Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Opération de démolition : Tivaouane Peulh en a marre du Sénégal

Single Post
Opération de démolition : Tivaouane Peulh en a marre du Sénégal

Le prolongement de la VDN coûte cher  Tivaouane Peulh. La démolition de maisons dans la commune s’est poursuivie vendredi, 21 avril pour une 3e journée consécutive. Sous l’escorte de la gendarmerie, trois bulldozers ont réduit en poussière les constructions supposées érigées sur l’axe où va être construit la VDN. Si certains propriétaires ont fondu en larmes  d’autres  ont promis de se venger lors des législatives.  Alors que d’autres encore, poussant le dépit plus loin ont tout simplement craché sur leur nationalité sénégalaise. «  On n’a plus espoir au Sénégal, un pays où les pauvres citoyens sont dépossédés de leurs biens par les plus forts avec la complicité de l’Etat.  Désormais, nous ne nous adresserons plus à Macky Sall qui nous fait la sourde oreille depuis lors. Nous nous adressons au présidents de la Gambie, de la Guinée, du Mali pour qu’ils nous reçoivent chez eux, nous en avons assez de vivre au Sénégal », a pesté Ndiaga Diaw, habitant de la localité. Son voisin, Mamadou Diop, a aussi demandé l’asile aux pays voisins de la sous-région. Son épouse, assise à côté, les yeux gorgés de larmes, est désemparée. «  Macky Sall nous a humiliés. Je ne sais pas où aller, où passer la nuit, ma maison a été complètement détruit ». A les en croire, leurs maisons ont été démolies sans sommation.  

Momar Sokhna Diop, maire de la localité a regretté la « procédure biaisée » dans cette opération de démolition. « Nous avons informé le gouvernement et le préfet  et ils nous ont dit que des dispositions seront prises, mais malheureusement nous constatons que jusqu’à ce jour les démolitions continuent », s’est-il désolé. Et de poursuivre : « La Direction de la surveillance de l’occupation des sols (Dscoc)  est venue sur le site et s’est mise à détruire des maisons. Même si c’est pour la réalisation d’une VDN, nous pensons que les impenses doivent être payées au préalable. Ce qui n’a pas été fait. Des centaines de maisons ont été détruites  et la population est très inquiète ».

Source : Le Quotidien



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email