Dimanche 05 Février, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Pr Oumar Sankharé, deuxième africain agrégé de grammaire après Senghor : L’histoire d’une agrégation

Single Post
Pr Oumar Sankharé, deuxième africain agrégé de grammaire après Senghor : L’histoire d’une agrégation

Il marche sur les pas de Léopold Sédar Senghor, 76 ans après.Le professeur Oumar Sankharé, agrégé de Lettres classiques depuis 1983, est depuis le 8 juillet dernier le second Africain agrégé de grammaire après son mentor.Nous l’avons rencontré vendredi dernier dans son bureau, transformé parfois en salle de classe selon les besoins, à la Faculté de Lettres à l’Ucad. Le grammairien a reçu les félicitations de ses étudiants, des collègues et amis. Mais, les autorités étatiques ni sa tutelle n’ont encore congratulé le nouvel agrégé de grammaire.Dans l’entretien qui suit, le Pr Sankharé dit comment il compte lutter contre la baisse de niveau constaté dans l’éducation. Membre du Parti socialiste, il jette un regard sur la scène politique et dévoile les ambitions cachées de Khalifa Sall, le maire de Dakar. Entretien ! 

 

Wal Fadjri : Le 8 Juillet dernier, vous avez obtenu l’Agrégation de grammaire ; quel a été votre sentiment à l’annonce de cette nouvelle ?

Pr Oumar SANKHARE : J’étais très content. Il faut que je le dise en plus, j’étais fier, fier d’être le second Africain à obtenir l’agrégation de grammaire. Puisque vous savez que le premier noir agrégé, c’était Senghor. Il a eu son agrégation de grammaire en 1935 et depuis lors aucun autre Africain n’a eu cette agrégation. Je suis d’autant plus content parce qu’en plus, je suis le seul Africain à avoir deux agrégations de Lettres classiques en 1983 et de grammaire en 2011.

 

Comment avez-vous préparé ce concours ?

 

D’abord j’étais animé d’une grande volonté. Il me fallait vraiment réussir. Pour plusieurs raisons. Il me fallait montrer que j’étais le meilleur. Le meilleur parmi mes collègues universitaires, parce que vous savez ici à l’université, il y a de la jalousie. Ensuite comme Senghor l’a été, j’ai voulu suivre ses pas puisque je suis un Senghorien. Senghor disait en se vantant ‘Fi ma diar koufa diar takh bane’ en Wolof. Il me fallait lui démontrer que c’était faux et que j’en étais capable.

 

Avez-vous rêvé de marcher sur les pas de Senghor ?

 

J’ai toujours voulu marcher sur les pas de Senghor. D’abord je me souviens, quand j’étais petit, quand Senghor s’exprimait, je prenais un carnet où je notais les mots difficiles. Après, je demandais autour de moi ce que cela signifie. Par exemple, un mot comme ‘civilisation de l’universel’, je demandais à mes professeurs la signification. C’était quelqu’un de très rigoureux.

 

Vous avez évoqué tantôt de la jalousie ici à l’Université parmi vos collègues. Y existe-t-il réellement ce climat d’animosité ?

 

Oui ! En effet, il y a vraiment un climat d’animosité entre les collègues. Comme je l’ai dit tantôt, j’avais déjà été agrégé en Lettres classiques. C’est la littérature française, la littérature grecque et la littérature latine. Je suis au département de Lettres classiques où on fait le latin et le grec. Il m’arrivait quand il y avait un manque de professeurs d’enseigner le français. Ils ont trouvé que lors de mes cours les étudiants venaient nombreux. Ils ne respectaient pas les cours, parce que chaque étudiant devait aller à son cours. Mais entre étudiants, ils savent qui sont les meilleurs professeurs. Alors comme tous les étudiants venaient à mes cours, cela n’a pas plu à mes collègues. A la fin de l’année, il donnait de mauvaises notes aux étudiants pour les décourager. Depuis lors, j’ai arrêté les cours de français. Donc, avoir cette agrégation est une manière de leur montrer que je suis meilleur qu’eux. Maintenant, celui qui s’en sent capable aille le passer.

 

Quelle est l’agrégation le plus difficile à obtenir entre celle de grammaire et celle de Lettres classiques ?

 

C’est l’agrégation de grammaire. Parce qu’on en prend très peu. Par exemple, de mon temps, quand je passais l’agrégation de Lettres classiques, on en prenait soixante. Maintenant, c’est cinquante. Mais pour la grammaire, on en prenait du temps de Senghor trente, maintenant c’est cinq. Le concours est très difficile, parce que le nombre d’admis est réduit.

 

‘Les études sont devenues démodées parce que les jeunes voient leurs professeurs qui ont fait de longues études et qui n’arrivent pas à avoir le minimum ; alors qu’à côté, un lutteur pendant quelques secondes de combat gagne des millions. Alors ils pensent que la voie pour réussir, c’est la lutte, le sport. Au Sénégal, ceux qu’on respecte le plus, ce sont ceux qui amusent les foules.’

 

Est-ce que c’était votre première tentative, car votre idole Senghor a fait le concours deux fois avant de réussir ?

 

Non, je l’ai passé trois fois. Les deux premières fois, c’était il y a deux ans. Les raisons de ma candidature, je les ai exposées tantôt. Mais, il y a aussi une troisième raison. Je me suis rendu compte qu’au Sénégal, les gens que l’on prend pour des références ne le sont pas. Il faut voir combien d’émissions nos chaînes de télévision consacrent à la lutte. On pourrait les lister. Il y en a trop. Au Sénégal, on a l’impression qu’il n’y a que la lutte. Ce qui fait que les jeunes ne s’intéressent plus aux études.

 

Allez dans les plages, même dans les cours des écoles, vous trouverez des enfants qui s’entraînent à la lutte. Les études sont devenues démodées parce qu’ils voient leurs professeurs qui ont fait de longues études et qui n’arrivent pas à avoir le minimum alors qu’à côté un lutteur pendant quelques secondes de combat gagne des millions. Alors ils pensent que la voie pour réussir, c’est la lutte, le sport. Au Sénégal, ceux qu’on respecte le plus, ce sont ceux qui amusent les foules : les sportifs, les musiciens les danseurs. C’est le pays des chanteurs et des danseurs. C’est malheureux et ça n’encourage pas le développement. Nous avons besoin de jeunes qui s’instruisent, qui essaient d’accéder à l’excellence pour construire notre pays. C’est le message que je lance aux jeunes pour qu’ils ne se détournent pas des études.

 

Pourquoi c’est rare que des Africains réussissent à l’agrégation en grammaire ? Le constat est que 76 ans se sont écoulés pour qu’un autre Africain obtienne ce grade…

 

C’est dû à la difficulté de ce concours. C’est très difficile, et il n’est pas donné à n’importe qui. En plus les gens ne font plus les matières latin et grec, il faut étudier ces deux langues pour le faire.

 

Avez-vous été congratulé après cette réussite ?

 

Les collègues m’ont félicité, même si j’ai senti un peu que ce n’était pas ce qu’ils ressentaient au fond de leur cœur. Les étudiants m’ont aussi félicité. En ce moment, mon portable est rempli de messages de félicitations venant de partout. Ma messagerie est même pleine et je peux même plus recevoir de messages. Tous m’ont félicité. Mais je n’ai reçu ni les félicitations du ministre de l’Enseignement supérieur ni celles du président de la République alors qu’il est très prompt à recevoir des lutteurs pour leur donner de l’argent. Mais, moi, il ne m’a pas fait signe. Mon ami Alioune Badara Bèye, président de l’Association des écrivains du Sénégal promet de m’amener voir le président. Je me demande même, si j’irai le voir. Parce qu’après tout, je suis socialiste et actuellement quand on va chez le président aussitôt on vous suspecte de transhumance, donc j’hésite à y aller.

