Mardi 19 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Saint-Louis : marche de protestation contre la caricature du fondateur du mouridisme

Single Post
Saint-Louis : marche de protestation contre la caricature du fondateur du mouridisme
Des dizaines de fidèles musulmans, principalement de la communauté mouride, ont marché, vendredi dans les rues de Saint-Louis pour protester contre la publication par Jeune Afrique d’une caricature de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de cette confrérie, a constaté l’APS.
 
Des fidèles et autres disciples mourides ont littéralement pris d’assaut les rues de la ville de Saint-Louis à l’issue de la grande prière du vendredi. 
 

Partis de la grande mosquée mouride, les marcheurs ont sillonné la principale avenue menant au centre-ville, scandant des slogans de protestation contre cette caricature tout en brandissant des photos de Sérigne Touba.
 

Les marcheurs ont ensuite rallié par vagues successifs la Place Faidherbe et sont resté des minutes durant devant les grilles de la gouvernance de Saint-Louis brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire ‘’Touche pas à Bamba’’, ‘’En 1903, Sérigne Touba avait sauvé l’économie de ce pays’’ ou encore ‘’Interdiction de Jeune Afrique’’.
 

A mesure que les marcheurs ralliaient le lieu de rassemblement, les chants à la gloire du fondateur de cette confrérie et la récitation de ses poèmes fusaient de la place, rendant certains fidèles hystériques, tandis que d’autres tombaient en syncope ou versaient des larmes.
 

Signe sans doute de la douleur ressentie après la publication de la caricature, certains participants n’ont pas hésité à se flageller avec des gourdins.
 

‘’Après la publication des caricatures du prophète de l’Islam Mohammed (PSL) par Charlie Hebdo, le journal Jeune Afrique a osé s’en prendre à notre guide et espoir Sérigne Touba avec une posture irrespectueuse’’, a indiqué Ameth Fall, un des organisateurs, dans une déclaration lue devant Babacar Ba, adjoint du gouverneur de Saint-Louis et le maire de la ville Mansour Faye.

 
‘’C’est un geste impardonnable. Le respect de Cheikh Ahmadou Bamba est non négociable. Pourquoi Jeune Afrique a accepté de servir de tribune à l’arrogance et l’intolérance d’un Occident hostile à toute civilisation pouvant remettre en cause leur domination ?’’, s’est-il interrogé devant une foule par moment inconsolable.

 
‘’Cette caricature est une faute grave et une attaque gratuite contre notre foi et nos croyances. Sérigne Touba représente tout pour nous. Nous réclamons l’interdiction de la vente du journal sur le territoire sénégalais’’, a dit M. Fall debout sur un véhicule de sonorisation stationné au milieu des marcheurs devant la gouvernance.

 
Jeune Afrique, dans une édition en ligne, a récemment publié un reportage sur le port vestimentaire au Sénégal qu’il a, par la suite, retiré et présenté ses excuses à la communauté mouride. 

 
Voulant illustrer l’article, le journal a caricaturé Sérigne Touba.Provoquant des réactions de désapprobation au Sénégal poussant les leaders religieux et les autorités sénégalaises et même le président de la République Macky Sall à condamner cette publication.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email