Mercredi 20 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Secteur télécoms : ‘’Il n’y a jamais eu une étude sur la qualité de chaque opérateur’’ (Ndiaga Guèye)

Single Post
Secteur télécoms : ‘’Il n’y a jamais eu une étude sur la qualité de chaque opérateur’’ (Ndiaga Guèye)

En déplacement hier à Tivaouane pour les besoins du gamou, le directeur général de l’Artp, a exprimé son insatisfaction par rapport à la qualité du réseau de téléphonie. Abdoul Ly a même déclaré que le réseau a été médiocre, voire exécrable lors du magal. Occasion pour lui de demander aux multinationales de télécommunications de faire plus d’efforts.

Président de l’Association des usagers du tic (Asutic), Ndiaga Guèye pense qu’il faut aller au-delà des constats empiriques. ‘’Depuis toujours, on s’est plaint de la qualité du réseau, mais il n’y a jamais eu une étude qui a été menée pour édifier les utilisateurs sénégalais sur la qualité de chaque opérateur’’, regrette-t-il.

L’Artp dispose certes d’un site web. Il y a également un observatoire de l’internet, mais, souligne-t-il, il n’y a pas suffisamment d’information sur la qualité. ‘’Sur le site de l’Artp, on n’y donne des informations que sur les tarifs et l’analyse des tarifs. Mais il n’y a aucune information, ni sur la couverture réseau de chaque opérateur, ni sur la qualité du débit de chaque opérateur. Donc il est évident qu’on manque d’information pertinente pour dire que le réseau est bon ou mauvais’’, renchérit-il.

Pour un réseau de 4G, par exemple, théoriquement, on doit avoir un débit de 100 mégabits par seconde, affirme Ndiaga Guèye. Pour ce dernier, il faudrait donc des mesures pour voir si ceux qui disent qu’ils ont la 4G arrivent à fournir 50 mégabits par seconde, ou bien 60 ou 80 mégabits par seconde.

‘’C’est sur la base de ces mesures de qualité qu’on pourra dire que le réseau est bon, conforme aux standards, ou il n’est pas bon. Pour un réseau 3G, on a un débit de 3 à 5 mégabits par second, avec H+, c’est un débit théorique de 40 à 50 mégabits par seconde’’.

Les sanctions n’étant pas prévues par le code des télécommunications, l’une des solutions préconisée par Ndiaga Guèye consiste à lier le respect des standards à l’octroi de ressources supplémentaires afin de contraindre les opérateurs à améliorer leur réseau.

‘’Pour donner un exemple, il y a la 5G qui se profile à l’horizon. L’Artp pouvait fixer 50 mégabits par seconde comme standard de qualité pour la 4G. Et que si un opérateur ne parvient pas à assurer 50 mégabits par seconde sur son réseau, il ne pourra pas avoir accès au réseau 5G’’, suggère-t-il.

Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (18:10 PM)
    pertinent
  2. Auteur

    il y a 2 semaines (19:06 PM)
    pourtant des test de vitesse on peut en faire sur internet. il suffit de chercher sur google et c fait. il faut juste faire sur une centaine de clients et comparer les résultats pour chaque operateur
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (20:31 PM)
      pas fiable, s'il.s'agit de tester la qualité des opérateurs, il faut un matos bien spécifique. tu ne pas sermoner klk'un sur la base du test des sites web en ligne
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (20:31 PM)
      pas fiable, s'il.s'agit de tester la qualité des opérateurs, il faut un matos bien spécifique. tu ne pas sermoner klk'un sur la base du test des sites web en ligne
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (20:31 PM)
      pas fiable, s'il.s'agit de tester la qualité des opérateurs, il faut un matos bien spécifique. tu ne pas sermoner klk'un sur la base du test des sites web en ligne
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (20:31 PM)
      pas fiable, s'il.s'agit de tester la qualité des opérateurs, il faut un matos bien spécifique. tu ne pas sermoner klk'un sur la base du test des sites web en ligne
    Auteur

    il y a 2 semaines (08:33 AM)
    N'importe quoi. A quoi servent les campagnes QoS de l'ARTP ? Ce mec est un bavard.
    Auteur

    Ecri Wos

    il y a 2 semaines (09:01 AM)
    Dans tous les pays des sites de test de débits comme: "fast.com ou speedtest.net" sont utilisés pour controler la véracitée du débits de la connexion souscrite içi au sénégal le malheur est que l'opérateur de facto qui est en situation de monopole sur le broadband appelle tous ses packs de connexions haut débits et prefere des noms comme KEURGUI Li, KEURGUI Lè etc pour cacher les débits minables de ses packages en adsl.C'est vraie la 5G est à l'horizon avec ses débits en gigabits on l'appelle d'ailleurs "the airfiber" il va concurrencer la fibre optique avec des ( fixed wireless) par des routeurs 5G de maison qui fournissent les memes débits que la fibre optque avec la meme latence. Notre lenteur et retard en déploiement de la fibre devient presque plus nécessaire mais il ya plus grave à l'horizon SUR LES SATELLITES EN BASSE ORBITE des sociétées comme STARLINK de SpaceX,ONEWEB etc sont et vont etre capable dans un ou deux voir trois ans de fournir l'internet en gigabits directement au consommateur finale partout sur la planète non seulement les cables sous-marins seront concurrencés mais aussi le fixe et le cellulaire local.Tout ça pour dire que l'écosystème des telecoms est un espace dynamique les révolutions se font annuellement rien ne justifie qu'on ait à payer les memes services pendant 10 ans et que rien ne change ou il ne change que pour défendre ses interets face à un danger imminant d'un nouveau concurret les autoritées face à de tels bad acteurs doivent sévir il y va de la place du pays dans la révolution numérique

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email