Samedi 07 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Serigne Sidi Mokhtar lors du magal de Serigne Abdoul Ahad : « Que les Mourides se taisent et se mettent au travail ! »

Single Post
Serigne Sidi Mokhtar lors du magal de Serigne Abdoul Ahad : « Que les Mourides se taisent et se mettent au travail ! »

Serigne Sidi Mokhtar Mbacké , Khalife Général des Mourides , a une de fois de plus sacrifié à son habitude en dépêchant une forte délégation lors de la cérémonie officielle du Magal de Serigne Abdoul Ahad Mbacké , déroulée ce jeudi , à Touba . L’occasion a été saisie par le Patriarche de Gouye Mbind pour adresser un message fort nourri à toute la communauté mouride . Un message qui a semblé , particulièrement , lui tenir à cœur .

 

Par la voix de Serigne Moustapha Bara , le Khalife s’est désolé de la pléthore de discours chez les Mourides , ces derniers temps , alors que le travail devrait être leur seule occupation quotidienne . Ainsi lancera-t-il à l’intention des talibés ces mots : « Que tous les Mourides se taisent et se mettent au travail ! Faites du travail votre occupation de tous les jours et arrêtez les discours ! ». Le marabout de poursuivre : « Serigne Touba n’a pas besoin qu’on le défende . Que nul ne se batte pour lui . Sachez que Serigne Touba a fait ce qu’il fallait faire et dit tout ce qu’il fallait dire . Il n’a point besoin que des personnes prennent les armes pour le défendre . Il s’est défendu des attaques passées , présentes et futures » .

 

Ce discours du Khalife semble, selon l’assistance répondre , de manière astucieuse , aux remous de ces derniers jours .

 

L’Etat représenté par les ministres Modou Diop Decroix , Aida Mbodj , Mouhamadou Bamba Ndiaye , Sada Ndiaye , Aminata Lô Dieng ,entre autres , a invité Serigne Sidi Mbacké Ibn Serigne Abdoul Ahad Mbacké à formuler des prières pour que la paix demeure au Sénégal , surtout en cette veille de présidentielle . Le Candidat Ibrahima Fall était , aussi , de l’assistance, de même d’ailleurs , que plusieurs représentants de plusieurs partis politiques Sénégalais .

 

Dans son discours , Serigne Sidi Abdoul Ahad Mbacké s’est félicité de la bonne organisation de l’événement , tirant le chapeau à l’Etat qui s’est acquitté , dira-t-il , de l’ensemble de ses engagements .


Article_similaires

58 Commentaires

  1. Auteur

    First

    En Septembre, 2011 (20:44 PM)
    Doout na len ko dé

     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
  2. Auteur

    Adjidji

    En Septembre, 2011 (20:45 PM)
    yalla nanga fi yague te wer
    • Auteur

      Mami

      En Septembre, 2011 (21:18 PM)
      bien dit serigneby , faut aussi parler aux petit mbacke mbacke ( kara, modou bousso dieng, mame thierno frere de kara.... la liste est longue ) qui foutent du bordel partout. le senegal est le senegal de tous les senegalais
    Auteur

    Ex First

    En Septembre, 2011 (20:45 PM)
    Hey topal fi waay yakhal nga ma sama rang bi
    Auteur

    C...bon...

    En Septembre, 2011 (20:45 PM)
    ... MERCI....  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   ET LE MAL FUT IDENTIFIè....  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Soul Kerrr

    En Septembre, 2011 (20:47 PM)
    Soul kerr dou ko téré fegn!!Dieureudieuf Mbacké niou ngui top sa ndiguel... :sn: 
    Auteur

    Fonk Jigueen Gni

    En Septembre, 2011 (20:48 PM)
    Merci, il faut dénoncer tous les malfaiteurs pour un senegal ça kanam
    Auteur

    L

    En Septembre, 2011 (20:48 PM)
    Vous dites toujours que ndigueul nguéne di wéyé! Alors taisez vous et bossez! FOUTEZ NOUS LA PAIX! Heureusement que vous êtes pas majoritaire au Sénégal sinon vous allez créer une guerre "sainte" au nom du mouridisme! Bande de fanatique.
    • Auteur

