Mardi 11 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Ranch de Dolly : Samba Ndiobène Ka "chasse" les Américains et fâche les éleveurs

Single Post
Ranch de Dolly : Samba Ndiobène Ka "chasse" les Américains et fâche les éleveurs
Une frange des éleveurs du ranch de Dolly est très remontée contre le ministre de l'Elevage et des productions animales. Et pour cause, ils accusent Samba Ndiobène Ka de vouloir annuler un projet  expérimental sur la restauration des sols et du pâturage du Ranch de Dolly qui s'étend sur une superficie de 15 000 hectares et d'un coût global de 4,6 milliards pour une durée de 05 ans.

Ils ont tenu ce samedi un second point de presse en l'espace d'un mois à l'intérieur du Ranch pour fustiger la décision de la tutelle avant de réclamer le retour du projet Heifer. Les éleveurs invitent Samba Ndiobène Ka à revoir sa décision. "Nous exigeons le retour du projet Heifer, le ministre doit nécessairement reculer sur sa décision car tous les éleveurs qui sont dans ou autour du Ranch sont d'accord que le projet pourra nous aider à sauvegarder notre cheptel", a indiqué le porte-parole des éleveurs, Aliou Sow.

Interpellé sur la question, Samba Ndiobène Ka campe sur sa position: "Je ne peux pas donner 15 000 hectares à une ONG étrangère de surcroît américaine qui vient à Dolly pour faire des tests". Le ministre de l'Elevage appelle les responsables de Heifer à circonscrire leurs tests dans des aires beaucoup plus réduites. "S'ils sont disposés à faire des tests, qu'ils le fassent dans des superficies raisonnables; si les résultats sont positifs, qu'on l'étende", a lancé Samba Ndiobène Ka.

Pour rappel, ledit projet a été lancé depuis 2018 sous l'égide de l'ancienne ministre de l'Elevage Aminata Mbengue Ndiaye en partenariat avec l'ONG américaine Heifer international et l'institut Savory, spécialisé dans la lutte contre la désertification et la restauration des sols.

Pour dérouler le projet, Aminata Mbengue Ndiaye avait cédé 15 000 hectares à l'ONG américaine pour faire ses tests et les éleveurs devaient mettre une partie de leur bétail à la disposition des chercheurs pour leur expérimentation. L'ONG avait recruté des bergers et une centaine de jeunes de la zone pour travailler dans ce projet. Une cinquante d'associations de femmes du Ranch ont été financées par le projet dans des activités de génératrices de revenus. Arrivé à la tête du ministre de l'Elevage en 2019, Samba Ndiobéne Ka a souhaité la révision du projet. Au lieu des 15 000 hectares octroyés par son ancien collègue, l'actuel ministre de l'Elevage a proposé 20 hectares pour le démarrage les tests. Depuis le 31 mars 2020, les responsables de l'ONG ont arrêté leurs travaux d'expérimentation et quitté le Ranch.

liiiiiiiaffaire_de_malade

23 Commentaires

  1. Auteur

    Sofa

    En Juillet, 2020 (21:08 PM)
    Tout à fait en phase avec M le ministre.

    Pour une simple expérimentation quelques hectares suffisent largement. Toutefois, si les résultats obtenus sont encourageant , on peut passer à l’échelle
    • Auteur

      Allemande Reply_author

      En Juillet, 2020 (22:03 PM)
      tout ceu ki sont en phase avec ce nul ministre vou devez etre des politiciens d bas étage.. ce genre de projet ne peu pa se faire sur 15 ou20 ha no way.. khamoulene dara ta koulene di dimbalii ngen di blah blah .. ce ministre est a limage du président d tte facon cest a dire nul nul nul..
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (07:13 AM)
      continuez bakhna c’est comme ça qu’ils vont bien empoisonné le sol et le bétail. y’a qu’en afrique que tu vois ce bordel
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (18:22 PM)
      tu as raison.
      cette ong va mettre des gnognottes, utiliser les pasteurs et leurs bêtes
      pour se faire un nom sur l'international
      rien de politicien car je ne connais pas sn k
  2. Auteur

    Elhadji K Fall

    En Juillet, 2020 (21:14 PM)
    Un ministre sérieux je suis en phase avec lui.

