Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Sénégal : Plaidoyer pour la criminalisation des mutilations génitales féminines

Single Post
Sénégal : Plaidoyer pour la criminalisation des mutilations génitales féminines

Les participants à la Consultation ministérielle sous –régionale sur la mise en œuvre de la résolution 69/150 de l’Organisation des Nations Unies interdisant les mutilations génitales féminines, ont, au terme de leurs travaux, recommandé de ‘’reconnaitre et promouvoir le rôle essentiel de la législation et d’autres cadres normatifs mettant en œuvre l’interdiction des MGF à travers la prohibition et la criminalisation de cette violation des droits humains’’.

La Déclaration finale de la Consultation remise dont copie a été distribuée à la presse, tient à assurer que l'interdiction des MGF se reflète dans tous les domaines et a tous les niveaux, y compris dans les codes de conduite professionnels, les normes d'éducation, la formation continue et l'évaluation professionnelle. 

Le texte note que ceci devrait permettre de maximiser le potentiel de l'interdiction des MG, d'assurer une réponse coordonnée et globale répondant aux besoins des victimes.

Ils ont aussi, préconisé d'assurer des allocations budgétaires suffisantes au niveau local, national, sous régional, régional, et international destinées aux victimes de cette violation des droits humains en répondant également à leurs besoins médicaux et psychosociaux, ainsi que juridiques.

Les participants ont, en outre, appelé à la mise en place d'un mécanisme de coordination et de partage d'informations entre gouvernements, parlements et société civile dans la sous- région, afin d'harmoniser la législation, les cadres normatifs, et les politiques nationales, pour prévenir, répondre et permettre l'évaluation des activités transfrontalières concernant les MGF.

Cette rencontre est organisée par le ministère sénégalais de la Femme, de la Famille et de l'Enfance et No Peace Without Justice, en partenariat avec le Comité inter-africain sur les pratiques traditionnelles ayant pour effet sur la santé des femmes et des enfants (Ciaf). – 

La Résolution 69/150 de l'ONU interdisant les mutilations génitales féminines dans le monde adoptée grâce aux efforts et à la volonté des Etats africains, est devenue un point de référence crucial de la lutte contre globale contre cette violation des droits humains et pour assurer la protection des victimes et la poursuite des responsables.

La consultation régionale a réuni durant deux jours, entre autres participants, des ministres et représentants gouvernementaux, des parlementaires et des activistes du Sénégal et de 14 pays ainsi que des représentants des agences des Nations Unies et d'autres organisations internationales et des représentations diplomatiques.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email