      Khadim191

      En Septembre, 2011 (21:55 PM)
      on n'effectue pas un ordre ki n'est pas celui de serigne touba.foutez nous la paix ok.
    Auteur

    Andrea Bourou Seneweb

    En Septembre, 2011 (20:48 PM)
    mbacke yala nangafi yag
    Auteur

    Mouride

    En Septembre, 2011 (20:49 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  un vrai guide ce marabout  :up: 
    Auteur

    Don Maty

    En Septembre, 2011 (20:50 PM)
    Rendons grace au parrain du cartel de mbacké baol

    le charismatique Don Maty Leye  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Dofbounitee

    En Septembre, 2011 (20:51 PM)
    DIEUREDIEUF MBACKE ! TOUJOURS EGAL A VOUS MEME, PLEIN DE BON SENS ET DE CLAIRVOYANCE!

    LIGUEYE REK MO GNOU WAR, LIGUEYE THI ZAHIR, LIGUEYE THI BATINE.

    LIGUEYE NGUIR YALLAH. LIGUEYE AUSSI NGUIR ADUNA. NIAKH DIARIGNOU. DIEUF DIEUL¨

    ATHIA MOURIDE YI. NDIGUEUL BA NGOK ! DIEUFE REK !

    TE BAYI LES DETRACTEURS NIOU SOL SENE MBOUBOU DINGATE DI WAKH DIEUME SOUBEU !

    SAKHA ROU TOUBA BI DIOK NA ! KOU YEKH NIOU BAYI LAFI

    yAG FI LOL MBACKE TE ANDAK WER
    Auteur

    Spaghetti

    En Septembre, 2011 (20:56 PM)
    la bande a kara ,bethio,carlou d,abdoulaaye wade me font dire certain chose sur les mourides,se qui n'est pas ma volontè mais si tout les mourides etait comme serigne sidy moctar le senegal se porterait beaucoup mieux ,diereudieuf mbackè
    Auteur

    Dabbaakh

    En Septembre, 2011 (21:03 PM)
    Djeureu dieuf. DIGNE SUCCESSEUR DE MAME ABDOU

    Auteur

    The

    En Septembre, 2011 (21:04 PM)
    je ne suis pas mouride mais j adore ce vieux parceque c est un rassembleur et il est epris de paix je prie au bon DIEU de lui donner une tres longue vie parceque nitou diameu leu.
    Auteur

    Mygol

    En Septembre, 2011 (21:05 PM)
    je ne suis pas mouride mais entanque musulman jai aprecié le discourt du khalife seul le travail compte serigne touba a tres tot compris le devolement au travail senegalais et fermons nos gueules qui ne disent que des betises
    Auteur

    Nk

    En Septembre, 2011 (21:11 PM)
    Je ne suis pas mouride mais je respecte beaucoup ce marabout, il ne parle pasa beaucoup et quand il le fait il dit toujours quelque chose d'important mashaAllah.
    Auteur

    C

    En Septembre, 2011 (21:17 PM)
    Un vrai guide contre l idolatrie

    Auteur

    Wakh Deug

    En Septembre, 2011 (21:19 PM)
    Mille fois "MERCI" Serigne Sidy Mokhtar Mbacké....! je ne suis pas Mouride mais Talibé de SEydi Aboubacar SY (RTA) mais franchement je suis fier des tes positions. Que DIEU (loué soit-Il) te garde encore longtemps sur terre dans la paix et la bonne santé ainsi que tous ceux suivent tes traces et recommandations. amine Ya Rabbii.....Notre n'a besoin que de ce genre de guide.....
    Auteur

    Mourssalyn

    En Septembre, 2011 (21:20 PM)
    kara dou serigne betio amool NGIEURIGNE ...NOAH(ASWS) LOTH (ASWS) MOHAMED (SAWS) .... LUER MEMBRE DE FAMLLE NE SONT PAS AU PARADIS ...DIOULYTE MOYY KHOLLE BOU BAKH THE RAFFETE ,..ALQURAN DOCTEUR DU COEUR....L'ESPRIT....
    Auteur

    Doumoudjolif

    En Septembre, 2011 (21:26 PM)
    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    khana dangéna mér



    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA





    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    DIREU DIEUF SERIGNE TOUBA