 

Vous semblez être déçu par l’attitude des autorités…

 

Oui ! Mais les gens ne le comprendraient pas ainsi. En tout cas, je suis en train de voir. Mais Bèye lui y tient vraiment. Il y a une date qui est presque sûre. Le ministre de la Culture, Awa Ndiaye, veut aussi venir à la maison des écrivains pour arroser cette réussite. D’ailleurs, tout le monde est invité (la cérémonie aura lieu ce jeudi à 16 h 30 à Keur Birago, Ndlr). Il faut dire que le ministre Awa Ndiaye a été mon étudiante, la première année où je suis venu à l’université en 1983. Je dispensais quelques heures de cours comme chargé de cours. Après Awa Ndiaye a passé son doctorat.

 

Est-il une manière pour elle de rendre hommage à son ancien professeur ?

 

C’est pourquoi, elle veut organiser cet arrosage à la maison des écrivains. Et ce n’est pas la première fois qu’elle le fait. Je me rappelle, une fois je devais aller aux Etats-Unis, parce qu’on m’avait invité à un colloque sur Senghor en 2006 pour le centenaire du président-poète, quand elle l’a appris, elle m’a donné beaucoup d’argent pour manifester sa reconnaissance à son ancien professeur. En revanche, je n’aime pas sa position politique ; je trouve qu’elle n’aurait pas dû être au Pds.

 

Quel intérêt peut-on tirer d’un tel grade ?

 

C’est d’abord un plaisir intérieur que je ressens. Par exemple, quand je parle en public, je me dis que je suis la personne qui comprend le mieux le français parmi tous. Peut-être que ce n’est pas vrai, mais j’ai un diplôme qui le prouve (rires). J’en tire beaucoup de fierté. Mais sur le plan matériel, je n’en tire rien. Je suis déjà Professeur titulaire de classe exceptionnelle 1er échelon, il me reste juste à gravir les deux autres échelons. Mais ces échelons ne sont pas fonction des études mais plutôt de l’ancienneté, c’est tous les deux ans.

 

La distinction peut-elle avoir un impact dans votre carrière ?

 

Il n’y a pas d’impact au niveau de mon salaire. Mais il y a un grand impact psychologique et moral aussi parce que cela va me donner plus d’assurance. Et d’ailleurs, même cela m’handicape d’un côté, car comme vous voyez (Il montre une pile de papiers), je dois revoir tous ces manuscrits que les gens me confient pour que je les corrige depuis qu’ils ont appris que je suis agrégé. Alioune Badara Bèye aussi me donne des romans à corriger, car il possède une maison d’édition. Je ne peux pas dire non à toutes ces personnes, même si quelquefois cela me fatigue. J’étais sollicité, mais maintenant je le suis encore plus. Sur le plan de l’enseignement, je donnais des cours de Lettres classiques au Togo depuis trois ans à l’université de Kara (Deuxième centre universitaire du Togo après Lomé, Ndlr). Mais depuis mon agrégation, ils veulent aussi que je dispense l’année prochaine des cours de grammaire.

 

Quel doit être le rôle d’un agrégé de grammaire dans une université où les étudiants peinent à parler un bon français ?

 

Son rôle doit être de montrer que le français n’est pas seulement une langue étrangère, mais qu’il appartient à notre patrimoine. Car le français, nous l’avons reçu de la même manière que les Français eux-mêmes l’ont reçu. C’est par la colonisation romaine que Jules César, au milieu du premier siècle avant Jésus-Christ, a conquis la Gaulle et a ainsi introduit le latin. C’est ce latin qui a évolué au fil des siècles et est devenu le français d’aujourd’hui. Selon les airs en Europe où le latin a évolué, il a donné le français, le romain, l’italien et l’espagnol qu’on appelle les langues romanes. Donc, nous aussi, nous avons reçu le français par la colonisation française. Saint-Louis a été la porte d’entrée du français en Afrique. Parce que c’est au début du 19e siècle que la première école française a été ouverte à Saint-Louis. Mais malheureusement, aujourd’hui les Français sont ceux qui parlent le moins bien le français et même ici au Sénégal.

 

Et comment l’expliquez-vous ?

 

Si vous voyez ici au Sénégal, les gens sont plus habitués à parler Wolof que français ; alors que par exemple au Togo tout le monde parle français. Puisqu’ils ont beaucoup de langues nationales, il leur faut passer par le français, alors qu’ici tout le monde comprend Wolof. Les étudiants et même les enseignants sont très faibles en français. Pour s’en rendre compte, il faut voir les maîtres dans les écoles primaires.

 

On m’a une fois raconté l’anecdote d’une maîtresse qui parlait Wolof avec ses élèves, car elle n’était pas habituée à parler le français. Il y a un mois de cela, lors d’une fête ici à l’université, une chaîne de télévision a interrogé une étudiante. Ils lui ont demandé de citer trois Etats européens, elle a cité la France, l’Amérique… Le journaliste lui a alors demandé si l’Amérique était un Etat européen, elle a dit oui, puis a soutenu ne pas en connaître un troisième. Le journaliste n’en revenait pas ; il s’est demandé s’il avait en face de lui une étudiante ou pas.

 

‘Je n’ai reçu ni les félicitations du ministre de l’Enseignement supérieur ni celles du président de la République ; alors qu’il est très prompt à recevoir des lutteurs pour leur donner de l’argent. Mais, moi, il ne m’a pas fait signe.’

 

Cette baisse de niveau est-il due à un problème de méthode d’enseignement ou de contenu ?

 

Non, il y a l’environnement linguistique aussi. A chaque fois que vous entendez parler, ce sont des fautes dans les radios, télévisions, sur les murs, bref, partout. Par exemple, on écrit : ‘défense d’iriner, ou vente de birique, etc. ’. Il y a aussi l’anglais, beaucoup de mots anglais terminent par ‘C’ ; alors qu’en français, ils terminent par ‘Que’. C’est ce mélange qui fait que les élèves et étudiants n’arrivent plus à écrire correctement les maux. Il y a aussi les Sms qui sont très dangereux. Parce que, si vous êtes habitué, vous n’allez plus écrire correctement. Vous aurez tendance à mettre des sons. Vous aurez tendance à simplifier les choses. (…).

 

A qui la faute ?

 

A tout le monde, aux enseignants, aux élèves et surtout au système. De nos temps, il n’y avait pas de volontaire, ni de vacataire. C’étaient des enseignants qui étaient bien formés, qui maîtrisaient les programmes et qui avaient une bonne formation pédagogie. Ce n’était pas comme maintenant, où on prend quelqu’un qui vient d’avoir le Bfem et on l’envoie dans les classes comme volontaire ; et quelqu’un qui à le Bac on l’amène comme professeur alors qu’il n’a pas la pédagogie. Cela fait que les enseignants ne sont plus à la hauteur.

 

Un jour, j’ai été président de jury au Bac et vous savez pour les épreuves de français, on donne souvent un poème et des questions. Les enseignants n’étaient pas en mesure de corriger correctement les copies. Il a fallu que je leur remette le corrigé type pour qu’ils ne commettent pas de faute dans les corrections. Ils ne connaissaient pas les réponses. Et c’est fréquent au Bfem. Certains ont des diplômes payés. C’est pour toutes ces raisons que je ne vais plus au baccalauréat, je suis dégoûté. (…).

 

Face à ce constat, n’avez-vous pas peur de la tâche qui vous attend en tant agrégé de grammaire ?

 

J’en ai effectivement peur. Parce qu’il y a une certaine majorité de Sénégalais qui ne veulent pas du français par idéologie. Ils se disent que le français est une langue étrangère. Ils plaident en faveur des langues nationales. J’écris souvent dans Le Quotidien où je fais des rubriques par rapport aux fautes de français. Dès fois, les gens m’écrivent pour me dire : ‘Ce que vous faites-là pour le français, pourquoi ne le faites-vous pas pour nos langues nationales. Vous êtes en train de faire le combat que d’autres auraient dû faire mais pas vous, parce que vous n’êtes pas Français mais Sénégalais’. Ils me demandent de faire ce travail en Wolof ou autres.

