Jeudi 26 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Droits des homos : Oxfam persiste et signe

Single Post
Droits des homos : Oxfam persiste et signe

Accusée de recourir aux représailles contre ses agents qui refuseraient de faire la promotion de l'homosexualité au Sénégal, comme elle l'aurait demandé dans un mail interne, l'Ong Oxfam a réagi. "Tout être humain, en particulier les personnes LGBTI et d'autres minorités, ont des droits, reconnus ou non par la loi, qu'il faut respecter et protéger", clame l'organisation dans un communiqué que nous vous proposons in extenso.

"Suite aux allégations faites dans la presse ce week-end sur la procédure de licenciement engagée à l'encontre Monsieur Elimane Kane contre une prétendue promotion des LGBTI au sein d'Oxfam, l'organisation confirme qu'il n'en est rien et souhaite apporter les précisions suivantes.

Monsieur Kane a commis une faute lourde dans la mesure où il n'a pas respecté l'intégrité et préservé la réputation d'Oxfam. De nombreux rappels à l'ordre verbaux et écrits ont été servis à Monsieur Kane depuis le février 2019, puisqu'il devenait habitué des faits.

Mr Elimane Kane a, en connaissance de cause, violé les articles 1 et 3 du code de conduite du personnel de l'organisation qu'il a signé lors de son recrutement. Ces articles disposent le respect de l'intégrité et de la réputation d'Oxfam dans un comportement professionnel et personnel en conformité avec les valeurs et les normes de l'organisation et d'éviter tout conflit d'intérêt avec l'action d'Oxfam en menant sa vie privée.

En s'impliquant dans le débat sur la gestion du pétrole au Sénégal, de manière visible et au nom de son organisation Legs Africa, sans consulter son organisation, il a été suspendu de ses fonctions le 28 juin 2019.

Oxfam cherche à appuyer la voix des citoyens toujours dans le respect des règles et des lois au Sénégal. Nous défendons l'espace civique qui permet aux citoyen-ne-s d'engager un dialogue constructif avec leur État et d'exprimer leur désaccord de manière pacifique. Cet équilibre permet aux gouvernements d'améliorer  leur efficacité et leur réputation aux plans interne et externe.

Cependant si un staff d'Oxfam souhaite s'engager de manière visible dans l'espace civique, il peut soit solliciter une mise en disponibilité, soit quitter ses fonctions au sein de l'organisation pour s'y consacrer. Rester staff chez Oxfam et vouloir le faire crée un conflit d'intérêt.

Les politiques et code de conduite d'Oxfam international sont consultables par tous sur notre site web.

Oxfam a soumis à l'inspection du Travail et de la sécurité sociale le dossier de Monsieur Elimane Kane pour faute lourde à la suite des multiples manquements professionnels constatés. La procédure suit son cours au niveau de l'inspection du travail et nous attendons son avis.

Par ailleurs, l'organisation Oxfam estime que le respect et la protection des droits des personnes, qu'ils soient LGBTI ou non, n'est pas forcément en conflit avec les croyances individuelles et collectives, qu'elles soient religieuses ou culturelles.  La question n'est pas d'approuver ou de désapprouver l'homosexualité. La question n'est pas d'aimer et de ne pas aimer les personnes LGBTI. La question n'est pas la légalité ou l'illégalité de l'homosexualité. La question est simple : celle de reconnaitre que tout être humain, en particulier les personnes LGBTI et d'autres minorités, ont des droits, reconnus ou non par la loi, qu'il faut respecter et protéger.

Oxfam où qu'il se trouve dans le cadre de ses activités est respectueux du contexte politique, social et culturel de chaque pays et de la sensibilité de tous ses employés et partenaires."


affaire_de_malade

42 Commentaires

  1. Auteur

    Abdoul Niang

    En Juillet, 2019 (09:21 AM)
    Oxfam une organisation d'une moralite douteuse avec des arguments fallacieux de surcroit. Lisons vos fameux codes si vous le voulez bien



    Code 1

    Respecter l’intégrité et la réputation d’Oxfam en veillant à ce que mon comportement professionnel et personnel soit m anifestement en conformité avec les valeurs et les normes d’Oxfam.