    Auteur

    Dem

    En Septembre, 2011 (21:33 PM)
    oui j espere k on parlera aussi au mendiants les bay falls les enfants dans la rue les gens ki disent de serigne touba est dieu ou d autre un prophete la aussi faut parler les bethios et consort il faut desavouer leur diremais ce n est pas le cas voila pourkoi je vous desavoue les mourides
    Auteur

    Fande Sidi Mactar

    En Septembre, 2011 (21:34 PM)
    si tous les khalifes mourides étaient comme toi....konne mouride yi niité nagnou bou yaag :sn: 
    Auteur

    Fall

    En Septembre, 2011 (21:43 PM)
    dieureudieuf mbacke yalla nagafi yag te were
    Auteur

    Nts

    En Septembre, 2011 (21:47 PM)
    Je ne maitrise pas assez le coran pour en parler mais je peux affirmer que le ndiguel tel qu'il est pratique chez les mourides est contraire a l'islam j'en veux pour preuve le ramadan meme si la lune apparait n'importe ou ds le pays ,les mourides attendent toujours la decision du khalif general et pire les mourides de l'exterieur ne dependent pas de leur pays d'accueils ils telephonent a touba pour commencer avec eux.les talibes mourides sont des moutons de panurge mais c'est leurs gourous qui les maintiennent ds l'ignorance et ds l'obscurantisme totale ds le seul but de les raquetter a chaque fois que le besoin ce fait sentir.TAIB SOCE est un grand defenseur de l'islam mais il est en meme temps l'ennemie des tarikhas surtout l'axe du mal touba tivaoune.Taib a dis ce que tout musulman doit dire croire a allah et prendre comme reference le prophete mouhamad psl.Les layennes disent que limamoulaye est le prophete et il avait fais reculer la mer,pour les tidianes cheikh ahmet tidiane a recu l'ordre d'ajouter salatoul fatiya ds le coran en plus celui qui le voit en reve ira au paradis,pour les mourides bamba est le digne representant du prophete, a dompter un lion qui etait reste un mois sans manger ensuite il avait prie sur la mer. La question que je me demande maintenant est de savoir pourquoi il ya une crise des valeurs ds un pays?Pourquoi les tarikhas avec leurs prieres n'arrivent pas changer la situation catastrophique ds laquelle le pays est plonge.un pays a 95% Musulmans qui consomment l'alcool la viande de porc les jeux de hasard la prostitution.L'ISLAM ENSEIGNE PAR LE PROPHETE MOUHAMAD PSL EST EN CONTRADICTION AVEC CES LEGENDES DE TARIKHAS QUI N'ONT AUCUN RENDEMENT POUR LE PAYS
    • Auteur

      Kj

      En Septembre, 2011 (22:23 PM)
      laisse les tidianes en paix veux-tu?cheikh ahmed tidiane n a pas ajoute quoi que ce soit au quran.rtetourne vesr la sourate al-ahzab (al quran 33-56).la salatul fatiha y est deja.

      ????? ??????? ??????????????? ?????????? ????? ?????????? ??? ???????? ????????? ??????? ??????? ???????? ??????????? ??????????
      wassalam.
    • Auteur

      Xefcede

      En Septembre, 2011 (22:28 PM)
      et qu est ce que tu dis de ceux ki sont au senegal mais attendent l arabie saoudi pour commenceret finir le remadan,boucles la bande d enfoire
    • Auteur

      Nts

      En Septembre, 2011 (23:01 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      Leus

      En Septembre, 2011 (10:29 AM)
      heureusement que tu as bien que ne maitrisais pas le coran alors abstiens toi de juger ton prochain parce que le coran est clair la dessus ( quiconque juge son prochain devra répondre de son acte devant le seul juge juste et impartial ) sinon gspr pour toi que t'as au moins lu la bible autrement sache que t'es une âme perdue qui n'aura rien fait de sa courte vie dine dagnou koy diangue kham ko dok ko dieufe nga baal ma mon chér
    Auteur

    Makowakh

    En Septembre, 2011 (21:54 PM)
    j admire ce khalif, s il a le temps et la sante, il mettra de l ordre, : probleme des fils de marabouts qui se prennent pour Dieu, qui separent meme enfants et leurs parents; ce probleme de baye fall encombrants qui gatent le nom des mourides;
    Auteur

