Mercredi 03 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Nouveau siège de Wal Fadjri : Me Wade va présider l’inauguration, le 1er avril prochain

Single Post
Nouveau siège de Wal Fadjri : Me Wade va présider l’inauguration, le 1er avril prochain
Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, en personne va présider l’inauguration du nouveau siège du groupe de presse Wal Fadjri. C’est ce qu’ont révélé, hier, au cours d’une conférence de presse, les responsables de l’entreprise de médias qui a déménagé tous ses organes dans un immeuble moderne et flambant neuf sur la Route du Front de Terre.

A l’aube de ses vingt-sept ans d’existence, le Groupe de presse Wal Fadjri qui est un ‘témoin vivant’ de l’évolution politique, sociale, culturelle, économique, religieuse et sportive du Sénégal s’apprête à étrenner ces nouveaux locaux. L’inauguration est prévue le 1er avril 2010, à 17 heures. Et pour donner un cachet solennel à l’avènement, le porte-parole du Groupe Wal Fadjri et non moins directeur de publication du quotidien éponyme a révélé, hier, en conférence de presse, que le président de la République est attendu à l’inauguration. ‘Le chef de l’Etat a, en effet, accepté notre invitation à venir présider cette manifestation’, a informé Abdourahmane Camara non sans remercier Me Wade pour sa ‘disponibilité et pour la promptitude de sa réponse à notre invitation’.

De l’avis même du directeur de publication de Wal Fadjri, qui avait à ses côtés, le Pdg du Groupe Sidy Lamine Niasse, le directeur de publication de Walf Grand Place, Jean Meïssa Diop, ainsi les rédacteurs en chef des différents supports du Groupe, la manifestation était initialement prévue le 03 avril 2010. Une occasion, selon lui, de montrer aux chefs d’Etats africains et du monde qui seront présents à l’inauguration du ‘Monument de la Renaissance’ et des festivités marquant le cinquantenaire de notre indépendance qu’ ‘il était possible dans nos pays, en Afrique, de créer des entreprises de presse viables à court, moyen et long terme’. Finalement, c’est à la demande du chef de l’Etat, qui a un agenda chargé ce jour-là, que la date a été avancée au jeudi 1er avril.

D’autres invités de marque vont également prendre part à la cérémonie d’inauguration du nouveau siége de Wal Fadjri, sis sur la Route du Front de terre qui culmine à quatre étages drapés de marbre. Il s’agit, de tous les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques accrédités au Sénégal, des secrétaires généraux des partis politiques de l’opposition et du pouvoir, des secrétaires généraux des centrales syndicales, du patronat, des responsables des organisations de défense des droits de l’homme, des chefs des principales familles religieuses et coutumiers du Sénégal. La presse nationale privée ne sera pas en reste. C’est ainsi que, les responsables des différentes entreprises de presse sont invités. Les lecteurs et auditeurs du ‘mythique’ groupe de presse feront aussi partie de la fête. C’est ainsi qu’il est prévu, durant toute la matinée du jeudi 1er avril, un grand podium avec les acteurs de la musique sénégalaise devant les locaux de Wal Fadjri.

VIABILITE DES ENTREPRISES DE PRESSE : Wal Fadjri lance le débat sur ‘les contraintes et les perspectives d’avenir’

La presse privée nationale sera à l’honneur, ce lundi 29 mars 2010, à partir de 9 heures dans les locaux du Groupe, en prélude à l’inauguration du nouveau siège de Wal Fadjri. Et pour cause, il est prévu une réflexion sur une thématique d’une brûlante actualité : ‘L’entreprise de presse au Sénégal : Contraintes et perspectives d’avenir’. ‘L’inauguration du siège de Wal Fadjri n’est qu’un prétexte pour parler de l’entreprise de presse privée, de ses avancées et de ses imperfections, mais aussi de ses attentes’, soutient Abdourahmane Camara. La réflexion sera axée sur, entre autres questions, quel statut spécial pour la presse (régime fiscal, exonération de certains impôts, etc.) ? Quel cahier des charges pour les radios et les télévisions ? Ne faut-il pas une nouvelle réglementation de la publicité ? Existe-t-il des besoins et possibilités de formation en management des entreprises de presse et quelle gestion du fonds d’appui aux médias ?, avance le directeur de publication de Wal Fadjri, doyen des organes du Groupe fondé par Sidy Lamine Niasse. Un Groupe qui possède actuellement une télévision, trois radios (dont une généraliste et deux thématiques) trois quotidiens, (Walf quotidien, Walf Grand-Place et Walf Sports) et une imprimerie, dotée d’une rotative.

‘Une telle réflexion, argue le Dirpub de Wal Fadjri, se justifie au regard des importants investissements réalisés dans ce secteur économique devenu un segment dynamique en matière de création d’emplois. Et il s’y ajoute que cette presse joue un rôle essentiel dans l’édification et le renforcement d’une société démocratique, plurielle, ouverte et participative pour tous, dont elle est l’un des vigiles, tout autant qu’elle est devenue d’utilité publique’.

Ainsi, c’est Babacar Touré, le Pdg du Groupe Sud Com qui va ouvrir les débats sur ‘L’Esprit des pionniers’ de la presse privée au Sénégal ; tandis que le directeur de publication de l’hebdomadaire Le Témoin, Mamadou Oumar Ndiaye, va traiter du thème : ‘Quel statut spécial pour l’entreprise de presse ?’. D’autres interventions de patrons de presse et des spécialistes du droit des médias, de la publicité, sont aussi attendues.

Par ailleurs, le directeur de publication de Wal Fadjri pense que le moment est venu de rendre hommage à la presse privée nationale pour sa contribution majeure dans l’édification de la nation sénégalaise dont on célèbre cette année le cinquantenaire de son indépendance. Cependant, aux yeux de Abdourahmane Camara, depuis le lancement des festivités le 13 février dernier, ‘les acteurs politiques occupent le devant de la scène, comme si le demi siècle de vie de cette nation indépendante se résume aux seuls faits d’armes des politiciens. Il n’y en a que pour eux. Au point qu’ils en oublient le rôle joué par la presse privée sénégalaise dans toutes les conquêtes démocratiques de ces dernières décennies’.

En bon avocat de la presse privée, le conférencier estime que le rôle de celle-ci est primordial dans l’avancement de la démocratie sénégalaise, considérée comme une vitrine de par le monde ; sans oublier les milliers d’emplois créés par les entreprises de presse. ‘Au groupe Wal Fadjri, nous pensons que cette presse privée généreuse dans l’effort d’informer juste et vrai, cette presse génératrice de revenus parce que créatrice de plus-value, mériterait un meilleur traitement’, souligne t-il. Le directeur de publication de Wal Fadjri se dit d’autant plus fier du chemin parcouru par les entreprises de presse privée sénégalaise que nulle part en Afrique francophone, on ne trouve une ‘presse privée aussi professionnelle et responsable’. Et qui plus est, à l’image du Groupe Wal Fadjri, un exemple achevé de cette réussite d’entreprises au départ informelles, qui se sont structurées et se sont développées sur ‘fonds propres’.


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email