    Respecter l’intégrité et la réputation d’Oxfam en veillant à ce que mon com portement professionnel et personnel soit manifestement en conformité avec les valeurs et les normes d’Oxfam . Je m’efforcerai de maintenir et de renforcer la confiance du public dans Oxfam en assumant la responsabilité de mes actes, professionnels et personnels, et en m’assurant de gérer l’autorité que me confère ma fonction au sein d’Oxfam avec la retenue appropriée. Tout en respectant les exigences de ce code de conduite, je prêterai également attention aux coutumes et à la culture locales, même si les normes et valeurs du contexte culturel diffèrent de celles qui sont énoncées dans le code de conduite. Je solliciterai (et recevrai), si nécessaire, l’assistance et les conseils d’Oxfam. Je ne travaillerai pas sous l’influence de l’alcool ; je n’utiliserai pas et ne serai pas en possession de substances illicites dans les locaux, les véhicules et les logements d’Oxfam.



    Code 3

    Remplir mes fonctions et mener ma vie privée de manière à éviter tout conflit d’intérêt éventuel avec l’action d’Oxfam .

    Je déclarerai tout intérêt f inancier, personnel ou f amilial (ou étroite relation intime) dans des activités officielles, qui pourrait avoir un impact sur l’action d’Oxfam (p. ex.: marché de biens/services, emploi ou promotion au sein d’Oxfam, d’organisations partenaires ou de groupes bénéficiaires). J’informerai Oxfam de toute intention de me porter candidat ou candidate ou d’assumer tout autre rôle officiel pour un parti politique ou une f onction publique, af in de déterminer si cela créera des conflits, apparents ou réels, avec mes fonctions chez Oxfam. Même si l’offre ou l’acceptation de présents est une pratique culturelle normale, je n’accepterai pas de dons monétaires ou de dons inappropriés de la part de gouvernements, bénéf iciaires, donateurs, fournisseurs et de toute autre personne, qui me seraient offerts en raison de mon emploi au sein d’Oxfam. Si l’offre et l’acceptation de dons est une pratique culturelle normale, je m’assurerai que les dons ne dépassent pas les limites du raisonnable et qu’ils sont conformes aux politiques d’achat. Je signalerai ces dons à ma hiérarchie et, s’il y a lieu, les remettrai à Oxf am. Je veillerai à ce que l’assistance d’Oxfam ne soit pas offerte en échange de quelque service ou faveur que ce soit de la part de quiconque. J’agirai contre toute forme de corruption et n’offrirai, ne promettrai, ne donnerai ni n’accepterai aucun pot-de-vin.



    Dites nous ici en quoi Mr Elimane Kane a viole le code de conduite d'oxfam. Ainsi un agent d'oxfam n'aurait plus le droit d'avoir son mot de dire sur des sujets et debats qui interessent les communautes que vous pretendez defendre. Ayez le courage au moins d'assumer vos actes plutôt que de chercher des excuses dont tout le monde sait qu’elles sont fausses. Car au-delà de tout, c’est votre hideuse image de chantre de la transparence, de l'honnêteté, d’intégrité de lutte contre les discriminations, inegalites, injustices qui est mis a nue. Ashamed.
  2. Auteur

    Zol

    En Juillet, 2019 (09:24 AM)
    Il viennent de confirmer qu'ils défendent les homosexuels. Pas de ça chez nous, on les entend jamais défendre les femme voilées en France, pas d'Homo chez nous
    {comment_ads}
    Auteur

    Alibaba

    En Juillet, 2019 (09:31 AM)
    Cher Senegalais, cher Africain



    Mieux vaut mourir dans la dignite que vivre dans la honte. Tel etait, est et sera toujours notre credo, nos valeurs nous africains.



    On mangera la terre on boira de l'eau salee on vivra dans des cases mais jamais vos projets visant a legaliser cette abomination ne passera.



    Au prix de nos vies



    Plus que jamais le Senegal ou la mort.
    {comment_ads}
    Auteur

    Senenmut

    En Juillet, 2019 (09:31 AM)
    lisons crayon en main et l'on se rend compte de l'ambiguité d'Oxfam par rapport aux lois du pays hote et sespropres principes.

    Cette ONG a des buts cachés.

    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Juillet, 2019 (09:33 AM)
    "Oxfam estime que le respect et la protection des droits des personnes, qu’ils soient LGBTI ou non, n’est pas forcément en conflit avec les croyances individuelles et collectives".



    Il est clair qu'ils ne pouvaient répondre que de cette manière, d'ailleurs I was wondering how they would handle this.

