Vendredi 22 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Nos ados : le porno ça se passe aussi sur les portables

Single Post
Nos ados : le porno ça se passe aussi sur les portables

Aujourd’hui, Internet a fait exploser les murs construits pour séparer le monde des enfants de celui des adultes. Le sexuel n’est plus dans l’enceinte privée du couple mais dans l’espace public. La plupart des téléphones portables permettent l’accès à internet. Les jeunes en profitent alors pour échanger des films et images à caractères pornographiques pendant la récréation.

 

Au Sénégal, il est difficile d’interdire l’intrusion de la pornographie dans l’entourage des enfants et jeunes ados. Parce que cette sexualité est arrivée à la télé. L’intimité semble plus rien dire, car la télé est là et n’a plus de limite. Les réseaux sociaux où chacun expose sa vie, chats sur internet où tout

peut se déballer à n’importe qui. Malgré la présence du porno via le téléphone portable à l’école. Les ados dressent une barrière, le sujet reste tabou et certains jeunes refusent d’en débattre. Certains plus téméraires disent regarder le porno sur leur portable pour apprendre. «C’est devenu banale à la pause qu’entre filles dès fois, on mate un film porno. Mais c’est juste la curiosité qui nous pousse à aller dans ces sites via nos portables, c’est facile avec un Smartphone», explique Oumy élève dans un collège de la banlieue.

 

La consommation grandissante de la pornographie par les jeunes adolescents s’explique par la potentialité qu’offrent ces téléphones high-tech. Certains disposent d’un accès libre à internet, Ce qui rend banale de voir dans les cours d’école des échanges d’images et vidéos pornographiques.

 

La curiosité sexuelle est normale à cet âge. Pour les spécialistes, le vrai problème est ailleurs. «La constitution de la sexualité se fait par le biais de l’imaginaire, explique un psychiatre. Selon lui, des scénarios s’échafaudent, influencés par l’image de nos parents et celle de leur couple (que l’on soit

dans l’imitation ou dans le contre-pied). Le risque principal de la pornographie, c’est que des images extérieures viennent prendre la place de cet imaginaire. Elles ne permettent pas à chacun de développer sa propre représentation,mais exposent un modèle unique, dans lequel l’affectif n’a aucun place : juste

des faits crus, des femmes soumises, des partenaires réduits à l’état d’objet…». On assiste à une réalité plus complexe, car une enquête américaine concluait que les jeunes les plus exposés à de telles images dans les médias avaient deux fois plus de chances de démarrer leur vie sexuelle précocement, entre 14 et 16 ans. Si la vague pornographique induit de nouvelles expérimentations plus «libérées», elle peut aussi renforcer l’angoisse de performance des débutants.

 

Celui qui recherche ces images pour savoir «comment ça marche», a d’autant plus peur de ne pas être à la hauteur. L’adolescent se trouve confronté à une réalité plus complexe que la vision simpliste véhiculée par la pornographie. Et c’est tant mieux, car ce décalage avec son vécu intime permet de réintroduire

la dimension de la consommation, insiste le psychiatre. Il faut insister sur le fait de faire comprendre à nos enfants que la relation amoureuse, ce n’est pas que cela.

 

Ce qu’on peut faire, c’est instaurer une nouvelle politique afin que la justice des mineurs pénalise la détention de la pornographie dans les portables des jeunes enfants surtout lorsqu’il s’agit de la pornographie infantile. Dans les écoles élémentaires et les collèges, interdire certaines utilisations du mobile, non la possession. Cette interdiction doit s’étendre jusqu’aux portes du lycée.

 

Mais aussi, il faut que nos opérateurs mobiles s’engagent à tout faire pour protéger les mineurs utilisant des téléphones portables, des appels ou messages à caractère violent, pornographique ou pédophile. Les opérateurs auront comme tâche d’élaborer des codes d’autorégulation. Et aussi doivent mener des campagnes de sensibilisation des parents et des enfants ou encore la lutte contre les contenus illicites diffusés par téléphonie mobile. En effet disposant des moyens de faires ses campagnes de sensibilisation au niveau des écoles et d’expliquer les dangers de la pornographie aux ados.

 

Car on est en présence d’une société où la possession des portables auprès des jeunes est important même très positive, mais il faut reconnaitre que ça présente aussi des risques. Il faut signaler qu’en fin 2012, le taux de pénétration de la téléphonie mobile au Sénégal avoisine les 90% selon l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (A.R.T.P.), soit près de 11 millions d’abonnements pour une population totale de près de 13 millions.

