Dimanche 28 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Pus de 100 000 Sénégalais partis à l’étranger entre 2009 et 2013 (rapports)

Single Post
Pus de 100 000 Sénégalais partis à l’étranger entre 2009 et 2013 (rapports)

Quelque 164 901 Sénégalais soit 1,2% de la population, sont partis à l’étranger entre 2009 et 2013 pour des raisons économiques principalement, a appris l’APS de documents officiels.

Ces statistiques sont contenues dans les 2e et 3e rapports périodiques combinés devant le Comité des Nations Unies pour la Protection de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles présentés par le Sénégal les 13 et 14 avril 2016, à Genève (Suisse).

Ces chiffres sont établis sur la base sur du Recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage (RGPHAE) de 2013 publié en 2015.

Les principales destinations sont l’Europe (44,4%) et les pays de l’Afrique centrale (27,5%), selon la même source soulignant que le motif principal a été le travail (73,5%).

S’agissant de l’immigration internationale, le Sénégal a accueilli 244 953 étrangers, soit 2,0% de la population, l’essentiel de ces immigrants venant de l’Afrique de l’ouest avec 84,4%.

Selon les rapports, ’’il apparaît que l’immigration internationale affecte tous les âges" même si les groupes d’âges jeunes sont plus concernés. Ainsi, il y a 14,2% entre 20 - 24 ans et 13, 9% pour les 25-29 ans, 13,9%.

’’Le niveau élevé de la migration dans ces derniers groupes d’âge s’explique depuis le début des années 2000 par la scolarité", explique t-on.

’’Il convient de noter à ce niveau que la migration féminine est plus importante que celle masculine, mais elle diminue à partir de 30 ans en faveur de celle des hommes", mentionnent les documents.

S’agissant de l’émigration internationale, l’analyse par sexe et selon l’âge montre que chez les femmes les départs sont plus importants entre 20-24 et 25-29 avec respectivement 20,0% et 17,1%.

’’Pour ce même groupe d’âge on a respectivement 80,0% et 82,9% pour les hommes. Entre 45 et 65 ans les hommes représentent plus de 90%".

Le Sénégal a pris différentes mesures dans le cadre de la mise en œuvre de chacun des droits énoncés dans la Convention internationale sur la Protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Le pays a également a ratifié la presque totalité des instruments internationaux et régionaux de protection des droits de l’homme.

Il en est ainsi par exemple de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), du Pacte international sur les droits civils et politiques (PIDCP), du Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels et de la Convention sur les travailleurs migrants et des membres de leur famille.


affaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (15:45 PM)
    Ces chiffres sont archi-faux ! Rien que les Baol Baol qui quittent annuellement Touba et Environs pour aller dans les pays africains (Gabon, Mali, RCI et Guinée) dépassent l'effectif de 100 000 personnes !
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (16:30 PM)
     :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Baye-ganar

    En Avril, 2016 (16:31 PM)
    Lékétou néne nakhouli beuye :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Etudiant

    En Avril, 2016 (16:42 PM)
    La France refuse de nous donner les préinscriptions et le visa après avoir bouffée nos 50000FCFA et nos .65000FCFA Elle nous empêche d'aller chez elle chercher le savoir. C'est de l'égoïsme intellectuel. En bas le France! Vive le sentiment anti français partout en Afrique! La France n'aime pas l'Afrique et ne veut pas son développement.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (17:32 PM)
    Et il faut dire que l'immigration n'apportera rien au pays puisqu'il n'ya pas de production au Sénégal, on n'importe près de 50% de nos produits alimentaires et des politiques de démantellement des initiatives de développement du pays se sont succédé depuis + de 45 ans. Si on n'avait continué dans la lancée des débuts de l'indépendance, les envois des immigrés auraient facilité grandement la bonne tenue de l'économie sénégalaise, malheureusement, les administrations successives depuis Abdou Diouf jouent la carte du néocolonialisme français et Occidental en général.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (22:59 PM)
    Le pays a également a ratifié la presque totalité des instruments internationaux et régionaux de protection des droits de l’homme.

    Oui, mais quand va(t-on commencer à les mettre réellement ai pratique;au lieu de se féliciter
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email