    La situation est simple, ce n'est pas a vous d'estimer ou non s'il y a compatibilité avec les croyances collectives avec ce vice. Moreover je ne vois pas en quoi vous serez invites a faire la promotion de votre agenda LGBTIQ ici au Sénégal.
    Auteur

    Cheikh

    En Juillet, 2019 (09:34 AM)
    Ces organisations comme OXFAm sont des oeufs pourris, ils ne servent à rien et nous aménent des gros n'importe quoi. Je pense qu'on doit organiser une marche nationale pour son départ du Sénégal.

    {comment_ads}
    Auteur

    Efo

    En Juillet, 2019 (09:34 AM)
    Qu on les renvoie de notre pays!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:35 AM)
    OXFAM vous ne respectez pas les Sénégalais!



    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:36 AM)
    OXFAM vous ne respectez pas les Sénégalais!



    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:38 AM)
    un droit non reconnu par la loi est un un droit?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:38 AM)
    un droit non reconnu par la loi est un un droit?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:41 AM)
    C'est à la limite une insulte faite par Oxfam à la nation sénégalaise. Comment une ONG établie au Sénégal soumise aux lois sénégalaises peut-elle priver un citoyen sénégalais l'exercice de ses droits constitutionnels inopinément ?

    Cette attitude renseigne sur la faiblesse de nos autorités qui sont très enclines à bander les muscles contre des citoyens inoffensifs et à courber l'échine devant les étrangers aussi insignifiants soient-ils.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:44 AM)
    Il est clair que le problème de Elimane n’a rien à voir avec la question de lhomosexualite. Pourquoi cherche t-il manipuler les sénégalais.

    Sa procédure est en cours depuis plusieurs mois.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:48 AM)
    Il faut les renvoyer de chez nous .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:49 AM)
    Quand on veut noyer son chien on dit qu'il a la rage !



    Dénigrer une personne pour ses convictions et l'éliminer ne fait pas de cette organisation une valeur morale , loin de là !

    s'est-elle seulement indignée des scandales au sommet de l'Etat bien plus graves ?



    PLUS HYPOCRITES TU MEURS !

    {comment_ads}
    Auteur

    Moi

    En Juillet, 2019 (09:52 AM)
    OU EST JAMRA? C'est ici que nous avons besoin d'eux, pas sur les telefilms...



    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:52 AM)
    Fouttez les tous dehors !
    Auteur

    Anti

    En Juillet, 2019 (09:54 AM)
    On doit en profiter pour degager tous ces ong de merde



    Prets a nous espioner et a mettre leurs ideologies de merde



    Ils sont partout en Afrique et aucun pays ne va mieux par leur actions



    Akon a fait en 3 ans plus que toutes ces ong reunies en 20 ans alors c koi les bails?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:57 AM)
    Oxfam dit bien que les homos ont des droits que nous devons respectees.

    C'est clair cher peuple ,nous savons ce qu'il y'à à faire avec l'ONG. C'est un probleme senegalais à regler senegalaisement.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kalkulart

    En Juillet, 2019 (10:01 AM)
    OxFAM = Oxydation de la famille.

    C'est donc clair,

    Quand un metal s'oxyde c'est la destruction de sa fonction premiere.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2019 (10:07 AM)
    Si si è

    111

    Auteur

    En Juillet, 2019 (10:08 AM)
    Ils n ont qu à foutre le camp de chez nous
    {comment_ads}
    Auteur

    Tucson

    En Juillet, 2019 (10:22 AM)
    Libre qui veut de travailler pour OXFAM et défendre les valeurs de liberté prônées par l'organisation. Si Monsieur KANE ne se sent pas dans les dispositions pour respecter le code de conduite de OXFAM, qu'il quitte tout simplement pour se mettre dans la posture qui lui permet de défendre les causes qui lui semblent juste.

    On s'engage dans un organisme pour le combattre et après crier au monde des contrevérités. Il ne peut pas être cadre de cette organisation et avoir une conduite à contre-courant avec les objectifs recherchés.



    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (10:22 AM)
    cs gens des mouvements LGBT et tout ce qui tourne autour du féminisme pour ne pas dire du féminazisme sont en général très violents.



    Le Président Russe POUTINE l'a dit? ILS VEULENT IMPOSER COÛTE QUE COÛTE LEUR VISION et leur valeur à tout le monde même aux enfants dans les écoles.