    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (21:32 PM)
      dés le départ il y a 2 mois, le e ministre aurait dû recevoir les partisans du projet et heifer pour expliquer les raisons de limiter le projet à des tests d'abord. le collectif des partisans du projet était prêt à l'écouter et même le soutenir. mais pour des raisons de tendances politiciennes locales,il a laissé pourrir la situation malgré les conseils de certaines bonnes volontés. il faut réunir tous les protagonistes de ce projet autour du ministre et ses experts et vider le problème.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:25 PM)
    150000 hectares c’est vraiment excessif quand même ...
    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:30 PM)
    J'ai beau être contre ce régime mais ce ministre a bien raison. 15 000 ha pour des tests ???
    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:36 PM)
    Les 15 000 ha ont ils été cédés définitivement non pas du tout, je ne suis même pas sur qu'ils l'utilisent exclusivement cela doit être la zone d’expérimentation. Demander aux gens sur le sylvo pastoral de travailler que sur 20 ha n'est pas non plus sérieux quand on sait que les éleveurs font du nomadisme. Cet article n'est pas serieux car il ne peut meme pas dire en quoi consistait cette experimentation et ce que cet ONG fait en general au Senegal.

    Pour moi ceci n'est qu'un coup de communication comme ce ministre a l'habitude de faire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (23:41 PM)
      il y a aussi un aspect très grave. c'est la violation délibérée du principe de la continuité de l'État. si chaque ministre se fait un devoir de remettre en cause toutes les décisions de son prédécesseur il y a une insécurité juridique qui s'installe. qui va risquer d'investir dans un pays où il n'y a pas de certitude sur la durée de l'investissement ou du projet.
      n'est-ce pas que ce sont les mêmes techniciens qui avaient fait valider par aminata ndiaye le projet dans sa dimension remise en cause par ce ministre ka? qu'est-ce qui a changé entretemps ?
      il y a trop de tâtonnements dans la gestion de ce pays.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (07:14 AM)
      quel est le rapport avec le principe de continuité retourne à l’école au lieu de faire ton malin ici
    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:43 PM)
    Restauration des sols et du pâturage du ranch de Dolly : Le ministère de l’Elevage élabore un projet expérimental

    Ce sera d’abord un projet expérimental de restauration des sols et du pâturage dans le ranch de Dolly qui va être déroulé sur une période de 3 à 5 ans avant son passage à l’échelle. Le ministère de l’Elevage, en partenariat avec Heifer international et l’institut Savory, spécialisé dans la lutte contre la désertification, veut changer le visage du ranch et lui faire jouer un rôle économique dans la zone sylvo-pastorale.



    Le ministère de l’Elevage et des productions animales veut mettre en œuvre un projet expérimental sur la restauration des sols et du pâturage dans le ranch de Dolly. En partenariat avec Heifer, une organisation internationale qui œuvre dans l’élimination de la pauvreté et de la faim, et l’institut Savory dont la mission principale est la lutte contre la désertification et la restauration des sols, le ministère, à travers un atelier d’élaboration, va définir les contours de ce partenariat pour la mise en marche de ce projet. Récemment, le directeur de l’Institut Savory avait effectué une visite d’une semaine dans le ranch. Cette visite avait permis de rencontrer les responsables des organisations locales et de visiter les différentes parties du ranch. Un diagnostic avait été fait sur l’état des sols et du couvert végétal, souligne Daouda Ndao, directeur des Programmes de Heifer international/Sénégal.