 

Vincent GOMIS



12 Commentaires

  1. Auteur

    Kojak

    En Juin, 2013 (16:01 PM)
    ça va être de plus en plus dur d'échapper aux images porno avec les nouvelles technologies ! Dans les années 90 il fallait trouver le courage d'aller au kiosque qui vendait les journaux, demander aux vendeurs une revue érotique (genre union) et repartir avec en le cachant. Maintenant, plus besoin même de sortir de sa chambre pour avoir non pas des images érotiques sur du support papier mais carrément des vidéos Bul Xool. La barrière du regard de l'autre (le vendeur et éventuellement d'autres clients) a disparu et l'apparition des smart phones ne va pas aider les jeunes à échapper à ce gouffre du monde des films d'adules. Les parents qui ont des ados doivent redoubler de vigilence et miser sur la communication.
  2. Auteur

    Diplomat

    En Juin, 2013 (16:16 PM)
    Bienvenue dans le monde de la Pornocratie ou on pousse les populations a revenir a l’état animal ,
    Auteur

    Bindia

    En Juin, 2013 (16:36 PM)
    Du porno il y en a plein dans les portables des adultes aussi!! ...Et ce n'est pas normal!
    Auteur

    Boynandité

    En Juin, 2013 (16:47 PM)
    ce qui est sur moy que ni c'est beaucoup plus flagrant chez les portables des filles. Je vous jure que la plupart d'entre elles ont des tonnes de porno planqués partout :down:  :down:  :down:  :down: 
    Auteur

    Listo

    En Juin, 2013 (17:40 PM)
    Voilà un énorme problème de société, en tout cas de nos sociétés pour lesquelles, à mon avis , nous ne sommes ni outillés ,ni prépares pour faire face!

    Car il est impossible d'endiguer le phénomène du libre accès à Internet et nos sociétés de télécommunications , ni aucune agence de régulation ne peuvent rien entreprendre: même sur les tablettes ou il y a de nombreuses applications, on vous demande simplement d'affirmer ou confirmer que vous êtes adultes!

    La prévention, la mise en garde, l'information et l'éducation interpellent et appellent à la responsabilité des parents et la encore dans nos sociétés, quels sont les parents bien avertis de ces questions, et outilles pour en parler à leurs enfants!

    Notre propre culture et éducation font tabou de ses sujets, déjà entre adultes, et maintenant comment faire avec les plus jeunes!

    Bien des parents n'ont pratiquement aucune conversation avec leur progéniture, même sur sujets mineurs,s'ils ne sont pas des intellectuels, genre enseignants, cadres et encore!

    En tout cas, je ne sais par quel bout prendre ce problème, et par qui d'autres, mais déjà , par le changement de comportement de nos jeunes, leur audace ou témérité,leur manque de timidité,on peut voir que la société se transforme, insidieusement et à notre insu!

    Auteur

    Zzzzzzzzzz

    En Juin, 2013 (18:03 PM)
    hahahaha ce monde part en couille. ne fatiguez plus les gars. mane mom je suis marié mais il ya une fille celibataire qui me court derriere comme pas possible. j'ai tout tenté pour la repousser mais elle veut rien lacher. je ne sais plus quoi faire pour arreter cette dévergonée. ah j'aime ma femme way
    Auteur

    Boy Town

    En Juin, 2013 (18:12 PM)


    @zzzzzzz si tu es un musulman , bah prend la en 2eme femme , si tu veux ma bolé leu ak sama makkk mou diokhla ay conseil
    Auteur

    Fatou D

    En Juin, 2013 (19:22 PM)
    je recherche un certain OMAR MBALLO qui habitait dans le 13e à Paris aidez moi svp c'est tres important si je ne le retrouve pas dou bakh si mane piste bou ma emprunter pour le retrouver rek mou yakou seneweb est mon dernier recous dimbalileen ma
    • Auteur

      Omar Mballo

      En Juin, 2013 (21:00 PM)
      lane la? bayima way. je suis pas le pere de l'enfant. mbarane ba biir dima sonal
    Auteur

    Slowly

    En Juin, 2013 (21:38 PM)
    il est plus facile de trouver une solution à la faim que d'en trouver pour le problème lié à cet article....c'est un problème complexe....rappelez-vous que serigne doly mbacké avait des images hard sur son call....tout le monde le fait....mais par hypocrisie personne ne le fait...nous sommes au Senegal le pays du double discours.....alors meme si l'article est pertinent il faut reconnaitre à l'auteur un seul merite.....CELUI DE NOUS DIRE CE QUE TOUT LE MONDE SAIT......
    Auteur

    Famille

    En Juin, 2013 (23:32 PM)
    Amis de la diaspora, pour faire plaisir à votre famille restée au Sénégal, visitez le site Sunudiscount.com
    Auteur

    Idez

    En Juin, 2013 (00:30 AM)
    yaw omar mbaalo nitt ngueu!dou wouyou dji kilay woo ,koy gnakk kersaa hahahaha tu ma tué waaaay
    Auteur

    Baol

    En Juillet, 2013 (08:32 AM)
     :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  c triste pour le senegal comment peut on faire une tel poeme , mal eduqué

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email