    La violence on y répond par la violence. Ces gens si on les faire vous allez voir où ils vont mener le monde.



    La meilleure lutte commence par le travail, c'est le travail qui donne à l'individu sa dignité. Si vous voyez que ces organisations comme OXFAM, GIZ, etc..... viennent et veulent nous imposer certaines choses c'est parce que nous n'avons pas su travailler pour être indépendants.







    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (10:30 AM)
    L'homosexualité doit être criminalisée au Sénégal.
    Auteur

    Diop Mame Massamba

    En Juillet, 2019 (10:48 AM)
    fi dey aduna du dokha dokh ba gor djiguene niu nangu ko fi , niom dey hamnagn naniuy neubatou rek fi du deuku ben président wala ONG fi deuku Cheikh Ahmadou Bamba leu ak Mame Limamou, jam jufi am suu makk yi leu te l'Islam rek len tahone di xex limu wah nak rek mofiy am inchallah
    {comment_ads}
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Juillet, 2019 (10:49 AM)
    Il est grand temps que le Sénégalais prennent leur responsabilité devant l'histoire en interpellant officiellement par le canal d'une plateforme de défense de nos valeurs négro-africaines et de nos convictions religieuses toutes les organisations de la société civile, les hommes politiques qui aspirent gouverner notre pays, officiellement nommément et à titre individuel, sur leur position sur l'homosexualité. Je peux citer entre autres, Amnesty International par la voix de Seydi GASSAMA, Alioune TINE et son organisation Africajoin, Assane Dioma NDIAYE, Y'en a marre avec les Fadel Barro et Thiat, le Forum civil de Birahim SECK, ect... Les hommes politiques ne seront pas oubliés et ils nous faudra être très vigilants pour ne pas accepter des réponses évasives du genre "je ne suis ni pour, ni contre" ou "c'est qu'une question purement personnelle, il ne m'appartient pas de déterminer les orientations sexuelles des personnes". La question est simple: êtes pour ou contre la légalisation de l'homosexualité ? Les contorsions intellectuelles ne seront point acceptées. " Aar Sougnou reww" et "Aar sougnou alall" peuvent aller de paire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lu Sur Le Net

    En Juillet, 2019 (10:51 AM)
    Chers amies et amis,



    Comme promis, je me dois de répondre à votre droit à l'information concernant cette affaire.

    Je voudrais ainsi partager avec vous mon expérience de cette situation, pour vous permettre d'apprécier et de vous faire votre propre opinion. Et surtout ne pas être surpris des développements que cette affaire pourrait avoir les jours à venir. Certainement aussi éclairer les actions que nous pourrions prendre ensemble, avec d'autres, pour préserver notre Sénégal d'une entreprise de prédation de nos valeurs positives et de déstabilisation socio-culturelle.



    1.Contexte



    a. Ce samedi 6 juillet le quotidien Enquête a publié un article parlant du plan d'Oxfam à promouvoir les LGBTAQI dans la confédération d'Oxfam auquel s'est opposé des cadres dont un qui a été licencié, pour avoir été le principal frondeur,...

    b. Des posts sur les réseaux sociaux ont fait le lien avec ma personne. Ce qui est vrai.



    2. Les faits:



    a. Vendredi 28 juin, vers 9.00. Oxfam International a envoyé un email commun à tous les agents d' Oxfam intitulé "Lettre d'amour" dans lequel il est question de la condition des LGBTI dans l'organisation et de la nécessité de les promouvoir, de leur donner des postes de responsabilité, de renforcer leur leadership dans les pays du Sud et la lettre se termine par une menace aux pays et agents qui refuseraient leur solidarité à cette nouvelle vision d'Oxfam de quitter la confédération

    b. A la lecture de l'email, je décide d'y répondre en dénonçant son caractère irrespectueux et violent, en démontrant comment cette injonction est contradictoire aux principes défendus par Oxfam, en voulant imposer à tous une vision non partagée. Je décline la lettre et évoque les éventuelles conséquences qu'elle pourrait avoir sur le bureau d'Oxfam au Sénégal et la sécurité des agents.

