Vendredi 18 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Meurtre de Charles Ndour - Le jeune Djiby Fall Dieng dénonce : « C’est le vol de meubles qui pousse les bailleurs marocains à s’en prendre aux Sénégalais »

Single Post
Meurtre de Charles Ndour - Le jeune Djiby Fall Dieng dénonce : « C’est le vol de meubles qui pousse les bailleurs marocains à s’en prendre aux Sénégalais »

Dans les colonnes de L'Obs, le jeune Djiby Fall Dieng, suite au meurtre de Charles Ndour, a donné son point de vue de la situation précaire vécue par les sénégalais au Maroc. A l'en croire, les africains vivant dans le royaume chérifien ne sont pas tous exempts de défauts. Il pointe même du doigt l'indiscipline notoire caractérisant certains de nos compatriotes et même beaucoup d'africains vivant au Maroc.

 

« Je suis au Maroc depuis bientôt trois (3) ans. Ce qui me fait le plus mal dans ce pays, c’est le comportement de nos compatriotes. Si les marocains se comportent mal avec nous, nous y avons une part de responsabilité. Il faut que les gens intègrent que nous ne sommes pas dans une république mais dans un royaume qui exige de nous une certaine tenue. II y a des choses que les Marocains, eux-mêmes, n’osent pas faire et que nous, émigrés, faisons.

 

« Par exemple, certains sénégalais n’hésitent pas à squatter une villa d’autrui meublée et tout. Ils poussent d’ailleurs l’irresponsabilité jusqu’à se permettre de vendre les meubles qu’ils y trouvent. C’est ce phénomène qui pousse les marocains à ne plus vouloir louer leurs appartements à des Noirs. Et si les bailleurs acceptent, ce sont vos voisins qui vous taxent de voleur, de bandit, etc. Cela m’est arrivé.

 

« Mes voisins ont commencé à me chercher des histoires pour que je quitte l’immeuble où je loge. C’est un policier du nom d’Abderrahmane qui est intervenu en ma faveur. Il leur a fait comprendre que je suis ici avec ma femme pour travailler et pas pour autre chose. Que je suis un bon musulman et tout. C’est ce qui a calmé mes voisins.

 

« Il arrivait souvent, avant cette intervention, qu’ils appellent la police quand des compatriotes venaient me rendre visite. Comme j’ai l’habitude de le dire, nous sommes des sénégalais et non des Nigérians ou des Camerounais. Ces deux nationalités ne font que foutre le bordel dans ce pays. Tous les problèmes des Noirs viennent d’eux. Ce sont eux qui ont commencé le phénomène du « dadji, deukk » (squat) et les sénégalais ont copié.

 

« C’est d’ailleurs à cause de cela que les incidents ont éclaté à Boukhalef, causant la mort de Charles Ndour. Des Camerounais avaient squatté l’appartement d’un Marocain. Et le propriétaire s’en est ouvert aux clochards pour un règlement de comptes. Il s’en est suivi une bagarre entre les clochards marocains et le Camerounais. J’avoue que les Marocains ne sont pas tous bien. Mais, si vous faites preuve d’un minimum de correction, vous pouvez vous en sortir ».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email