    Peuls,

    En Septembre, 2011 (21:55 PM)
    Si vous aviez déclaré haut-fort que Thierno Amadou BÂ, se nomme "AMADOU BÂ" PEUL pure Souche, du Nord-Est; que le mot "bamba" est une falsification; que l'Islam est entré massivement au Sénégal des siècles avant Amadou BÂ, PEUL pure Souche, fondateur de Touba; que des Erudits-Savants-Soufis-Mystiques de renommée internationale étaient déjà là, des siècles avant Amadou BÂ, PEUL pure Souche, fondateur de Touba; qu'Amadou BÂ n'a jamais absolument rien écrit, car sa MISSION était de prêcher, non pas d'écrire; que les légendes qu'on lui accordent sont totalement fausses, nulles-jamais avenues; peut être, certains ignorants-esprits arides-CHIENS qui sont sottement prêts à tuer au nom d'Amadou BÂ, PEUL pure Souche, fondateur de TOUBA, comprendraient l'ampleur de leurs indignités. Mais comme il faut exploiter sordidement la FOI religieuse à des fins purement mercantilistes, cette déclaration n'est pas pour demain. PEULS.
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:53 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:53 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:53 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:54 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      84 Mara

      En Septembre, 2011 (22:55 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      Peul

      En Septembre, 2011 (23:04 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      Peul

      En Septembre, 2011 (23:08 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      Peul

      En Septembre, 2011 (23:08 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    • Auteur

      Peul

      En Septembre, 2011 (23:08 PM)
      pitie pour vous car vs etes deja en l enferre ya que bamba qui a defendu l islam sur plus de 80 marabout a saint louis et vs etes la a venerer d autres marabouts qui ont fuits leur honneur et leurs dignitès devant les blancs
    Auteur

    Kjhabsb

    En Septembre, 2011 (22:07 PM)
    toi fan0 haw ma mais tu sais a qui tas affaire mais tu verras..... tu dit nimporte quoi  :dedet:  :down: 
    Auteur

    Patisco

    En Septembre, 2011 (22:17 PM)
    Vive wade et ses alliés 75% au premier tour

    Index. Doigt pointé qui, si on le suit, montre deux malfaiteurs

    En principe les gents hors saison de doivent pas être reçu par le Khalif parce que nak se sont des malfaiteurs, ils veulent bruler le pays de Cheikh Hamadou Bamba et El Hadji Malick. Ces fumeurs de yaba ne doivent même pas aller à Touba. Cela n’est pas pour le Khalif un fumeur de yaba est capable de tout



     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Ndiaganiao

    En Septembre, 2011 (22:19 PM)
    Vive wade et ses alliés 75% au premier tour

    Il suffit neuf fois sur dix à un honnête homme échoué dans les toiles d'araignée du Code, de se conduire comme un malfaiteur pour être immédiatement dans la légalité. C’est pareil un ces fumeurs de yaba , le Khalif sait que ces gents fument le yamba,ils contre wade parce nak wade déteste tout ce qui ruine sa jeunesse, l’opposition les donne les moyen d’acheter le yamba



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Citoyen.sn

    En Septembre, 2011 (22:23 PM)
    Franchement j’apprécie beaucoup Serigne Sidy Makhtar Mbacke de son sens de la vérité, de son courage a changer beaucoup de choses depuis qu'il a pris les commandes.C'est un grand rassembleur et un bâtisseur émérite.

    Voila l'homme qu'il faut pour que nos parents mourides puissent revenir a de meilleurs sentiments avant que cela dégénère.

    Et du coup il a donne raison a Taib Soce end of story.
    Auteur

    Mbour

    En Septembre, 2011 (22:27 PM)
    Président wade,



    Aucun superlatif ne convient pour définir vos qualités infinies… A moins d'en inventer un nouveau ?

    Définition d'extraordinaire : Se dit de quelqu'un dont les capacités surclassent de loin celles des autres. Unique exemple de quelqu'un d'extraordinaire : Vous !

    Aujourd'hui, "Parfait" n'est plus un terme abstrait : avec vous, nous en avons enfin un exemple vivant !



    Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour

    Auteur

    Kakà

    En Septembre, 2011 (22:31 PM)
    dieureudieuf serigne touba amoul morom nèkh nakhari mofi nèèè kouko bagne poisonne la dalay ray
    Auteur

    Koumen

    En Septembre, 2011 (22:36 PM)
    Ca c'est bien dit, ce la sont des propos responsables d'un guide religieux sage et lucide qui doivent enfin inspirer ces talibes passionnes qui croient que la foi est une competition entre confreries. Le Travail est une forme de priere et un acte de foi.
    Auteur

    Diola

    En Septembre, 2011 (22:38 PM)
    dieureudieufé serigne touba , dieureudieufé khadimou rassoul
    Auteur

    Sambanguer

    En Septembre, 2011 (22:41 PM)
    Serigne Sidy Moctar, un vrai soufi. J'aime la façon dont tu diriges ton khalifat, ils sont tellement nombreux qui doivent être recadrés. Yague fi lool té wér.
    Auteur

    Mbacke Mbacke

    En Septembre, 2011 (23:05 PM)
    Merci Serigne Mor Maty leye vraiment vous etes un homme pieux.

    les soi disant mourides geulent trop je vs demande de lire les oeuvres de Serigne Touba et de se conformer au ndigeul de Serigne Touba au lieu de passer votre a fumer du yamba et de courir derriere les Driankes.
    Auteur

    Boy Medzo

    En Septembre, 2011 (23:16 PM)
    C un vrai musulman ce marabout pas un fanatik .......bravo
    Auteur

    Bien Parlé !!

    En Septembre, 2011 (23:26 PM)


    Voilà un Vrai Serigne; c'est vrai taisez vous les mourides et allez travailller coz c'est ce que le Cheikh a sante et rien d'autre!



    Arretez de menacer et même de violenter dés que quelqu'un emet des critiques ! so travaillons, travaillons durs comme on nous la demande coz le travail c'est comme la prière et laissez Dieu s'occuper du reste !

    Auteur

    Diop

    En Septembre, 2011 (23:27 PM)
    je suis talibe cheikh ,mais j'aime serigne sidy moukhtar un vraie khalifa un vraie mourid yalla nafi yague te werrrrrrrr.
    Auteur

    Ba

    En Septembre, 2011 (23:27 PM)
    balagaye diamou yalla gua xame kouye yalla

    serigne touba nitou yalla la il a rempli sa mission en amenant tous les tiedos à l'islam puis il est mort enterré à touba donc un simple mortel. les autres marabouts ont eux aussi rempli leur mission à leur manière. Dieu seul sait qui est le meilleur. nous devons donc du respect à tous les marabouts du sénégal que chacun croit à son marabout. Moi je suis tidiane et pourtant je prie le vendredu à la mosquée mouride car partout on prie de la même façon et on prie Dieu.

    attention le jour du jugement dernier est proche et chacun répondra de ses actes et paroles devant le tout puissant :wa salam
    Auteur

    Maroc Sen

    En Septembre, 2011 (23:40 PM)
    JE NE SUIS PAS MOURIDE MAIS JAIME BIEN LES PROPOS DU KHALISS VRAIMENT IL EST EXPLEMPLAIRE ? Y A NA CERATIN KI ONT BESOIN UNE BONNE LECON , BIEN DIS ALORS

    YANA GEU FI YAK TE WEUR

    VRAIMENT YEMELE GEU TAKHIRA YEUPE
    Auteur

    Maroc Sen

    En Septembre, 2011 (23:44 PM)
    JE NE SUIS PAS MOURIDE MAIS JAIME BIEN LES PROPOS DU KHALIF VRAIMENT IL EST EXPLEMPLAIRE ? Y A NA CERATIN KI ONT BESOIN UNE BONNE LECON , BIEN DIS ALORS YANA GEU FI YAK TE WEUR VRAIMENT YEMELE GEU TAKHIRA YEUPE
    Auteur

    Gunzlingaz

    En Septembre, 2011 (23:53 PM)
    affair bi dou question mouride ak tidiane vous n etes pas des talibee mais des supporters motakh dou nguen meuseu djiarignou dakh wakh djou bari
    Auteur

