Mercredi 14 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG, PRÉSIDENT DU COLLECTIF DES JEUNES CHEFS RELIGIEUX DU SÉNÉGAL : « Tous les moyens sont bons pour sauver la République»

Single Post
SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG, PRÉSIDENT DU COLLECTIF DES JEUNES CHEFS RELIGIEUX DU SÉNÉGAL : « Tous les moyens sont bons pour sauver la République»
Après le Cardinal Théodore Adrien Sarr, c'était au tour, hier, d'un autre chef religieux, Serigne Modou Bousso Dieng, de monter au créneau pour dénoncer le projet de loi constitutionnelle instaurant un ticket à la présidentielle. Très remonté contre ce qu'il considère comme «un coup de force», le marabout politicien a déclaré que «tous les moyens sont bons pour sauver la République». 
S'inspirant d'un penseur Allemand qui disait que «si la République est menacée, il est autorisé de prendre les armes pour sauver la République», le président du Collectif national des jeunes chefs religieux du Sénégal de fulminer : «La République est menacée par Abdoulaye Wade et ses acolytes ministres et députés, alors qu'elle est au-dessus de tous, y compris Abdoulaye Wade lui-même. Nous sommes à un tournant important dans la vie de notre nation, si le peuple accepte ce projet, le Sénégal deviendra une monarchie». 
 
«Que le cardinal Sarr ne soit pas plus patriote que nous» 
Serigne Modou Bousso Dieng est d'avis que «Me Wade veut faire revenir l'article 35 qui avait permis à Senghor d'organiser sa succession, pour se faire succéder par son fils. Il sait qu'il est impossible pour lui de le faire par la voie des urnes. Maintenant, il veut l'imposer. Tout ministre ou député qui le soutiendra dans ce projet, sera complice et responsable devant le peuple sénégalais». 
Le marabout politicien a aussi attiré l'attention de certains leaders de l'opposition qui ont quitté le Pds, pour leur dire de refuser tout appel du pied de Me Wade concernant une quelconque proposition consistant à occuper ce poste de vice-président. Mais, a-t-il soutenu en outre : «Ce qu'il ne faut jamais oublier est que Me Wade ne peut être candidat. Qu'il sache que les Sénégalais ne l'accepteront jamais. Tout juge qui tenterait de valider cette candidature anticonstitutionnelle serait, non seulement complice, mais responsable devant le peuple». 
Serigne Modou Bousso Dieng n'a pas manqué d'inviter les autres chefs religieux à prendre position. «À chaque fois que le peuple est agressé, mon ami, le Cardinal Théodore Adrien Sarr, prend position du côté du peuple, du côté où se trouve la vérité. J'appelle mes coreligionnaires à ne pas laisser le Cardinal Sarr être plus patriote que nous. Nous devons réagir pour que le Sénégal soit libéré de ces agresseurs». 


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email