    Cet atelier vient donc compléter la série de rencontres initiées en amont. Il regroupe des chercheurs sénégalais et de l’institut Savory, des représentants d’associations d’éleveurs. Durant 5 jours, les participants vont réfléchir sur un type de management et d’exploitation pour réhabiliter le ranch et appuyer l’élevage dans cette zone. A l’issue de ces concertations, il sera mis en place un projet expérimental de x hectares sur 3 à 5 ans.

    «Si toutefois les résultats sont positifs, nous allons passer à l’échelle et toucher les 87 mille hectares du ranch», informe Daouda Ndao qui affiche son optimisme. «L’institut Savory a mené de nombreuses recherches presque partout dans le monde pour lutter contre la désertification. Il prône une gestion holistique du pâturage afin d’augmenter la rétention en eau des sols grâce au piétinenent des animaux. Avec cet institut, on arrivera à atteindre nos objectifs», clame-t-il.

    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:53 PM)
    Merci Monsieur le Ministre franchement merci, les occidentaux sont très dangereux contre les africains surtout les américains le rapport de Kissinger est toujours en cours pour la diminution de la population africaine, quant à Aminata Mbengue c'est une catastrophe pour le pays comment on peut donner 15 milles hectares à des criminels comme les américains ? Ils peuvent empoisonner le sol pour exterminer les sénégalais à petit feu, sont des vrais diables aux Antilles y'a plus de 40milles antillais qui ont attrapé le cancer de prostate à cause des produits que des blancs français ont déversé sur le sol petit à petit les antillais vont disparaître plus d'enfants sera la fin des noirs aux Antilles, Aminata Mbengue que dieu nous juge contre toi.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (22:11 PM)
      tant que c'est des blancs tout est possible.... 15000ha/300ha
      le patriotisme fout le camp dans ce pays.
    Auteur

    Diop Diop

    En Juillet, 2020 (22:14 PM)
    Aminta mbengue a juste pris des pots de vins pour céder 15000ha . Elle a fait pareil avec les licences de pêche quand elle était ministre de la pêche . De toutes les façons elle est juste ministre sur quota du PS . Même au temps du PS elle n’occupait pas les gros ministère . Le ministre des que ça commence à prendre ce sera les mêmes riverains qui vont dire « on a cède nos terres à des américains » . C’est ce qui s’est passé à diengler. C’était une véritable brousse et monsieur a investi pour la rendre agréable et hop on appelle les médias et font les faibles . Les paysans ont l’habitude . Ils vendent et des qu’ils voient que c’est vert , ils veulent récupérer
    Auteur

    En Juillet, 2020 (22:28 PM)
    Mon cher ne confond pas Pomme de terre et Angleterre, Maky Sall et Paul KAgame. C’est pas pareil. Ces terres ne sont pas octroyées aux Américains versus Titre foncier comme pour la Sedima. Ce projet c’est pour, semble-t-il, aider l’élevage sénégalais. Je m’abstiens de me prononcer puisqu’il n’y a aucun récit sur la nature du projet, même si dans l’absolu la position du ministre semble acceptable.

    Les étrangers qui ont eu des terres dans ce pays l’ont obtenu d’un commun accord avec les populations. À chaque fois qu’il y a eu désaccord, il y a eu de graves tensions.

    Qui ne se souvient pas de Fanaye ?

    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (08:34 AM)
      arrete de dire ce que tu ne maitrise pas. après fanaye où est ce projet est délocalisé?

      ndiael dans la commune de ngnith....jusqu'à présent ces terres sont entre les mains de spéculateurs fonciers au détriment des populations locales qui cherchent des terres pour l'agriculture et l'élevage.

      et qui connait la commune de ngnith, c'est les plus grand producteurs de patates douces au sénégal....

      doul rék nguéni déf.....


      oui il a raison le ministre.....

      pour une simple expérimentation, on n'a pas besoin de 15000ha.......il faut allé a petit échelle si c bon on scale up, si ca marche, on arrete tout......
    Auteur

