Samedi 23 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Quelle histoire ! Vol à main armée à Dalifort, 10 millions emportés

Single Post
Quelle histoire ! Vol à main armée à Dalifort, 10 millions emportés

Dalifort. Samedi 6 janvier, 22 heures. Deux gaillards, munis d’armes blanches, pénètrent dans une boutique de vente de cartes de crédit téléphonique. Le jeune trouvé sur place s’oppose. En vain. Les cambrioleurs le neutralisent, lui causent des blessures et emportent 10 millions de francs Cfa.

Un nommé Malick alerte un Asp (Agent de sécurité de proximité) en service à la police de Pikine. Ce dernier réunit quelques éléments de renseignements avant d’informer les policiers. Ces derniers ne mettront pas longtemps pour arrêter M. Bâ, E. O. et Malick, celui qui a alerté l’Asp.

Voxpopuli, qui relate cette affaire dans son édition de ce jeudi, informe que devant les enquêteurs, M. Bâ a avoué être le cerveau du cambriolage. Son mobile : victime d’un accident de la circulation, il avait besoin de 270 mille francs Cfa pour se faire opérer de la jambe. Las de solliciter ses frères sans obtenir le soutien escompté, il décide de faire cambrioler le commerce de l’un d’eux, qui serait riche comme Crésus.

C’est ainsi, selon le journal, qu’il révèle son plan à E. O. Diallo. Ce dernier le met en rapport avec Malick, qui enrôle deux délinquants, connus de la police de Pikine, pour faire le coup. 

Manque de bol, le cambriolage accompli avec succès, le duo de voleurs se fond dans la nature sans avertir ses complices présumés. Croyant pouvoir s’en tirer sans dommage, Malick décide de dénoncer les cambrioleurs. Son acte se retournera contre lui.

Voxpopuli informe que Malick, E. O. Diallo et M. Bâ, ont été déférés au parquet de Pikine. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs et vol en réunion commis la nuit, avec usage d’armes.



19 Commentaires

  1. Auteur

    Ok C'est ça Le Sénégal Actuel

    En Janvier, 2018 (09:32 AM)
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (10:14 AM)
    Il faut rétablir la peine de mort souniou bougai am diam la paix dans ce pays
    Auteur

    Zeina

    En Janvier, 2018 (10:50 AM)
    Soyons plus vigulent. Bravo la police
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:16 AM)
    270 millions pour se faire operer la jambe? Les suspects ba, diallo ? Il ne faut pas faire de l'amalgame. Et puis l'histoire ne dit pas si l'argent a ete retrouve, ni pourquoi le denonciateur a ete arrete. Etrange histoire !
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:16 AM)
    270 millions pour se faire operer la jambe? Les suspects ba, diallo ? Il ne faut pas faire de l'amalgame. Et puis l'histoire ne dit pas si l'argent a ete retrouve, ni pourquoi le denonciateur a ete arrete. Etrange histoire !
    Auteur

    Ich Bin Deutsch

    En Janvier, 2018 (11:23 AM)
    Khawma kou defarr pistolet mais kou niaque khel la :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:24 AM)
    Pourquoi arrester le denonciateur ?
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:24 AM)
    Pourquoi arrester le denonciateur ?
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:26 AM)
    Seneweb supprime certains commentaires et on comprend. Et ces pub poubelles comme on en voit si souvent par ici ?
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (11:29 AM)
    270 000fcfa pour se faire operer d'accord. Seulement Ils ont pris 10 millions quand meme
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:00 PM)
    Dans les familles il y a parfois des frères ou sœurs qui ne peuvent rien faire par eux , ce sont des charges permanentes....
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (16:28 PM)
    a malin malin et demi
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:23 AM)
    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they floated restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to two people briefed on the meeting.

    “Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to these people, referring to African countries and Haiti. He then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met Wednesday.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:23 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:23 AM)
    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they floated restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to two people briefed on the meeting.

    “Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to these people, referring to African countries and Haiti. He then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met Wednesday.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:23 AM)
    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they floated restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to two people briefed on the meeting.

    “Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to these people, referring to African countries and Haiti. He then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met Wednesday.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:24 AM)
    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they floated restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to two people briefed on the meeting.

    “Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to these people, referring to African countries and Haiti. He then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met Wednesday.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:24 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (04:24 AM)
    President Trump grew frustrated with lawmakers Thursday in the Oval Office when they floated restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries as part of a bipartisan immigration deal, according to two people briefed on the meeting.

    “Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to these people, referring to African countries and Haiti. He then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met Wednesday.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email