Mardi 19 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Nguéniène : Ndiémane, un village de 4000 âmes, sans eau ni électricité, ni infrastructures sanitaires

Single Post
Nguéniène : Ndiémane, un village de 4000 âmes, sans eau ni électricité, ni infrastructures sanitaires
Situé quelque part entre Mbodiène et Nguéniéne, Ndiémane se sent oublié. Avec 3.740 âmes, cette bourgade fait partie des 25 villages de la commune de Nguéniéne dans le département de Mbour.
Infrastructures sanitaires, scolaires, électricité, adduction en eau..., le village manque de tout. Ici, la population vit un supplice sans nom. Des cases en pailles entourées de palissades de la même matière cohabitent avec quelques bâtiments en dur.
Ici, la couverture maladie universelle (Cmu), le plan Sénégal émergent (Pse), le programme d'urgence de développement communautaire (Pudc), l'eau, l'électricité, sont des choses dont Ndiémane n'entend parler qu'à la radio. Rien ne montre une quelconque émergence. Pourtant, ce village perdu au milieu de la savane, veut accéder aux infrastructures sociales de base.

"Depuis sept ans nous sommes restés sans eau. Même les puits ont tari. Nous travaillons dans le maraîchage, alors, imaginez les difficultés que nous rencontrons pour subvenir à nos besoins en eau. Nous attelons des charrettes pour aller chercher de l'eau très loin. Nos enfants veulent travailler mais ils ne trouvent pas de travail. Heureusement, nous avons un Cem, mais pas de lycée", confesse Fatou Thiaw, présidente du regroupement des femmes de Ndiémane.

"Le tarissement de la nappe phréatique a paralysé toutes les activités agricoles qui s'y déroulaient" , a déclaré Alioune, superviseur de l'Association Afafa.

Comme un refrain, le manque de moyens est soulevé partout. La vie est dure pour les villageois qui font des aller-retours journaliers de plusieurs kilomètres pour chercher de l'eau, charger leurs portables.
C'est encore plus pénible pour les femmes qui accouchent.

"Quand les femmes accouchent, elles rencontrent beaucoup de difficultés. Elles sont parfois transportées en charrette à la recherche d'un centre sanitaire plus approprié", explique Fatou Thiaw.

Depuis 1990, l'ONG Afafa vient en soutien aux habitants du village. En cette période de pandémie, pour permettre aux populations de reprendre des forces, ils ont remis des kits de vivre, de semences entre autres. Aussi l'hivernage a été très gracieuse, ce qui a permis à la nappe phréatique de se ressourcer. Ainsi, avec l'appui de l'ONG, des lueurs d'espérance subsistent.
 
"Nous avons quatre écoles élémentaires et un Cem. Nous avons une très vielle ambulance qui s'embourbe constamment sur la route. Nous manquons de beaucoup de choses et nous demandons aux autorités de penser à nous", se plaint Babacar Yacou Diouf, chef de village de Ndiémane.

Ainsi, des routes adéquates, un centre hospitalier décent entre autres sont des préoccupations majeures.
Le village attend encore sa part d'infrastructures et Ndéimane ne désespère pas de voir un jour son terroir sortir de l'ornière de la précarité.


9 Commentaires

  1. Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Novembre, 2020 (20:42 PM)
    Où etait Tanor dieng qu'il votait pendant 40 ans ?
    • Auteur

      Verite Absolue

      En Novembre, 2020 (08:08 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grace a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
    • Auteur

      Humain

      En Novembre, 2020 (08:10 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grace a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
    • Auteur

      Reply Autor

      En Novembre, 2020 (08:12 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grâce a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
    • Auteur

      Reply Autor

      En Novembre, 2020 (08:13 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grâce a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
  2. Auteur

    En Novembre, 2020 (22:08 PM)
    bonne kestion
    Auteur

    Brooo

    En Novembre, 2020 (23:36 PM)
    Et il etait ou Tanor // 150ans au pouvoire ... J`espers qu`il est en ENFER.. en atendant le autres.
    • Auteur

      Humain

      En Novembre, 2020 (08:09 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grace a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
    • Auteur

      Reply Autor

      En Novembre, 2020 (08:10 AM)
      du respect pour les morts au moins mal pondu. c est grace a tanor qu ils ont eu ces écoles elementaires et c e m en plus de l ambulance informe toi bien avant d ouvrir ta gueule nullard
    Auteur

    En Novembre, 2020 (06:57 AM)
    Depuis 1990 Afafa les aide...

    Euh soit afafa est incompetent soit gni gno nexoul dimbeuli.



    Ndimbeul na fayy fekk loxo borom.

    Cessons d'être attentistes.
    Auteur

    Verite Absolue

    En Novembre, 2020 (08:32 AM)
    baol baol et broo au moins du respect pour les morts .c est du temps de tanor ministre d etat dir cab sous abdou diouf qu ils ont eu ces 4 ecoles elementaires et un cem plus une ambulance la ou d autres villages du pays mieux places n en n ont pas et vos peres qu est ce qu ils ont fait pour leur quartier a plus forte raison leur village
    Auteur

    V

    En Novembre, 2020 (09:33 AM)
    il ne faut crier tot ou est OTD il ne souciait meme pas de vous juska sa mort .niakk diom bayilene bou election dioté niu di len di nakh ak cakette tshirt sandwich et 2500 frs c honteux nos hommes politiks sont tous pareils gros menteur
    Auteur

    Re

    En Novembre, 2020 (11:15 AM)
    Desolais l'argent disponib;le c'est pour les caisses politiques et Magaal.
    Auteur

    Senghor

    En Novembre, 2020 (08:30 AM)
    Paix à son âme, Ousmane Tanor Dieng était un grand homme, un homme de valeur un Digne fils du Sénégal pas comme les autres. Aujourd'hui le village Diémane dans la commune de ngueniene à quelques kilomètres de Mbour mérite plus. Ce village doit être intégré dans les programmes de développement misent par le gouvernement.
    Auteur

    Jean Marie

    En Novembre, 2020 (10:00 AM)
    L'Etat nous parle d'un Sénégal émergent mais par contre je vois plutôt un Sénégal immergent dans la mesure ou le gouvernement s'est limité seulement à s'occuper des choses de la ville. Alors sortez pour voir ce qui se passe dans les villages.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email