    Damels

    En Septembre, 2011 (23:53 PM)
    Dieuredieuf MBACKE,Yalla nga fi yag té andak Wéér ak mbolém dioulit. Oh Mouride,suivons les instructions de notre Khalifa c'est ça le vrai ndiguël et qui a trait avec la philosophie de notre chemin " TRAVAILLEZ COMME SI VOUS NE MOURREZ JAMAIS ET PRIEZ LE TOUT PUISSANT ET SON PROPHETE MOUHAMED (PSL) COMME SI MOURRAI DEMAIN" et laissez la parole à ceux qu'elle appartienne
    Auteur

    Beuga Diebalou Abidjan

    En Septembre, 2011 (00:06 AM)
    baps depuis abidjan, dieureu dieuf mbacke ,dick senegal rek mo te ma dieba lou bayobo sakh samay wadiour bama serigne touba rek la giss fima tol
    Auteur

    Pmk Junior

    En Septembre, 2011 (00:18 AM)
    c vré le Cheikh a raison, il faut se taire et travailler, c tout, le reste c une conviction personnelle, donc il faut le garder pour soi.
    Auteur

    Ndiaye Senegal

    En Septembre, 2011 (00:47 AM)
    Serigne Touba Sayou Khaye Moganla Won Bopam Diere Dief MBACKE :sn: 
    Auteur

    Deg Deg

    En Septembre, 2011 (00:53 AM)
    WERNA LOOOOL
    Auteur

    Ndigal

    En Septembre, 2011 (01:25 AM)
    Attention Damels Le Serigne a dit Travaillez . Il n a pas dit de prier ou d'adorer Dieu. PEUT ETRE QU IL COMPREND BIEN QUE MOURIDE RIME PLUS AVEC RECHERCHE DE FRIC QUE DEVOTION.
    • Auteur

      Esco

      En Septembre, 2011 (02:14 AM)
      liguey cé diamou yallah yaw nafékgua ndigal travaillé cé (prier aider aimer at manou) nit day manou
    Auteur

    Yoooo

    En Septembre, 2011 (02:00 AM)
    les gens mechant et mecontant existe et existerait a jamais,mai dieureudieuf serigne touba travaillons et laisson les autres critiquer et faire du bla.SEYDINA MOUHAMED(PSL) NENA (INMAL LI DUNYAKA LA TAMOYU XADA WA IHMAL LIL LAHIRATI LA TAMATO BADA?danga war ligeyal sa aduna ba melni doto dé eb suite nga ligueyal sa alahira ba melni doto fatou.
    Auteur

    Abou

    En Septembre, 2011 (02:17 AM)
    Dieurdieuf MBACKÉ !
    Auteur

    Mandela Sow

    En Septembre, 2011 (03:13 AM)
    Jërëjêf, Serigne bi. Propos clairs nets et précis. Qui, quant au fond, ne s'adresse pas seulement au mourides, mais plutôt à tous ces gens qui passent tout leur temps à gueuler, à travers les médias et autres places publiques ou marchés.
    Auteur

    Mandela Sow

    En Septembre, 2011 (03:17 AM)
    A tous ces gueulards et fauteurs de trouble, menaçant de conduire le pays dans le chaos, le khalif général des mourides vous demande d'arrêter, car à cause des prières formulées par tous les saints hommes au Sénégal, vous n'arriverez jamais à vos fins.
    Auteur

    Zamba

    En Septembre, 2011 (04:08 AM)
    SERIGNE SIDI MACTAR UN GRAND RESSEMBLEUR HOMME DE PAIX, mais tu dois parler avec les petits mbacké mbacké qui sont des fouteurs de trouble et les béthio et kara et baye fall ils faut nettoyer beaucoup de choses dans cette tarikha
    Auteur

    Bu

    En Septembre, 2011 (06:14 AM)
    Yag fi tewer mbacke
    Auteur

    Herma

    En Septembre, 2011 (09:45 AM)
    LE PROCHAIN MAGAL SERA DE POLE
    Auteur

    Babs

    En Septembre, 2011 (13:15 PM)
    dieuredief serigne touba serigne sidi moukhtar yalla nafi yague té ande ak wérre amine
    Auteur

    Confrontationn

    En Septembre, 2011 (13:38 PM)
    il est vraiment sérieux et honnête que dieu t accorde longue vie

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

15 Latest News 01
Dtn : Mayacine Mar Viré
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email