    c. A ma suite, 1 collègue avait aussi réagi dans le sens de mon email. Après je n'avais plus accès à mes emails pour suivre la suite

    d. Vendredi 28. 15.00. Je suis convié à une réunion avec la Directrice Pays, le Directeur des Opérations et le chargé des RH. Ce dernier me notifie verbalement la décision de la direction de saisir l'Inspection du travail pour autoriser mon licenciement pour faute lourde, avec mise-à-pied conservatoire de 15 jours sans salaire, correspondant au délai de réponse de l'inspection du travail.

    e. Le motif évoqué renvoie à la pétition lancée par Legs-Africa pour demander une action judiciaire dans l'affaire du gaz, ma participation à la conférence de presse de l'initiative citoyenne Aar Linu bokk et mes sorties dans les médias en tant que président de Legs-Africa (itw RFI, ouestafrica,...)

    f. J'ai déchargé la lettre à 16.45 avant de quitter le bureau.

    g. Mon compte pour accéder à mon ordinateur et mes emails a été systématiquement désactivé, alors que je suis encore employé d'Oxfam.



    3. Dans le cadre de la procédure administrative en cours, nous avons été auditionné par l'inspection du travail le jeudi 4 juillet, en présence de mon avocat et des délégués du personnel d'Oxfam. Nous sommes convoqués le 15 juillet pour avoir la réponse de l'inspection à la lettre d'Oxfam, qui peut autoriser ou refuser le licenciement. Dans cette affaire, mon avocat est désormais le seul interlocuteur d'Oxfam.



    4. Il faut signaler que depuis au moins deux mois, j'avais moi-même demandé, suite à de multiples pressions internes et un environnement toxique interne créé par le comportement de la directrice d'Oxfam, à négocier mon départ de l'organisation. Nous avons eu trois réunions à ce propos et j'attendais la proposition finale pour acter mon départ de l'organisation. Les échanges de ce vendredi matin ont certainement précipité cette décision violente mais légère de la direction contre ma personne, qui gênait un projet très bien mûri et qui tient l' organisation à cœur.



    Pour rappel, j'ai intégré Oxfam en Avril 2013 et y ai occupé un poste de responsable du portfolio Afrique de l'ouest en gouvernanve et moyens d'existence, avant de rejoindre le bureau pays en 2014, en tant que Responsable et Lead du programme Gouvernance.



    Je ne souhaite pas que cette affaire soit personnalisée et réduite à mon licenciement. Cet aspect qui concerne ma relation de travail avec Oxfam, est en instance administrative au niveau de l'Inspection du travail. Toutefois, j'ai déjà informé de ma décision de ne plus continuer à travailler pour l'organisation.



    Par contre, le projet de l'organisation de pousser les barrières pour imposer leur orientation sexuelle à nos sociétés, est inacceptable et ne devrait pas prospèrer au Sénégal.



    Là est le combat qui mérite d'être mené avec d'autres organisations pour amener les autorités à prendre des mesures dissuasives contre Oxfam et toutes les autres organisations qui veulent imposer cet agenda à leurs agents et dans notre pays.



    J'espère que ces infos vous seront utiles pour votre propre compréhension des faits.



    Je reste disponible pour toute information utile à votre meilleure compréhension.



    Bonne réception











    Elimane H. KANE

    Président Legs-Africa.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (10:52 AM)
    Ah ah ah ah! MDR! La loi contre la discrimination (et donc protégeant les LGBT) existe dans dans la justice sénégalaise depuis des lustres! Le monde entier va encore se moquer des sénégalais vernacles et analphabètes qui ne connaissent pas les lois!
    Auteur

    En Juillet, 2019 (11:22 AM)
    A voir toute cette diarrhée contre l'homosexualité, dont tout le monde admet qu'elle a toujours exisré au Senegal (et comme dans tous les autres pays !) on est obligé de conster que les Senegalais deviennent de plue en plus débiles et crétins ....pas surprenant que ce pays soit classé dabns les 25 derniers ! Oxfam ne demande pas le mariage entre homo comme dans certain pays mais seulement le droit de vivre pour les homos sans etre emmerdé .......c'est trop vous demander ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiéry

    En Juillet, 2019 (11:31 AM)
    Aouzoubillahi mina chaïtani radjime

    Dieu a renversé la terre sur ses homos, l'histoire nous en dit plus.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (11:48 AM)
    Votre religion, une entrave au bon sens et à l'humanité



    Le peuple réduit à un comportement instinctif, à l'image des animaux: tout est programmé et la réflexion est absente!