 

Mais, moi, je ne leur réponds pas. D’abord, eux n’y croient pas, c’est un fonds de commerce. Parce qu’aucun de ceux-là qui m’écrivent pour me dire cela, n’enverrait son enfant étudier le Wolof. La plupart envoient leurs enfants à l’étranger et l’étranger n’est pas le meilleur endroit pour apprendre le Wolof. Moi je n’éprouve pas de complexe. Je pense que le français est utile à l’Afrique ; il nous permet de nous ouvrir. Si, aujourd’hui, je peux parler à un Togolais, un Malien ou un Canadien, c’est grâce au français. Donc le français est une langue unificatrice.

 

Le président Wade a par ailleurs parlé de l’introduction de l’anglais dans les écoles, qu’en pensez-vous ?

 

Il s’agit d’une bonne chose. Car il ne faut pas nier que l’anglais est devenu la 1ère langue au monde ; même si ce n’est pas par rapport au nombre de personnes qui le parlent. Parce que si on considère cela, c’est le Chinois qui est plus parlé. Mais l’anglais est la langue internationale. Tout intellectuel devrait parler anglais. Moi-même, j’ai suivi des cours d’anglais au centre culturel américain.

 

Par rapport à cette situation quel doit être le rôle d’un agrégé de grammaire ?

 

Ce que je peux faire, c’est de continuer d’animer ces rubriques dans les journaux comme au Quotidien pour essayer de corriger certaines tournures fautives qu’emploient les Sénégalais. Mais en même temps, j’écris des ouvrages où j’essaie de montrer comment écrire le français. J’ai déjà écrit trois romans : ‘La Nuit et le jour’ - ‘L’état d’urgence’ - ‘La Vallée des larmes’. J’ai écrit aussi des essais ; deux sur Youssou Ndour, le poète, Youssou Ndour, artiste et artisan du développement. Et le troisième essaie sera consacré à Senghor ; c’est un commentaire du recueil de Senghor appelé Ethiopiques.

 

Pourquoi le chanteur Youssou Ndour vous fascine-t-il tant ?

 

Youssou Ndour, dans une certaine mesure, est peut-être un modèle. Voilà quelqu’un qui a quitté l’école en classe de cinquième et qui a réussi à se former. Aujourd’hui, il parle le français assez bien, l’anglais aussi jusqu’à présent malgré le fait qu’il soit très riche, il continue toujours à se former. Ensuite, avant Youssou Ndour, on disait qu’un musicien était égal à un voyou. Maintenant, il a montré qu’on pouvait faire de la musique, être un homme saint et même gagné sa vie avec la musique.

 

Il y a deux ans, je l’ai invité à la faculté des Lettres lors des journées culturelles des étudiants et le discours qu’il a tenu aux étudiants est à saluer. Il leur a dit : ‘Vous savez que je suis immensément riche, je suis connu partout, mais il y a quelque chose qui me manque, c’est que je n’ai pas fait suffisamment d’études. Donc si j’étais à votre place, je serais véritablement le meilleur, car je m’y donnerais corps et âme. Vous avez une chance inouïe, saisissez-là. ’

 

Quel constat faites-vous de l’usage du français dans les écoles ?

 

Pas seulement dans les écoles, dans les médias, à la télévision, la radio et les journaux. Le français que l’on entend est vraiment très terre à terre ; c’est truffé de fautes. Parce que les gens ne se plient plus aux règles de grammaire ; ils ne les étudient plus. Senghor corrigeait les journalistes en les écoutant faire des fautes. Ils les convoquaient au Palais devant un tableau et faisait sa leçon de grammaire, par exemple sur comment s’accorde le participe. Maintenant, on ne peut plus faire ce genre de chose. C’est dire qu’il tenait vraiment à la belle langue.

 

Beaucoup d’enseignants diplômés et agrégés partent vers d’autres horizons, comme les Usa. N’êtes-vous pas tenté, avec votre agrégation en grammaire, de partir à votre tour ?

 

Non ! Je ne peux pas partir, parce que je tiens bien à rester au Sénégal. Ce que j’aime, c’est peut-être être invité à des colloques, conférences internationales mais ne pas quitter le Sénégal. Parce qu’aussi, il faut rendre hommage au gouvernement de Wade qui a véritablement relevé les salaires des enseignants des universités. Parce que quand Wade venait au pouvoir, un assistant n’avait pas 200 mille francs de salaire. Aujourd’hui, les assistants commencent à 600 mille francs Cfa. Les professeurs avaient à peu près 500 mille francs Cfa ; aujourd’hui, ils ont au minimum un million de francs Cfa. Il a vraiment relevé le salaire des enseignants, ça c’est à la gloire de Wade. (Rires). Il y a aussi beaucoup d’avantages liés à la fonction (…).

 

On en revient à la politique, pourquoi disiez-vous que Awa Ndiaye ne doit pas milité au Pds ?

 

Parce que le Pds a détruit le Sénégal. Je sais qu’elle ne viendra pas au Ps. Et depuis qu’elle est au Pds, elle n’a plus les mêmes relations. Vous savez qu’elle a enseigné ici pendant quelques années. Après, elle a été happée par la politique. Elle a presque rompu le contact avec tous ses collègues. Et puis, en général, les universitaires sont des gens de l’opposition. L’opposition regroupe des gens qui veulent le progrès du pays. Alors qu’au Pds, ce sont leurs propres intérêts qui les intéressent.

 

Le Pds n’est-il pas un ancien parti de l’opposition ?

 

Oui, ils ont été un parti de l’opposition. Mais dès qu’ils sont venus au pouvoir, ils ont oublié ce qu’est l’opposition. Maintenant, ils sont les adversaires des opposants. Il faut qu’ils soient loyaux. Parce que, si Abdou Diouf avait fait comme eux, ils ne seraient pas parvenus au pouvoir. Il faut qu’ils organisent les élections de manière transparente.

 

Doutez-vous de la transparence des prochaines élections ?

 

Je sais qu’ils n’ont pas été élus en 2007. Ce sont des fraudes qui leur ont permis de se maintenir au pouvoir. Et pour les prochaines élections, je crains des incidents. En tout cas, le sang va se verser. Parce que Wade n’acceptera jamais de céder le pouvoir de lui-même et les jeunes comme le mouvement Y en a marre ne l’accepteront pas.

 

Que pensez-vous de cette multitude de candidatures pour l’élection présidentielle ?

 

J’ai l’impression qu’ils le font pour s’amuser. Or, ils ne savent pas la gravité de cette entreprise. Parce qu’être chef d’Etat, c’est être comptable du destin d’un peuple. Quand on y va, il faut véritablement être un homme responsable, et quelqu’un qui y va pour l’intérêt de ses compatriotes mais pas pour ses propres intérêts. Ce que je reproche à certains candidats, c’est parce qu’ils ont toujours servi le pouvoir de Wade. Aujourd’hui, c’est parce qu’ils sont mécontents, qu’ils ont quitté le parti de Wade pour former leur parti et se présenter à l’élection présidentielle.

 

Faites-vous allusion aux Gadio, Idrissa Seck, Aminata Tall, etc. ?

 

Il y a Idrissa Seck, Gadio, Macky Sall, Aminata Tall. Ils ont servi Wade pendant une dizaine d’années, ils ont fait beaucoup d’erreurs et comme Wade les a peut-être frustrés, ils sont sortis du Pds pour se présenter. Je trouve que ce n’est pas sérieux. Parce qu’on ne doit pas être animé d’un esprit de revanche. Ils cherchent le pouvoir pour se venger de Wade, certainement. Je crois qu’on ne doit pas chercher le pouvoir en vue d’une vengeance. On doit chercher pour travailler dans l’intérêt de son peuple.

 

Pourquoi Bennoo tarde-t-il à divulguer son candidat ?

 

Parce qu’il y a un contentieux entre eux. Certains socialistes imputent toujours à Niasse leur défaite de 2000. S’il n’avait pas reporté ses voix au Ps, on n’en serait pas là. Aujourd’hui, ils ne peuvent pas soutenir Moustapha Niasse à cause de ce précédent. Si Niasse est choisi, je suis sûr que les ¾ voteront contre lui. C’est un contentieux qui est là.