    En Juillet, 2020 (22:43 PM)
    Limasi khamm daal mooy,mbidou yi bari négnou torop ci goornement bi !
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (09:39 AM)
      Ça c'est depuis senghor avec les mamadou dia. et tu penses pourquoi ils sont toujours aussi représentés dans les gouvernements des régimes ? avant de parler il faut réflé-ndéye-chir.....
    Auteur

    En Juillet, 2020 (00:09 AM)
    Je salut votre courage monsieur le ministre meme si je suis contre votr régime
    Auteur

    El. Sow

    En Juillet, 2020 (00:26 AM)
    il faut les gens chassent que les américains ne sont pas là pour accaparer les sols du ranch encore une fois. il faut aussi retenir c'est un projet qui a été écrit par les techniciens du ministère de l'élevage en partenariat avec heifer du temps de Amina Mbengue. et c'est après que le ministère en partenariat avec heifer pour l'exécution du projet ont sollicité institut savory spécialisé dans le domaine restauration des sols. Pour votre information les 15000 ha serviront uniquement que pour zone de pâturage des animaux qui seront utilisés dans le projet et rien d'autre. Car les chercheurs avaient prévu d'utilisé les animaux pour restaurer les sols. ces 15mil ha serviront que de zone de pâturage des animaux mobilisé pour le projet pendant les 5ans du projet. Mais ce que le ministre a proposé a 20ha cest insuffisant pour faire pâturer des centaines de têtes d'animaux qui seront mobilisés pendant 5ans. ET l'expérimentation ici n'est rien d'autre que le piétinement du sol par le regroupement des animaux avec un conduite de troupeaux spécifique. ce qui est chercher ici c'est de cassé la croûte du sol qui est sols compact, de piétiner les graminées pour couvrir le sol, avec la matière fécale des animaux le sol sera bien couvert. et le résultat de cela c'est d'avoir une pluviométrie efficace pour le sol.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (06:04 AM)
      s'il ne s'agit que de cela,n' a t'on pas dans ce pays des chercheurs capables de mener á bien ce projet,quand est ce qu'on va commencer á travailler dans ce pays.
    Auteur

    Boy Town

    En Juillet, 2020 (00:30 AM)
    Je suis un partisan de sonko mais je suis d'accord avec lui , faut faire preuve de beaucoup de prudence avec les ONG et entreprise étrangère , Macky devrait en prendre de la graine

    N'oublions pas tout ce qu'il amène en Afrique comme le sida , la stérilisation, la pauvreté etc...
    Auteur

    Domou Djolof

    En Juillet, 2020 (00:41 AM)
    Courage Mr le ministre au moins toi tu n'es pas un complexé. Ne cède jamais à la pression des ces soit disant éleveurs corrompus.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (07:20 AM)
    15.000 hectares pour faire des tests?

    Si c'est concluant ils vont prendre tout le Sénégal alors
    Auteur

    En Juillet, 2020 (07:46 AM)
    Je d accord avec le ministre les pays developpes ont des satellites il y a des choses qu il voit et non on sait pas pourqoui ranch dolly.le ninisrer a raison pour experience une fois ils ont ces hectare s ceci deviendront definitifs.m
    Auteur

    Th. Kane

    En Juillet, 2020 (08:15 AM)
    Vous êtes naïfs .... Vous entendez que ce ministre a "chassé" des Américains, ca excite votre fibre nationaliste malsaine, vous jubilez sans même savoir quelles sont les intentions réelles et finales de ce ministre !

    Savez-vous ce qu'il a réellement l'intention de faire ????

    Etes-vous sûr que les terres vont rester aux éleveurs ???

    Qui vous garantit que ces terres ne vont pas être réaffectées à un autre ???

    Pourquoi vous êtes si naïfs et si imprudents ???????????? On dirait des enfants .........
    Auteur

    En Juillet, 2020 (08:45 AM)
    Serigne Saliou Mbacke avait un bon projet pour le ranch de dilly, mais les senegalais son tellement mechant que lui a prefere se retirer.

