Mercredi 21 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

POUR ECHAPPER AUX INONDATIONS A SAINT LOUIS : Des populations se réfugient dans les cimetières de Djami - Naar

Single Post
POUR ECHAPPER AUX INONDATIONS A SAINT LOUIS : Des populations se réfugient dans les cimetières de Djami - Naar

La situation catastrophique des inondations enregistrées dans la banlieue de Dakar noie le calvaire des sinistrés des régions de l'intérieur du pays. À Saint-Louis, certaines victimes des eaux envahissantes à la suite des fortes pluies de ces derniers jours, ne sachant plus quoi faire, se sont réfugiées dans les anciens cimetières de Jammi-Naar.


INONDATIONS A SAINT-LOUIS : La mosquée Mame Rawane Ngom, le Lycée Charles De Gaulle, la gare de Bango noyés
 Les vivants chassés de chez eux par les eaux des inondations survenues dans le nord du pays, hébergés par les morts. C'est l'incroyable spectacle qui s'est produit à Saint-Louis, noyé dans les eaux. Abandonnés à la plus grande indifférence, avec une mairie dont les dirigeants crient au secours par manque de moyens, des sinistrés des quartiers de Sor, n'ont pas hésité à squatter les anciens cimetières de Jammi-Naar. Des tentes sont visibles sur ces anciennes sépultures, indique Abdoulaya Bâ, un des habitants de la zone, qui nous a joint hier.
Une solution de fortune extrême adoptée par les sinistrés des inondations de la capitale nord du pays, où des acteurs de la société civile travaillent en étroite collaboration avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies (Ocha) pour le suivi des catastrophes au Sénégal. D'ailleurs, ce ne sont pas les seuls quartiers de la zone ; même les lieux de culte n'ont pas été épargnés par les eaux. D'ailleurs, indiquent nos interlocuteurs, la célèbre mosquée de Mame Rawane Ngom était impraticable à cause des énormes flaques d'eaux comparables à des mares.

Plongés dans le désarroi, les sinistrés élisent domicile dans les cimetières de Jammi-Naar

Notre interlocuteur témoigne avec des photos à l'appui, que l'entrée du lycée Charles De Gaulles a été complément prise par les eaux stagnantes. De même, l'avenue du Général De Gaulle ainsi que les abords de la gare routière de Bango, sont également devenus inaccessibles.
Débordées par cette situation chaotique, les autorités municipales de Bennoo à la tête de la mairie de Saint-Louis n'ont pas cessé d'appeler le gouvernement à porter assistance aux sinistrés avant que le pire ne survienne. Parce que pour elles, il est clair que la situation dépasse les capacités et les moyens d'une mairie. D'autant plus que, rappellent ces dernières, la gestion des catastrophes relève du domaine de compétence de l'Etat et non de celle transférée aux collectivités locales.


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2020 (13:28 PM)
    10 ans après...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email