Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

RAPPORT 2010 D’AMNESTY INTERNATIONAL : Le Sénégal peut mieux faire

Single Post
RAPPORT 2010 D’AMNESTY INTERNATIONAL : Le Sénégal peut mieux faire
AMNESTY International a présenté son rapport annuel à la presse hier. Pour cette année, l’organisation de défense des droits del’homme, en faisant le point sur les différents phénomènes qui ont marqué l’année 2009, a exprimé son désaccord par rapport à l’impunité dont bénéficient certaines couches de la population du fait de l’ Etat, qui les protège et les met au dessus de la loi.

Dans son rapport 2010 détaillé qu’il a rendu public hier, Amnesty International a salué les avancées réalisées par le Sénégal, « quoique qu’insuffisants » dans le domaine des droits de l’homme, avec récemment le vote de la loi sur la parité pour les femmes . Amnesty International salue également la ratification par le Sénégal de la Convention des Nations - Unies sur les droits des personnes handicapées ainsi que le vote d’une loi d’orientation sociale en leur faveur. Même s’il reste dubitatif sur la volonté de l’Etat de respecter ses promesses, l’organisation de défense des droits de l’homme magnifie la volonté de l’Etat à subventionner les écoles coraniques et à assurer la jouissance des droits économiques, sociaux et culturels

Pour une justice indépendante

Cependant, malgré ces notes de satisfaction relevées pour l’année 2009, pour Amnesty International, 2009 se présente avec beaucoup de manquements dans le domaine de la justice. En effet, selon l’organisation qui, dans son rapport traite des atteintes aux droits humains commises dans 159 pays, « les gouvernements puissants bloquent les avancées en matière de justice internationale en se plaçant au-dessus du droit relatif aux droits humains, en protégeant leurs alliés contre la critique et en agissant que lorsqu’ils en tirent un intérêt politique ». Ces dirigeants font passer la politique avant la justice à leur avis. Des cas comme celui de Farba Senghor, ainsi que les bavures policières ont été épinglés par Amnesty International en ce qui concerne le Sénégal.

Mettre fin à la torture

« Malgré son interdiction absolue inscrite dans le droit international, la torture reste pratiquée dans bien des endroits », ont constaté les membres de l’Ong dans leur rapport. « Plusieurs cas de torture et autres mauvais traitements infligés par des policiers à des personnes retenues au poste ont été recensés. Au moins 5 cas de décès ont en lieu dans les commissariats de police et les brigades de gendarmerie au cours des trois dernières années » souligne le rapport avant d’indiquer que ces décès sont dûs à la torture et aux mauvais traitements qui sont encore pratique courante dans les commissariats et autres brigades de police. Le plus cocasse pour les défenseurs de droits de l’homme, c’est le fait que « les gouvernements utilisent tous les moyens possibles pour innocenter la police et la gendarmerie ou pour soustraire les tortionnaires présumés de la justice ». Selon le document qui rappelle les émeutes de Kégoudou en janvier dernier, certains étudiants ont reçu des décharges électriques, d’autres ont été déshabillés et frappés à coups de pied et de poing. Bien que plusieurs d’entre eux avaient déclaré durant leur procès qu’ils avaient été torturés, ni les juges, ni le procureur n’ont ouvert une information judiciaire à ce niveau Amnesty International interpelle alors les magistrats en leur demandant de se ressaisir par rapport à leur obligation professionnelle. « Les magistrats doivent prouver qu’ils sont réellement indépendants et qu’ils traitent tous les justiciables sur un pied d’égalité » écrit le rapport.

Le cas Habré et la Casamance

L’affaire Hussein Habré a été également dénoncée par le rapport, comme étant un autre cas d’impunité. « Le gouvernement invoque sans cesse les moyens financiers pour se soustraire à son obligation de le juger. En réalité, les puissants lobbies continuent de travailler pour lui garantir l’impunité au mépris des victimes et leurs ayants droits dont des citoyens sénégalais », estime le rapport. .

Amnesty International a également pointé du doigt le défaut d’électricité, les délestages continus au Sénégal. La non résolution de la crise en Casamance a été également, l’un des messages forts qui se dégagent du rapport. Ce rapport de 2010 indique, en effet, que ce « conflit est devenu l’un des plus vieux en Afrique. Le gouvernement, faute de stratégie claire, semble attendre que la paix lui tombe du ciel. La réunification demande des moyens et l’implication des pays voisins que seul l’Etat peut apporter. Si l’on se fie à leurs déclarations publiques, le Président Wade et son premier ministre voient les choses autrement », relève Amnesty International avant de faire appel à des négociations.

Le rapport a également revisité la liberté d’expression et de manifestation pacifique au Sénégal. « Des fréquences de radios privées ont été suspendues pendant plusieurs jours et des journalistes de journaux quotidiens ont été convoqués à la Dic, » souligne le rapport. Les interdictions abusives de manifestations pacifiques par nos dirigeants ont été déplorées et qualifiées de violation flagrante.

D’autres phénomènes ont marqué l’année 2009 et des cas de tortures ont été recensées comme le cas des violences domestiques contre les femmes, de viols, de sévices sexuels, de meurtres et de mutilations, selon ce rapport qui fait le point de la situation des droits humains dans le monde au cours de la période allant de janvier 2009 à avril 2010.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email