Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Sans eau depuis 3 mois, Grand-Yoff crie son ras-le-bol

Single Post
Sans eau depuis 3 mois, Grand-Yoff crie son ras-le-bol
"Malgré l'arrivée de l'entreprise française Sen'Eau, chargée de la production et de la distribution de l'eau dans les zones urbaines et périurbaines, les populations dakaroises peinent à disposer de l'eau en quantité suffisante et en permanence. Le pire, c'est à Grand Yoff. D'Arafat 1 à Arafat 5, le calvaire a atteint son paroxysme. Depuis 3 mois les robinets sont à sec. L'eau ne coule plus. Les populations sont fatiguées. C'est, du moins, ce que rapporte, dans sa livraison de ce vendredi, le quotidien Tribune.

Elles sillonnent les quartiers environnants à la recherche de l'eau ou achètent le seau à 200 Fcfa et le baril à 1500 Fcfa. Une situation que les habitants de ce pauvre quartier ne peuvent plus supporter. Assoiffés depuis lors, ils ont barré l'avenue Hyacinthe Thiandoum, à hauteur de leur quartier, pour manifester leur ras-le-bol. Des jeunes, des femmes, et même des enfants, sont sortis en masse. Ils ont arboré des brassards rouges en brandissant des sceaux, des bidons et des bassines d'eau vides.

"Trop c'est trop ! Nous veillions jusqu'à 2 heures voire 3 heures du matin pour avoir de l'eau. Mais depuis 3 mois la situation est devenue catastrophique. Car les robinets sont à sec. L'eau ne coule plus. Nous pouvons rester toute la journée sans se laver, sans faire la vaisselle et sans nettoyer les toilettes. C'est incroyable en cette période de pandémie où les autorités nous demandent de se laver les mains à chaque fois. Sincèrement, nous sommes fatigués, nous sommes vraiment fatigués", crie Ndèye Ndiaye Diouf, marraine de quartier.

Selon les manifestants, l'eau est disponible dans les quartiers environnants, sauf à Arafat. Ce qu'ils trouvent injuste. "Parce que nous sommes un quartier pauvre, c'est pourquoi ils ne nous donnent pas de l'eau. Les autorités ne s'occupent pas de nous. C'est un mépris que nous dénonçons fermement", soutient Seynabou Faye Wade, le visage dégoulinant de sueur. Les habitants d'Arafat 1 jusqu'à Arafat 5 invitent les autorités à trouver une solution rapide au manque qui frappe leurs quartiers.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email