos maisons", a expliqué la porte-parole des "victimes de la zone 16". Trois familles constituent le collectif, selon elle. 

 

Ces familles occupent trois sites qu'elles ont acquis sur la base de "la règlementation en rigueur", a soutenu Maïmouna Bousso. 

 

"Les services du cadastre, dirigés à l’époque par Tahibou Ndiaye, ne nous avaient pas donné des titres fonciers. Mais, ils nous avaient donné l’autorisation de construire (…) Nous avons construit [nos maisons] depuis 2002. M. [Tahibou] Ndiaye est un agent de l’Etat que nous sommes allés voir pour régulariser les terrains", a argué Mme Bousso. 

 

Elle dit ne pas douter de la bonne foi de l’ancien directeur du Cadastre, qui est actuellement poursuivi en justice par l'Etat du Sénégal, pour enrichissement illicite. 

 

"Il (Tahibou Ndiaye) était peut-être mal informé, ou alors il s’est trompé sur le service habilité à valider [nos droits de propriété sur] les terrains", a dit Mme Bousso, en présence de plusieurs femmes, de personnes âgées et d'enfants concernés par la menace d’expulsion en question. 

 

"Les victimes de la zone 16" déclarent, par la voix de leur porte-parole, avoir saisi les tribunaux pour faire valoir leur droit de propriété sur les terrains. Elles disent être "surprises" par une décision judiciaire qualifiée d''irrévocable". 

 

Maïmouna Bousso, désespérée de cette décision judiciaire, a ajouté : "Nous avons usé de toutes les voies de recours possibles. [...] On nous dit qu’on n’a pas le droit de faire appel. On nous dit que le moment où il fallait faire appel est dépassé. Nous n’avions pas la possibilité de saisir la cour d’appel, ni la Cour suprême."

 

"On ne comprend pas comment un litige aussi important, avec des valeurs [immobilières] aussi importantes, se règle uniquement au tribunal régional, sans possibilité d’appel", s’est-elle étonnée.

 

"Pourquoi ces maisons ont été revendues à des tiers voisins ? Pourquoi l’ancien directeur du Cadastre ne nous a pas donné d’autres terrains pour réparer le préjudice ? On vit une situation très pénible (…) Nous sommes tous des émigrés rentrés au bercail. Nous sommes victimes d’une injustice", s'est alarmée Mme Bousso.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email