Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Pèlerinage, passeports diplomatiques, Visa: Ce que Amadou Ba veut changer

Single Post
Pèlerinage, passeports diplomatiques, Visa: Ce que Amadou Ba veut changer

Ce vendredi, le patron de la diplomatie sénégalaise, Amadou Bâ, a fait face aux députés pour défendre le budget de son département. Face aux députés, il a aussi donné des éclairages sur plusieurs points , notamment sur le pèlerinage, les passeports diplomatiques, la facilitation de l'octroi du visa dans les ambassades étrangères etc.



 

Bisbilles privés vs Délégation au pèlerinage

 

«C’est un malentendu qui s’est installé et qu’on est en train de régler. La délégation travaille pour l’Etat du Sénégal. Cette semaine j’ai reçu tous les acteurs. Pour dire vrai, le pèlerinage s’est presque convenablement déroulé. Du début à la fin il n’y a pas eu beaucoup de problèmes. C’est pourquoi j’ai félicité le délégué. Mais aucune œuvre humaine n’est parfaire. Car il s’agit de transporter 12 000 voire 13 000 personnes d’un point à un autre. C’est pourquoi j’ai félicité le délégué et toute la délégation.

 

Le délégué a toute la confiance de l’Etat. Il faut le préciser parce qu’il appartient à l’Etat de mettre en place des structures et de nommer les hommes. Il appartient aussi à l’Etat, sans pression aucune, de tirer les conséquences de toute situation. C’est comme ça que fonctionne un Etat.»

 

L’Etat va se retirer progressivement

 

«Le chef de L’Etat veut que les sénégalais puissent faire leur pèlerinage dans de bonnes conditions. Le rôle de l’Etat ce n’est pas de convoyer des pèlerins. C‘est pourquoi nous avons engagé un processus de privatisation. Mais l’Etat ne peut pas se retirer subitement. Quand on convoie 12 000 personnes ils faut que nous ayons une instance de régulation forte. Nous prendrons des mesures nécessaires, pour renforcer le pouvoir de régulation de la délégation. Et l’Etat se désengagera progressivement. Cette année l’Etat n’a convoyé que 2000 personnes à peu près, sur les 11 000. Nous avons sollicité le gouvernement saoudien pour que le quota soit augmenté. On attend.»

 

Baisser le billet pour le pèlerinage

 

«Sur le transport, nous souhaitons qu’Air Sénégal ait le leadership et nous engagerons toutes les actions pour qu'il aide à assurer le transport pour cette année ou l’année prochaine au plus tard. Nous allons nous réunir, délégation et Etat du Sénégal, particulièrement le ministère des affaires étrangères, pour regarder la structure du coût pour voir très exactement qu'est ce qu'on peut faire pour réduire le coût. Et nous aiderons la délégation dans les négociations. Mais c'est la délégation qui va conduire les négociations. Nous allons inviter les privés à participer à toutes ces missions pour qu'on sache que la démarche de l'Etat est consensuelle et transparente.»

 

 

Facilitation de l'octroi du visa

 

 

«Chaque pays a sa propre politique de visas. Nous discuterons davantage avec les ambassades pour faciliter l'octroi de visas. Mais il faut admettre qu'il y a des pays qui sont dans des situations difficiles parce que la demande est forte. C'est pourquoi nous sommes en train de discuter avec des pays comme la France pour qu'il octroie des visas de circulation de plus longue durée. Les autorités Françaises sont d’accord. Maintenant il faut l'organiser et l’encadrer. Je peux même dire que l’Union européenne est d’accord.»

 

De nouveaux passeports diplomatiques

 

«Le président de la République a demandé à ce que les passeports diplomatiques soient gérés et rationnalisés. Nous avons commandé de nouveaux passeports avec les mêmes niveaux de sécurité que  ceux de la France, du Canada ou des Usa. Ce que le président veut, c’est que quand nos diplomates ou nos personnalités voyagent, qu’ils n’aient pas besoin de prendre un visa ou que le visa soit octroyé plus facilement. Et bientôt ces passeports seront livrés. Puis le décret sera modifié pour tout organiser.»

 

Sénégalais dans les prisons étrangers

 

«Nous savons pour les sénégalais qui sont dans les prisons à l’étranger. Nous  sommes à leur chevet. Mais  il y a des sénégalais qui ne veulent pas que leurs parents sachent qu’ils sont emprisonnés. C’est très délicat pour l’Etat. Il y en a en Espagne. Moi j’y suis allé. Certains sont dans ces prisons. Mais beaucoup d’entre eux ne veulent pas que leurs familles le sachent.»

 

   

liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    En Décembre, 2019 (23:13 PM)
    ces complexes devant les toubabs ils veulent faire comme les européens nous ca fait une trentaine dannees on est en europe de voir ces opportunistes nous gouverne ya de qoui se prendre la tete

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email