 

‘Tout le monde sait que Khalifa Sall a des ambitions présidentielles. D’ailleurs, il a mis sur pied un groupe qui s’appelle ‘Fans club Khalifa Sall’ pour son élection à la présidence. Certes, publiquement, il a dit qu’il n’était pas d’accord avec la création de ce mouvement, mais ce mouvement continue à exister et il le sait.’

 

Pensez-vous que Tanor soit l’homme de la situation ?

 

Oui, je le pense réellement. Non pas parce que je suis socialiste, mais j’ai vu tous les acteurs politiques et j’ai vu ce qu’il a fait depuis 2000. Vous savez que beaucoup de gens pensaient à cette époque que le Parti socialiste allait mourir. La plupart avaient transhumé pour aller au Pds ; seuls quelques rares militants convaincus étaient restés au Ps. Tanor a essayé de gérer tout cela, a maintenu le cap et maintenant le Ps s’est bonifié ; bon nombre de personnalités - surtout les jeunes - sont venues massifier le parti. Moi-même je n’ai jamais fait de politique, c’est seulement, il y a cinq ou six ans, avec un groupe de collègues nous avons formé le Réseau des universitaires du Parti socialiste et nous nous sommes inscrits au Ps. Et en tant que coordinateur du réseau des universitaires, je suis membre du Bureau politique du Ps.

 

Quel est l’apport de ce Réseau dans le parti ?

 

D’abord un rôle de réflexion. Nous sommes dans le parti, mais nous gardons une certaine indépendance. Nous réfléchissons, nous conseillons le secrétaire général et nous animons le parti à travers des conférences débats. Nous expliquons ce que nous voulons faire ; bref nous sommes la tête pensante du Ps.

 

Certains ont évoqué à un moment donné le nom de Khalifa Sall, le maire de Dakar, pour prendre la tête du Ps, en lieu et place de Tanor, parce que ce dernier n’aurait pas le charisme…

 

C’est l’entourage de Khalifa Sall qui véhicule de tels propos. Parce que tout le monde sait maintenant que Khalifa Sall a des ambitions.

 

Des ambitions présidentielles ?

 

Oui ! Tout le monde sait que Khalifa Sall a des ambitions présidentielles. D’ailleurs, il a mis sur pied un groupe qui s’appelle ‘Fans club Khalifa Sall’ pour son élection à la présidence. Certes publiquement il a dit qu’il n’était pas d’accord avec la création de ce mouvement, mais ce mouvement continue à exister et il le sait. Et même, tout dernièrement, lors d’un comité central du parti, ses proches avaient demandé qu’on renouvelle les instances du parti. Mais on leur avait dit à quelques mois de l’élection présidentielle comment peut-on renouveler les instances ? Tout cela parce qu’il pensait en profiter pour positionner Khalifa Sall pour qu’il soit le candidat du parti. Donc, je crois qu’il est en train de manigancer pour être le candidat du Parti socialiste. Mais la majorité veut Tanor.

 

Ne va-t-on pas vers deux candidats du Ps à l’élection présidentielle ?

 

C’est possible. Je crois que Khalifa Sall est assez intelligent pour ne pas aller jusque-là, parce que c’est lui qui en perdrait. Certes, le Parti va y perdre, car il a beaucoup de militants avec lui et en plus, il a la mairie de Dakar, donc il a les moyens financiers. Car vous savez au Sénégal, les gens n’ont pas un degré de militantisme très avéré. Très souvent ils sont retenus par les biens économiques.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à militer au Ps ?

 

D’abord Senghor, pour suivre Senghor. Les autres partis comme le Pds sont en train de détruire le Sénégal. Wade ne fait que détruire le Sénégal sur tous les plans, depuis onze ans. Vous ne pouvez pas citer un secteur qui marche au Sénégal, c’est impossible. Et l’éducation est pire. On a construit beaucoup d’écoles qui ne sont là que pour donner des marchés aux partisans de Wade.

 

Quel sont vos projets aujourd’hui ?

 

Continuer mes recherches sur le Coran. J’ai étudié l’arabe et j’étais aussi à l’institut islamique de Dakar. Je vais continuer à écrire des romans, des essais. J’avais déjà écrit un livre de grammaire, mais comme je n’étais pas encore agrégé, je ne voulais pas le sortir. Maintenant que je le suis, je peux le publier, j’ai la notoriété et cela donne plus de confiance aux éditeurs.

 

Propos recueillis par Fatou K. SENE

 

EN SEPT DATES

 

1950- Naissance à Thiès.

 

1969- Baccalauréat au lycée Malick Sy de Thiès.

 

1980- Doctorat de 3e cycle à la faculté de Lettres de Dakar.

 

1983- Agrégation de Lettres classiques à Paris.

 

1984- A nos jours- Enseignant à la faculté de Lettres de L’Ucad.

 

2006- Militant au Ps, membre du bureau politique.

 

2011- Seul Africain agrégé de grammaire.



79 Commentaires

  1. Auteur

    Bi

    En Août, 2011 (17:52 PM)
    Boff !! agrégé en grammaire française !!

    doxale fowi !!
    Top Banner
  2. Auteur

    Un Inconnu

    En Août, 2011 (17:52 PM)
     :-D  :-D  :-D  je pense que tu n'est pas candidat en 2012 :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Taha

    En Août, 2011 (17:53 PM)
    DEUXIÈME GRAND ALIÉNÉ



    VIVE AFRIQUE
    {comment_ads}
    Auteur

    Khifffffffffffffffffffffff

    En Août, 2011 (17:53 PM)
    taye mome yena wouyo sa ma toure
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouffy

    En Août, 2011 (18:01 PM)
    La question que je pose, c'est qu'est ce qu'un agrégé en grammaire peut rapporter au Sénégal?
    Top Banner
    Auteur

    Titeuf

    En Août, 2011 (18:06 PM)
    Il est peut-être agrégé comme Senghor mais il n'est pas intelligent comme Léo.

    Pour dire certaines âneries comme il l'a fait, il faut être "fin comme du gros sel".

    Et puis le mythe de l'agrégation, il n'y a plus que les africains pour l'avoir.

    Ailleurs, l'agrégation n'est qu'un statut assurant un bon niveau de vie et il est loin d'être le seul.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Pharmacien

    En Août, 2011 (18:07 PM)
    meme vous le journaliste auteur de cet article vous avez fait des fautes "ecrire les maux" s'ecrit MOTS au lieu de MAUX qui est le pluriel de mal
    {comment_ads}
    Auteur

    Dor Mou Danou

    En Août, 2011 (18:07 PM)
    Je propose qu'on aille brûlé les maisons des agrégés en grammaire pour freiner les futurs WAH WAHET
    {comment_ads}
    Auteur

    Jo

    En Août, 2011 (18:09 PM)
    Réponse à ta question Jo. Un agrégé en grammaire ne rapportera pas moins qu'un agrégé en biologie au Sénégal. C'est le pays tout entier qui est en retard. Un pays qui hiérarchise la réussite de ses enfants en fonction des discipline est un pays en retard. Enfin, je trouve pathétique que ce soit extraordinaire d'avoir un agrégé dans un pays.
    Top Banner
    Auteur

    Omar

    En Août, 2011 (18:18 PM)
    j ai l impression de lire un aigri , un client potentiel pour un psy. COMMENT UN PROF d'universite peut se casser de cette facon . FELICITATIONS pour l'agregation mais comme homme c est pas  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumen

    En Août, 2011 (18:20 PM)
    Toutes mes felicitations. Voila un grand professeur qui passe toute sa vie a etudier. Leopold Sedar Senghor et Oumar Sanghare les deux seuls senegalais africains a ce jour a avoir obtenu l'agregation de grammaire francaise, c'est eloquent et c'est un grand motif de fierte. Il merite tous les honneurs et toute la reconnaissance nationale. Malheureusement que Wade ne s'interesse qu'a la politique et a l'argent. La vie intellectuelle est en train de deserter le pays au profit de la mediocrite et de l'arrivisme. Merci Professeur!
    {comment_ads}
    Auteur

    Mara

    En Août, 2011 (18:29 PM)
    ""Ensuite comme Senghor l’a été, j’ai voulu suivre ses pas puisque je suis un Senghorien." Je demande à notre illustre grammairien si cet emploi de comme n'est pas un lapsus calami.

