Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

POUR DES MISSIONS D’AVIATION STRATEGIQUES : L’armée française « pas prête à lâcher » la BA-160 de Ouakam

Single Post
POUR DES MISSIONS D’AVIATION STRATEGIQUES : L’armée française « pas prête à lâcher » la BA-160 de Ouakam
Dans le cadre de ses missions stratégiques, l’armée de l’Air française n’est pas encore prête à quitter définitivement la Base aérienne-160 de Ouakam. Un point d’appui qu’elle considère comme capital dans ses manœuvres. Selon le Colonel, Laurent Mathou, Commandant de la Base aérienne 160 de Ouakam, Dakar est un point d’appui stratégique pour l’armée de l’Air française. «On a besoin de ce point. On est obligé de nous posé à Dakar pour nous ravitailler en oxygène, prendre du carburant, ou pour des dépannages, avant de partir par exemple vers les Etats-Unis, la Guyane entre autres.

Ce point d’appui est assez important pour des aviateurs que nous sommes», a-t-il expliqué ce week-end, à l’occasion de la célébration du 8 Mai, date commémorant la chute du régime nazi en 1945. Dans les négociations entre autorités politiques des deux pays sur les nouveaux accords de défense, la haute hiérarchie militaire française n’exclut pas de poser ce problème à qui de droit. «Ce n’est pas nous qui décidons, mais on pourra dire à nos dirigeants politiques qu’on a besoin de ce point stratégique. S’ils décident autrement, on pourra trouver une autre solution d’adaptation», a laissé entendre le Commandant de la BA-160 de Ouakam.

 Toutefois, l’armée française envisage de se «réorganiser» en éléments de coopération régionale dans le cadre des négociations sur les nouveaux accords. «On va se retourner vers la coopération pour la montée en puissance de la force africaine en attente de la Cedeao», informe le Colonel Mathou. Au regard de toutes les menaces liées au trafic de la drogue, au terrorisme entre autres, sur le continent africain de manière générale et où les armées françaises et sénégalaises se retrouvent en permanence pour combattre ces fléaux, les autorités militaires françaises restent convaincues de l’urgence d’un maintien de la présence militaire française à Dakar.

Le général de Brigade, Olivier Paulus, Commandant des forces françaises du Cap-Vert, croit que « ce qui doit être remis sur la table des négociations sur les nouveaux accords entre la France et le Sénégal,c’est le maintien d’une présence militaire française à Dakar ». Cela,dit-il, « à travers ses entreprises, ses actions de coopération, de partenariat ». Et le général de poursuivre : « On attend les discussions des hommes politiques pour trouver un terrain d’entente vu les menaces qui pèsent sur l’Afrique ».

Les autorités de l’armée française soutiennent qu’il y a des liens forts entre la France et le Sénégal notamment dans le domaine militaire. Des liens, disent-ils, qu’il faut protéger.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email