    On donne le projet a des etranger et personne ne dit rien.. et pourtant regarfez xelcom





    Auteur

    En Juillet, 2020 (09:17 AM)
    @"Boy village": c'est ta génitrice qui amené la syphilis
    Auteur

    En Juillet, 2020 (09:47 AM)
    je crois qu il faut dépassionner ce sujet qui est très très important pour l avenir de notre nation.pour test 1 hectare suffit largement et au fur et a mesure que les résultats se confirment on augmente la superficie. c est plus responsable. je suis en parfaite harmonie avec la décision du ministre .chapeau monsieur le monstre
    Auteur

    Bayobib

    En Juillet, 2020 (11:41 AM)
    Bonne décision. Voilà un ministre conscient des enjeux fonciers en Afrique. Comment on peut donner 15.000 ha sur un titre foncier etatique à une ONG yankee. Voilà un crime en plus d’exécuter ce projet sans la tutelle. Félicitations et bonne continuation. Attention à bien informer le Président sinon les politiciens qui manipulent ces soit disant éleveurs risquent de vous faire du weur ndombo. Surtout ce guignol de ministre de l’intérieur qui se délecte de ce problème et l’attise.
    Auteur

    Moi, Ingénieur De Keel Allemag

    En Juillet, 2020 (18:50 PM)
    "S'ils sont disposés à faire des tests, qu'ils le fassent dans des superficies raisonnables; si les résultats sont positifs, qu'on l'étende", a lancé Samba Ndiobène Ka.



    C'est vrai que , pour des tests, 158.000 Hectares c'est énorme ! Le ministre a raison, il suffirait de 20 hectares pour des tests .
    • Auteur

      Ranch Dolly

      En Juillet, 2020 (20:10 PM)
      tout ce qu'on peut dire c'est le ministre qui a bloqué tous les projets que mme aminata mbengue ndiaye avait initié dans le ranch...il y avait aussi le projet fao...même 2500 ha,ils vont commencer ...pour saboter il parle de 20ha c'est pas sérieux. comment plus de 80 éleveurs avec leurs troupeaux peuvent rester sur cette espace pour une durée bien déterminée...
      pourquoi il a refusé de recevoir le collectif pour la défense des intérêts du ranch de dolly et les partenaires du projet...
      pourquoi un ministre de la république avec des lobbys les maires de la zone qui avaient même choisis des groupements pour le projet,qui avaient participé aux séminaires et avaient choisis des jeunes et femmes de leur commune...
      pour lui,l'élevage c'est deux jours: journée nationale de l'élevage et l'opération de tabaski...
    Auteur

    Ranch Dolly

    En Juillet, 2020 (19:52 PM)
    Chers amis, moi je suis du Ranch Dolly DLK,

    Le ranch fait 87.500 ha divisé en 32 parcelles...

    Dernièrement, ils ont conclu 5000ha soit 2 parcelles avec le ministre...

    Le projet de gestion holistique des terres et du bétail de Dolly est un projet pilote de 05 ans par HEIFFER international et Savory Institut qui utilise une approche holistique fondée sur le développement holistique communautaire basée sur les valeurs de HEIFFER international et l'approche holistique de gestion des sols de Savory Institut.

    Le projet cible 1325 ménage afin d'augmenter leurs revenus et d'améliorer leurs conditions de vie à d'une part, la gestion holistique du pâturage du ranch Dolly DLK et d'autre part, des activités génératrices de revenus telles que l'élevage de volaille et le jardinage d'arrière cours.

    Les interventions du projet visent à réhabiliter les sols et les ressources naturelles tout en augmentant la capacité des différentes partie prenante à gérer de façon inclusive le ranch.

    Y a pas lieu d'introduction de nouvelles espèces dans le ranch comme le prétend certains

    Ils sont venus la restauration des sols...

    Grâce à une amélioration des quatre processus écosystémiques que sont :

    * le cycle de l'eau

    *le cycle minéral

    *le flux d'énergie solaire

    *la diversité biologique



    2a+Fa=Ds



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email