    Toutes nos félicitations.

    Chers internautes, ne vous précipitez pas!

    Mara, prof d'espagnol.
    {comment_ads}
    Auteur

    Professeur23

    En Août, 2011 (18:32 PM)
    Félicitations professeur.

    Je sais les sacrifices qu'il faut pour réussir.

    Malheureusement ablaye wade et ceux qui l'entoure ignorent ce type de sacrifice, puisqu'ils ont leur diplome par equivalence. Il suffit de les écouter pour constater qu'il n'ont pas été à bon école.

    Ablaye wade son fils et sa fille et sa femme, qui font tous de la politiques ne sont que des médiocres.
    Top Banner
    Auteur

    Hhh

    En Août, 2011 (18:35 PM)
    FOUTAISE Agrégé en grammaire amoul ben sens seghor mome soulli ko tass yakham yi si boulvard du centenaire la niou wara def

    c pas ces gens la qui vont developper le senegal

    NIOUNE GNOU MEL NI PR CHEIKH ANTA DIOP LANIOU SOKHLA PAS AY SENGHORIEN



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Azra

    En Août, 2011 (18:39 PM)
    Toutes mes Felicitations mon cher Professeur! J'etais votre etudiante a L'UCAD. Vous etes un bon prof! Merci!!!!!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Ouly

    En Août, 2011 (18:40 PM)
    Ce que le Professeur Sangharé, véritable mystificateur sur ce coup, omet de dire est que cette agrégation (l'agrég du second degré) est fait pour recruter une partie des enseignants des lycées (et non des universités) et accessoirement des Prag des prépa et premiers cycles universitaires (d'ailleurs Senghor est allé enseigner au Lycée Descartes après sa réussite) ; que c'est un concours de niveau bac+4 sans AUCUN intérêt pour un universitaire ! Mais absolument aucun intérêt et que la moyenne d'âge des candidats auxquels il était opposé est de 22 ans, alors que lui a 61 ans !



    Il dit aussi parlant du nombre de candidats à admettre (et qui est toujours fixé d'avance) : "on en prenait du temps de Senghor trente, maintenant c’est cinq. Le concours est très difficile, parce que le nombre d’admis est réduit. Il y a là une fanfaronnade indigne de son rang si l'on sait que cette année 2011 où il a réussi le concours après 2 échecs, il n'y avait que 11 candidats (je dis bien onze !) et je peux le prouver ! 11 candidats n'ayant sans doute pas ou que très peu d'expérience de l'enseignement alors que lui en avait déjà 30 années d'expérience. C'est important si l'on sait qu'après les admissibilités, il y a le grand oral pour départager les candidats et dans ce grand oral, nécessairement, il part largement favoris !



    L'agrég n'a plus aucun intérêt et celle de grammaire va d'ailleurs être supprimée (je peux en apporter la preuve). Le Professeur Sangharé aurait eu un peu plus de mérite s'il avait passé l'agrég interne qui meme si elle est comme celle externe également destinée aux enseignants des lycées, a des candidats ayant de l'expérience pro dans l'enseignement... Mais il a préféré l'agré externe qu'on passe à 22 ou 23 ans !



    Ses propos à l'égard de ses collègues sont on ne peut plus ignobles ! Un universitaire devrait se garder descendre aussi bas. Avec Iba Der Thiam, il "désacralise" l'Ucad !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (20:28 PM)
      Pourquoi en Afrique? Là où je vis on a des histoires pareilles chaque jour, y compris des enlevés identifiés récemment après plus de 40ans. Il y'a uns seule humanité sur terre.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2022 (13:50 PM)
      Bilaye wakhatiko je ne sis pas ou tu vis mais amerik mome ay dofi neen le et sans blague.Yalah mo me natou si niome toutes es filles que je rencontre ont ete ou sont medicalized
    {comment_ads}
    Auteur

    Ouly

    En Août, 2011 (18:43 PM)
    (Suite)



    L'agrég n'a plus aucun intérêt et celle de grammaire va d'ailleurs être supprimée (je peux en apporter la preuve). Le Professeur Sangharé aurait eu un peu plus de mérite s'il avait passé l'agrég interne qui meme si elle est comme celle externe également destinée aux enseignants des lycées, a des candidats ayant de l'expérience pro dans l'enseignement... Mais il a préféré l'agré externe qu'on passe à 22 ou 23 ans !



    Ses propos à l'égard de ses collègues sont on ne peut plus ignobles ! Un universitaire devrait se garder descendre aussi bas. Avec Iba Der Thiam, il "désacralise" l'Ucad !
    Top Banner
    Auteur

    Grabby

    En Août, 2011 (18:50 PM)
    "Professeur". Encore un candidat pour 2012?
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiessois

    En Août, 2011 (18:54 PM)
    Bravo, Prof !Il est vrai que nos compatriotes ralent toujours, moi y compris, mais Félicitations quand meme.

    Comme toi je suis convaincu que l´avenir passe forcément par le SAVOIR et non par ces séances de barbarisme en se tapant dessus. Ce n´est meme pas notre tradition, qu´on se le dise, qui est la lutte sans frappes!
    {comment_ads}
    Auteur

    Mor

    En Août, 2011 (18:59 PM)
    Un peu de modestie ne lui ferait pas de mal, JE SUIS LE MEILLEUR à n'en plus finir, c de la vanité. . . par ailleurs BRAVO   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Ton Ancienne Etudiante

    En Août, 2011 (19:13 PM)
    Professeur, je suis vraiment fiere de toi. Je vis actuellement aux Etats-Unies et j'étais Etudiante au Departement d'Anglais de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. C'était un plaisir de suivre ses cours de grammaire et surtout de litterature, "Les fleurs du Mal" de Baudelaire entre autre. J'essayerai d'avoir ton portable pour te féliciter. Bravo et bonne continuation. Tu fais la fierté de tout un peuple
    Top Banner
    Auteur

    Xaas

    En Août, 2011 (19:14 PM)
    Mais ce type, vous a t-il dit qu'il y a eu 5 admis sur 18 et c'est un concours. Vous a t-il aussi dit, que la competition est prise par des étudiants de maitrise et non des profs comme lui?



    Cey Yalla
    {comment_ads}
    Auteur

    El Gringo

    En Août, 2011 (19:18 PM)
    a la difference de WADE qui est agregé en wax waxet

    {comment_ads}
    Auteur

    Marie

    En Août, 2011 (19:26 PM)
    Un gars plein de mérite sa sœur est décédé hier, ayez svp une pensée pour elle.
    {comment_ads}
    Auteur

    Il A Raison

    En Août, 2011 (19:51 PM)
    "Ses propos à l'égard de ses collègues sont on ne peut plus ignobles ! Un universitaire devrait se garder descendre aussi bas. Avec Iba Der Thiam, il "désacralise" l'Ucad !"



    LA JALOUSIE MINE LES PROF A L UCAD; DES QUE LES ETUDIANTS SUIVENT UN COURS PLUS QU´UN AUTRE BONJOUR LA GUERRE. c est le CAS D´APRES LES BRUITS DE COULOIR EN ANGLAIS; HISTOIRE; ALLEMAND; FASEG; ETC....Sanghare a raison. Il faut envoyer les journalistes interroger certains professeurs et etudiants la bas. Car si certains profs brillent par leur connaissance, d´autres utilisent d autres moyens tels que le systeme des reseaux pour arriver au sommet sans etre les meilleurs. On essaye de bouter un collegue dehors, d´autres essayent de le descendre etc...MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TIDIANE BA a toi de debusquer tous ses gens qui nous font reculer dans le systeme. Nous etudiants on veut reussir et on aidera tout les profs. victime de ces agissements. pourquoi souleymane bachir est parti? et bien d autres professeurs? c a cause de ce climat typiquement de chez nous, JALOUSIE; MEDISANCE.