    Voilà le véritable problème qui vous condamne à survivre, sans progrès ni amélioration

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (11:54 AM)
    Allez vous en. Vous ne respectez pas nos principes et nos coutumes, en plus notre loi. La loi régit le Droit. Satan dit une chose et son contraire pour tromper les gens. Vous voulez vous cacher derrière une autre histoire, voilà. On connait la stratégie. OXFAM, DEHORS !
    Auteur

    En Juillet, 2019 (11:58 AM)
    chaque être humain a droit à la vie, quelques soient ses pratiques sexuelles ;, dès que cela ne met pas en cause des enfants mineurs.



    les mariages forcés sont bien plus grave que l'homosexualité !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (12:15 PM)
    Quand on a pas les memes valeurs que son employeur on demissione, on attend pas de se faire licencier. Dans toutes les grandes boites quand on adhere pas aux valeurs on ne doit pas faire de resistance autrement on prend la porte. Si on a un entreprise est que les valeurs sont contre l'homsexualite acceptera t on que quelqu'un vienne et fasse la promotion de celle ci, bien sur que non. Oxfam a bien raison de virer ce gars. On ne peut pas encaisser l'argent de quelqu'u et dire que l'on le combat, c'est simplement immoral, c'est de l'escroquerie.



    Il faut que dans ce pays que l'on fonctionne avec les valeurs et les principes on accepte de prendre de l'argent tant que cela nous arrange en faisant semblant de ne rien voir et une fois que l'on est decouvert faire dans la surenchere.

    {comment_ads}
    Auteur

    Pro Oxfam

    En Juillet, 2019 (12:20 PM)
    C'est à la limite idiot de vouloir nous faire croire qu'un cadre de OXFAM n'est pas au courant que c'est une organisation de protection des droits humains et des LGBT dans la même lancée.

    Donc après être renvoyé ils tirent sur la corde sensible des sénégalais. Il faut juste aller dans le site pour savoir qu'on a pas besoin d'être cadre pour être informé après plusieurs années des objectifs de l'organisation. A moins d'avoir été un faire valoir durant tout ce temps. Mais puisk c'est ce qui marche maintenant. Tu enceintes une fille et tu accuses les préservatifs vendus par Macky Sall ou Alioune Sall
    {comment_ads}
    Auteur

    Cheikh Badou

    En Juillet, 2019 (13:19 PM)
    Il y a beaucoup de non-dits dans cette affaire: cette organisation est présente au Sénégal depuis des décennies et on découvre qu'elle fait la promotion de l'homoséxualité aujourd'hui seulement, au moment où elle décide de licencier quelqu'un? Le Monsieur y travaille depuis 6 ans, sans rien dire? Il reçoit 3 avertissements sans rien dire? On le suspend le 28 juin, il attend d'avoir été devant l'Inspecteur du travail pour sortir dans la presse? On peut dire beacoup de choses sur les ONG et leurs programmes, qui sont tous contrôlés par l'Etat à travers le Ministère de l'Intérieur, mais ce Monsieur manipule l'opinion!
    Auteur

    Alba

    En Juillet, 2019 (13:34 PM)
    Ces ONG ,droit de l hommiste,on ne les entend qu en Afrique où elles pensent avoir leur mot à dire.

    Certains vivent de ça ,existent grâce à cela et font tout pour les rendre crédibles .
    {comment_ads}
    Auteur

    Yallabakhna

    En Juillet, 2019 (14:44 PM)
    Les juges du travail condamnent systématiquement les employeurs à des sommes faramineuses qui obligent ceux-ci à limiter les embauches ou fermer tout simplement leurs entreprises . Voilà la principale cause du chomage au Sénégal.
    {comment_ads}
    Auteur

    A Vs Aussi Respectez Les Lois

    En Juillet, 2019 (16:16 PM)
    c'est encore l'occident il ne leur reste pratiquent aucune connexion avec leur créateur et voila qu'ils veulent qu'on perde le minimum qui nous reste .

    Chers messieurs laissez ns de grâce garder le peu d’humanité et de foi qui ns restent . S V P
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegal

    En Juillet, 2019 (17:04 PM)
    ou se trouve oxfam svp je veux bruler leur siege ici debord jattend merci pour les gordjiguen koumathi fame raye ndayam pardon
    Auteur

    En Juillet, 2019 (22:23 PM)
    Les ongs c'est des nids de lgbt
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email