    A BAS LA JALOUSIE !!!! :sad:  :sad: 
    Top Banner
    Auteur

    Naïette

    En Août, 2011 (19:52 PM)
    Il n'est quand même pas mauvais de calmer le Professeur Oumar Sangharé qui malgré son âge aasez avancé ne sait dépasser la béate extase d’une réussite au concours d’agrégation. Un concours qui, faut-il le lui rappeller, est sans aucun intérêt pour un universitaire, car contrairement à l’agrégation du supérieur qui concerne les disciplines médicales, juridiques, économiques et de gestions, l’agrég en Lettres comme celle en Sciences Pures ou Dures (maths, physique, chimie, mécanique etc) est un concours certes assez difficile, mais pas tant que cela (il est par exemple bien plus difficile d’entrer aux ENS d'Ulm ou de Cachan que de devenir agrégé. Tous les Ulm et Cachan devenant par ailleurs toujours agrégés en année de Master). C’est un concours voué au recrutement des enseignant des lycées et collèges, accessoirement des classes prépas ainsi que des vacataires des premiers cycles des unis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Felicitations

    En Août, 2011 (19:55 PM)
    Le monde universitaire est un monde de competition. Et nos professeurs sont souvent invités a l´etranger pour y enseigner. Les universites du monde reconnaissent les bons professeurs et nous les prennent, Bachir-philosophie, mamadou diouf-histoire, ba-allemand, faye-medecine-sall-droit etc...aux etudiants et au rectorat de defendre ses meilleurs professeurs, le professeur Sanghare a dit tout haut ce que tout le monde dit tout bas.
    {comment_ads}
    Auteur

    C Vrai

    En Août, 2011 (19:57 PM)
    "Ses propos à l'égard de ses collègues sont on ne peut plus ignobles ! Un universitaire devrait se garder descendre aussi bas. Avec Iba Der Thiam, il "désacralise" l'Ucad !"



    LA JALOUSIE MINE LES PROF A L UCAD; DES QUE LES ETUDIANTS SUIVENT UN COURS PLUS QU´UN AUTRE BONJOUR LA GUERRE. c est le CAS D´APRES LES BRUITS DE COULOIR EN ANGLAIS; HISTOIRE; ALLEMAND; FASEG; lettres moderne et bien d´autres departement....Sanghare a raison. Il faut envoyer les journalistes interroger certains professeurs et etudiants la bas. Car si certains profs brillent par leur connaissance, d´autres utilisent d autres moyens tels que le systeme des reseaux pour arriver au sommet sans etre les meilleurs. On essaye de bouter un collegue dehors, d´autres essayent de le descendre etc...MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TIDIANE BA a toi de debusquer tous ses gens qui nous font reculer dans le systeme. Nous etudiants on veut reussir et on aidera tout les profs. victime de ces agissements. pourquoi souleymane bachir est parti? et bien d autres professeurs? c a cause de ce climat typiquement de chez nous, JALOUSIE; MEDISANCE.

    A BAS LA JALOUSIE !!!! :sad:  :sad: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Naïette

    En Août, 2011 (19:58 PM)
    Les concurrents de l’éminent professeur Oumar Sangharé avaient l’âge de ses "petits-enfants" : 23 ans de moyenne d’âge. Et pour ne donner que des exemples sénégalais apparemment les plus connus (puisqu’ayant fait leur lycée au Sénégal et ayant eu des prix au Concours Général), il y a Souleymane Bachir Diagne qui l’a eue à 23 ans ainsi que Barthélémy Faye, tous deux en philo. Je connais une Sénégalaise agrégée de maths à 22 ans et un copain sénégalais aussi agrégé de philo à 22 ans. Ils ne sont pas connus au Sénégal car n’y ayant pas fait leur lycée. Un autre, brillant mathematicien dans l’industrie pharmaceutique, me disait un jour alors que nous parlions de ce concours, que sa directrice de thèse lui avait intimé l’ordre d’arrêter sa préparation à l’agrég de maths car ne présentant absolument aucun intérêt pour quelque qui vise au-delà du master !

    Top Banner
    Auteur

    Naïette

    En Août, 2011 (20:04 PM)
    Le Professeur Sangharé âgé de 61 ans nous ridiculise auprès des Français. Ce concours est avant tout franco-francais. Il ne présente aucun intérêt pour un Belge, un Allemand, un Anglais, un Espagnol, un Italien... contrairement au Master et au Doctorat par exemple, car encore une fois, c’est juste un concours de recrutement de stagiaires de l’enseignement MOYEN et SECONDAIRE et en France d’ailleurs le débat prône son abandon.



    Il dit : "Ensuite comme Senghor l’a été, j’ai voulu suivre ses pas puisque je suis un Senghorien. Senghor disait en se vantant ‘Fi ma diar koufa diar takh bane’ en Wolof. Il me fallait lui démontrer que c’était faux et que j’en étais capable."



    Ce n’est quand même pas avec un concours niveau Bac+4 qu’il va démontrer être à la hauteur de Senghor. C’est en écrivant de gros ouvrages tels que Liberté, en réussissant des recueils des poèmes retentissants tels que Chants d’Ombre, des oeuvres à succès telles que Hosties Noires, Ethoipiques, Elogies Majeures et j’en passe, qu’il peut espérer approcher Senghor !

    {comment_ads}
    Auteur

    Rachel

    En Août, 2011 (20:06 PM)
    Felicitation mon grand ,je suis contente pour toi mais aussi tres etonnee car tu etais tres simple avant,,,,,,,,,,, bref passe moi un coup de fil tu demanderas mon numero a samba
    {comment_ads}
    Auteur

    Naïette

    En Août, 2011 (20:18 PM)
    Ce qui m’a également beauoup déplu, ce sont ses propos mesquins à l’endroit de ses collègues (que je ne connais pas du tout – je ne connais aucun enseignant de Dakar si ce n’est à travers la presse). Le Professeur Sangharé ne craint pas de dire : "Il me fallait montrer que j’étais le meilleur. Le meilleur parmi mes collègues universitaires, parce que vous savez ici à l’université, il y a de la jalousie." Imaginons que des Français au Sénégal lisent cette connerie. Ils vont se dire : le meilleur enseignant du supérieur au Sénégal est un sexagénaire docteur depuis plus de trente ans mais qui a été laminé deux fois au Concours d'Agrég du second degré par des étudiants français de 21 à 23 ans !



    Comment à 61 ans on peut encore dire de telles sottises et faire de la jalousie sa source de motivation ? Si le Professeur Sangharé veut des défis à relever, il devrait savoir que ce n’est pas en allant batailler dans des concours réservés certes à une élite, mais jeune âgée de 21 à 23 ans, et qu’il lui faille prouver son excellence non pas seulement en enseignant avec pédagogie (c'est bien, mais cela ne suffit pas. Au Sénégal on confond pédagogie et excellence). L'excellence ne se limite pas à la pédagogie, mais se prouve par la publication non pas des bouquins (c’est facile de publier un bouquin, il suffit juste de trouver un éditeur), mais des articles dans des revues non pas sénégalaises ni même africaines, mais mondiales avec comité de lecture et de rang A. Ca existe, je suppose, dans toutes les disciplines !
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Joob Gey

    En Août, 2011 (20:18 PM)
    C'EST DE L'INGRATITUDE DE PARLER UNE LANGUE ET DE LA CRITIQUER. C'EST COMME SI ON MANGEAIT DANS UN BOL ET QU'ON CRACHAIT DESSUS APRES. CELA S'APPELLE DE L'INGRATITUDE. AVEC LE FRANÇAIS VOUS PARVENEZ A VOUS FAIRE COMPRENDRE DANS LES FORUMS. ALORS UN PEU DE RESPECT SVP.
    Top Banner
    Auteur

    Check Ca

    En Août, 2011 (20:28 PM)
    c vrai,

    meme les etudiants st au courant de ce climat deletere entre profs. mais l excellence se mesure par des criteres bien definis.



    publications

    conferences

    enseignements a l etranger

    eloquences



    si le prof voyage bcp a l etranger, c est parce qu´il est sollicité. Sinon il n est pas Einstein. finito !!!! :-D  :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    De New York

    En Août, 2011 (20:37 PM)
    Felicitations, Pr. Oumar Sankhare pour votre nouvelle agregation de grammaire ! Vous avez travaille dur !
    {comment_ads}
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Août, 2011 (20:39 PM)
    Ce Sankhare est un veritable con! Aucune modestie! Il se croit sorti de la cuisse de Jupiter! Il se prend pour pour le plus intellingent des senegalais, et vilipende meme ses collegues de travail qu'il qualifie de jaloux! Agrege de grammaire, ce n'est pas la mer a boire! Seulement, les gens ont choisi des domainesplus pointus ou la remuneration est plus elevee given the level of effort! Il y a des senegalais qui ont eu leur agregation en Maths, en Physique, et meme en Chimie-physique! Nous avons des philosophes comme Souleymane Bachir Diagne dont le palmares est impressionnant et pourtant il n'en parle jamais! C'est un signe des temps! Le tigre ne crie pas sa trigritude!
    {comment_ads}
    Auteur

    Domage

    En Août, 2011 (20:44 PM)
    au moins il est agregè en quelque chose de bien contrairement a ce menteur de wade ce mr voyage ce mr telè +touba+touki et le seul agregè en wax waxet
    Top Banner
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Août, 2011 (20:48 PM)
    Je suis le plus anti-wadiste qui soit mais, je ne discuterai meme pas le fait que Wade a plus de modestie que ce con de Sankhare qui dit en public qu'il est le meilleur enseignant de l'UCAD et que ses collegues sont jaloux! C'est du n'importe quoi ca! S'il etait si intelligent que ca il n'aurait pas a passer ce concours 3 fois!
    {comment_ads}
    Auteur

    A Naiette

    En Août, 2011 (20:51 PM)
    TU ES PROFESSEUR a la fac..wakheul deug!!! il a raison bcp de prof sont mines par la jalousie c est une realite a l ucad il fo l accepter.
    {comment_ads}
    Auteur

    Talibé-cheikh

    En Août, 2011 (20:56 PM)
    "Un jour, j’ai été président de jury au Bac et vous savez pour les épreuves de français, on donne souvent un poème et des questions. Les enseignants n’étaient pas en mesure de corriger correctement les copies. Il a fallu que je leur remette le corrigé type pour qu’ils ne commettent pas de faute dans les corrections. Ils ne connaissaient pas les réponses"



    A ce que je sache il faut toujours un corrigé pour toute épreuve du Bac et même du bfem pour un soucis d'harmonie. C'est pas une raison pour dire que les profs sont nuls ou qu'ils ne connaissent pas les réponses aux questions. Félicitations pour l'aggrégation mais il doit y avoir une certaine solidarité de corps même si on remarque certaines lacunes ou une certaine jalousie comme vous dites chez ces derniers.

    Je me demande comment vous allez pouvoir regarder vos collègues dans les yeux après tout ce que vous avez dit sur eux même si c'est la triste réalité. Ils ya des choses qui ne se disent pas et il faut accepter la rivalité et la compétition: elles sont présentes partout....
    {comment_ads}
    Auteur

    Makoway

    En Août, 2011 (20:59 PM)
    yakowax da ngua ignane rek. Surement tu es un prof de l ucad, jaloux de l emminent prof sanghare. On vous connait la bas, meme nous etudiants on vous voit vous chamailler entre vous de tout temps nak. Des profs qui se donnent des coups. Sankhare a raison. Allez a la cefetaria ou dans les couloirs vous entendrez des profs denigrer leurs collegues. ou bien si les etudiants l aiment, on invente kelke chose sur lui, un motif pour l attaquer. J e connais un prof qui a voyage a son retour les autres lui font des crocs a jambe, ou bien un prof nomme ministre est vite combattu.
    Top Banner
    Auteur

    Négre

    En Août, 2011 (21:01 PM)
    c'est le Sénégal qui gagne encore, il a fait mieu k tous nos péres. arréter la jalousie :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nguiss Ngua

    En Août, 2011 (21:09 PM)
    sankhare deug la wakh bcp d jalousie entre profs. les meilleurs la bas sont sollicites par d autres universites, les aigris restent et jalousent, pas tous nak, mais....
    {comment_ads}
    Auteur

    Parle Francais

    En Août, 2011 (21:18 PM)
    wakhowax,

    parle ns francais way
    {comment_ads}
    Auteur

    Mesu

    En Août, 2011 (21:19 PM)
    trop de jalousie et d innimité. les profs c grave.
    Top Banner
    Auteur

    Deubs

    En Août, 2011 (21:26 PM)
    Félicitations Professeur Sankharé. Je demande aux internautes d'être indulgents pour Sankharé. Je l'ai connu à Paris au début des années 80, mais yourgui day tang, pour dire qu'il est un peu fofol
    {comment_ads}
    Auteur

    Papi

    En Août, 2011 (21:26 PM)
    Ce monsieur a fait 11 ans a l’université de Dakar pour avoir un doctorat en farancais,quel gâchis!!!!

    Surtout,Cher monsieur l’agrégé,"La civilisation de l'universelle" n'est pas un "mot"....Une expression peut être?

    Et,une agrégation ne veut pas dire que vous connaissez la grammaire mieux qu'un non agrégé.Elle certifie plutôt que vous connaissez asses la matière pour l'enseigner l'enseigner.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ah Diene

    En Août, 2011 (21:42 PM)
    diene le nullard? tu es devenu prof? c pas possible. :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Profess

    En Août, 2011 (22:42 PM)
    le professeur sankhare n'est pas modeste, mais bon vent à toi, Dieu t'a gratifie d'un beau diplome, yal nay sa werseg, mais reste modeste , on monte avec eclat et on tombe avec fracas....heureusement pour toi
    Top Banner
    Auteur

    C Quoi Modeste

    En Août, 2011 (23:06 PM)
    k entend tu par modeste? si modeste signifie etre hypocrite on prefere sanghare qui a dit tout au cette verité que tout le monde connait. Arretez vos jalouseries et le pays avanceras. Restez dans la jalousie et descendez vos bons collegue, vous serez les derrniers des derniers des races sur terre. Bravo a sankaré on veut des gens meritants dans leur domaine. pas les arrivistes. :-D  :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Tres Bien

    En Août, 2011 (23:08 PM)
    felicitations professeur. on jalouse le prof diane aussi. Tous les etudiants vont la bas. dans ts les deprtements il y a tjr quelqu un de competent que les etudiants aiment a cause des explications claire et limpides.
    {comment_ads}
    Auteur

    Jamil

    En Août, 2011 (23:51 PM)
    sankhos....yaaw tamit togal béen palace.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Août, 2011 (23:52 PM)
    Qui se ressemble s'assemble! Tous ces gens qui sautent a la defense de ce "genius" de Sankharé sont comme lui! Il se dit le plus intelligent des profs de l'UCAD alors qu'il a fait l'agregation a 3 reprises et ne l'a eue que grace a "l'indulgence" du jury, a 62 ans, age de la retraite!
    Top Banner
    Auteur

    Free

    En Août, 2011 (00:06 AM)
    le professeur Sankhare nous livre une information de taille: le PS aura deux candidat en 2012 Tanor et Khalifa Sall et que lui le professeur sankharé roule pour Tanor. je me demande d'ailleurs pourquoi cette info n'a pas été pris comme titre
    {comment_ads}
    Auteur

    Kiikanla99

    En Août, 2011 (00:40 AM)
    Félicitations Monsieur le Professeur Agrégé

    Le Gandiol a accueilli la première école rurale de l'Afrique de l'Ouest, implantée d'abord dans le village de Mouit, puis transférée à Tassinère.
    {comment_ads}
    Auteur

    Imlpopmù

    En Août, 2011 (01:08 AM)
    C’est ce mélange qui fait que les élèves et étudiants n’arrivent plus à écrire correctement les MAUX!



    Respectez au moins la fonctionde la personne interrogée!!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Khaps

    En Août, 2011 (01:46 AM)
    s8 comblé de vwr mo prof reussir. etant etudiant d lettres classiques j compt suivr vo pa .il es oci 1 gran umaniest .mrrci mo sieur sankhare :sn:  on sra d la parti pr la cremonie

    Top Banner
    Auteur

    Zorro

    En Août, 2011 (04:29 AM)
    Félicitations au prof même si ses propos manquent de retenue et de modestiie.

    Mon fils m'a de 15 ans diit un jour, quand il venait me féliciter, alors que je recevais un prix prestigieux: Papa! Attention! Que cela ne te gonfle pas la tête!



    La jalousie à l'universiité J'y évoule depuis plus de 26 ans, en Amérique du nord. Que ce serait une universiité sans sa cohorte de jaloux? Cela fait partie de la culture unoversitaire, Après tout, ce sont des humains, avec des qualités et des défauts. Bref comme Mr et Mme tout le monde quoi,

    Bravo cher Professeur . Caracole bien mais n'oublie pas de redescendre sur terre pour continuer à `rendre les collègues ,,, encore plus jaloux,

    Wassalam
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim Move

    En Août, 2011 (05:35 AM)
    le travail paye. Felicitations.Mais va voir un psy . Je suis le meilleur, ils sont jaloux ... c nul !

    Au fait le pot a 16h30 avant le ndogou ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Alassane

    En Août, 2011 (06:10 AM)
    voila un homme honnette en ecoutant parler tu sais il dit ce q il a dans sont si tout le africain ete come ca afrique va sortir de cette citiation ou des intellectuelles ne roule que sur les interet de leur poche
    {comment_ads}
    Auteur

    Momo

    En Août, 2011 (07:38 AM)
    keskil peut bien donner à son pays, cet agrégé là

     :sn:  :sn:  :sn: 
    Top Banner
    Auteur

    Lagaffe

    En Août, 2011 (08:20 AM)
    FELICITATIONS Pr SANKHARE. Agrégé en Lettres Classiques et en Grammaire. Il faut vraiment le faire. :up:  :up: 



    Le bas niveau de la langue française dans notre pays, et la préférence des jeunes pour le lutte, la danse , la musique et les amusements; c'est dans l'air du temps. Les regrets viendront aprés.C'est ainsi :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Youm Latyr

    En Août, 2011 (08:23 AM)
    Voila des hommes de qualité que le Sénégal a besoin .Ces genres néanmoins rares à l'époque que nous vivons devraient être les idoles des élèves en particuliers les étudiants .Aujourd’hui le malheur le plus constaté en est que les les hommes d'états ne félicitent pas les méritants,n’encourage pas non plus les études et ne veulent pas que de telles genres soient reconnus au public parce qu'ils savent qu' ils sont nuls .Bref professeur mes félicitations et je vous exhorte à faire quelque chose sur la baisse du niveau scolaire qui gangrène notre système éducatif moderne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Car Car

    En Août, 2011 (09:39 AM)
    en tout cas il l'a reussi c'est l'essentiel il est posé et aime ce qu'il fait cété mon prof celui ki a ses coord n'a ka le balancé svp ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Deugla

    En Août, 2011 (11:27 AM)
    ILS ST JALOUXXXXXXXXXXXX.....c vrai. J ai vu des profs refuser de feliciter des collegues passes au CAMES. D autres denigrer les cours d un autre, mais les etudiants daniouy wax et on piges. Sankhare bravo t es intelligents. les jaloux vont maigrir.
    Top Banner
    Auteur

    Diakité

    En Août, 2011 (12:07 PM)
    j'ai vainement essayé de trouver un poste à l'Ucad après avoir soutenu 2 thèse de doctorat de Troisième cycle..Une à Paris et une à Dakar...Vous savae quoi ? on m'a fait la guerre à telle point que j'ai du renoncer..J'ai trouvé un poste dans une Organisation Internationale dans le Système des Nations Unies...Je gagne 6 fois le salaire d'un professeur Titulaire de rang exceptionnelle mais j'ai toujours un regret, c'était leboulot que j'avais toujours souhaité faire (former les jeunes, échanger et partager des connaissances....

    Wa salam
    {comment_ads}
    Auteur

    Faalaas

    En Août, 2011 (12:30 PM)
    Félicitations Professeur, "fi ma jaar ku fa jaar taq ban" Fi ma diar koufa diar takh bane’
    {comment_ads}
    Auteur

    Beug Sa Rew

    En Août, 2011 (12:33 PM)
    c'est encourageant quand on parle d'africains en termes positifs: pas de famine(comme c'est le cas en somalie actuelllement, de guerre ou je ne sais quoi d'autre)
    {comment_ads}
    Auteur

    Tarouna

    En Août, 2011 (12:45 PM)
    A quand Sangaré immortel à l'Académie française, à quand l'aéroport international Sangaré, à quand la rue Sangéré, à quand le lycée ou collège Sangaré, à quand etc....puisque vous êtes devenu l'égal de Senghor.
    Top Banner
    Auteur

    Xxx

    En Août, 2011 (15:30 PM)
    pour savoir qui il est , posez la question aux étudiants de son départemnt. Il n'assure jamais ses cours , s'absente toujours, se cache souvent, n'a pas d'emploi de temps avec heures et salles, erre dans les couloirs à recherche d'un squatt qu'il ne trouve jamais, puis s'en retourne chez lui.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diakite2

    En Août, 2011 (16:59 PM)
    diakite dis moi comment postuler a un poste dans un organisme internationale
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi

    En Août, 2011 (18:28 PM)
    L'agregation en France est differente en Afrique. En France c'est pour les Bac +4, les prof de lycees. C'est pas pour les universitaires la-bas...
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Août, 2011 (18:54 PM)
    je n'aime pas ce monsieur ...il est radicalement anti ....cheikh anta diop .... ce valeureux africain
    Top Banner
    Auteur

    Diop

    En Août, 2011 (19:18 PM)
    primo cheikh anta diop a beaucoup fait mais il etait ethniciste wolofofil a outrance

    deuxio ses theories ont ete revises et il y a bcp d erreur

    tertio il n a pas invente quoi que ce soit sur l afrique mais fut le premier noir ayant l audace, le genie de synthetiser toutes ses connaissances eparses sous un angle ideologique afrocentriste. Donc on peut bel et bien corriger certaines erreurs de cheikh anta.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sangare

    En Août, 2011 (19:20 PM)
    Sangare y a co yor...il sont jaloux rek. c porf.
    {comment_ads}
    Auteur

    Smoises

    En Août, 2011 (21:48 PM)
    Mais les gars, l'agrég ce n'est rien, je suis mort de rire d'entendre "le 2e sénégalais agrégé...". Mais en plus si c'est la langue du colon, c'est vraiment des complexés ces sénégalais!
    {comment_ads}
    Auteur

    Sankos

    En Août, 2011 (22:13 PM)
    k entend tu par modeste? si modeste signifie etre hypocrite on prefere sanghare qui a dit tout au cette verité que tout le monde connait. Arretez vos jalouseries et le pays avanceras. Restez dans la jalousie et descendez vos bons collegue, vous serez les derrniers des derniers des races sur terre. Bravo a sankaré on veut des gens meritants dans leur domaine. pas les arrivistes.
    Top Banner
    Auteur

    Leuz

    En Août, 2011 (23:30 PM)
    Excellent grammairien et piètre écrivain, ça mome, deug la!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Dubaiote

    En Août, 2011 (12:23 PM)
    Felicitaions Mr Sankhare,ayant ete un de vos anciens etudiants a l'UCAD,je puis dire avec certitude que vous meritez cette distinction.A cela s'ajoute la grande humilite et sobriete qu'on vous connait,on vous a jamais vu ou entendu vous prendre la tete malgre la grande richesse que vous possedez,alor harro sur ces connnards de jaloux qui se prononcent ci-dessus.

    Bon vent pour la suite.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email