Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

SOMMES DE LIBERER LES ABORDS DE L’UCAD : Les marchants ambulants défient le directeur du Coud

Single Post
SOMMES DE LIBERER LES ABORDS DE L’UCAD : Les marchants ambulants défient le directeur du Coud

Le nouveau Directeur du Coud, Abdoulaye Diouf Sarr, a été trainé dans la boue hier par les marchants ambulants établis aux abords de l’Ucad. Ces derniers, qui ont une marche de protestation contre la décision du préfet de Dakar les sommant de quitter les lieux, ont tout mis sur le dos de M. Sarr, qu’il accuse de « prendre cette décision pour se faire un nom » Par arrêté n° 1853, daté du 13 juillet 2012, le préfet de Dakar, Ibrahima Sakho, demande aux marchands ambulants établis sur l’avenue Cheikh Anta Diop aux abords de l’UCAD de quitter « immédiatement les lieux ». 

« Il m’a été donné de constater que vous occupez irrégulièrement, sans droits ni titres l’avenue Cheikh Anta Diop. Cette situation est source de nuisances multiples notamment de sérieuses difficultés d’accès à cette structure mais pose surtout des problèmes d’insécurité », a écrit le préfet de Dakar dans une sommation qu’il a transmise aux commerçants établis au tour de l’Ucad. Avec un style menaçant, il ajoute : « c’est pourquoi, à la demande du Recteur, il sera procédé à la libération des voies d’accès de l’université. Vous êtes invités, dès réception de la présente sommation, à quitter les lieux immédiatement ». Cependant, cette mise en garde n’ébranle nullement les marchands ambulants qui promettent de défier le Directeur du Centre des œuvres universitaires (Coud) qui à leurs yeux « est à la base de tout ». 

« Nous ne quitterons pas ce lieu, car nous voulons gagner votre vie à la sueur de notre front. On ne peut pas accepter que le nouveau Directeur du Coud, Abdoulaye Diouf Sarr, nous sacrifie pour avoir une promotion », a protesté, Khassim Faye, un des membres du collectif des marchands ambulants. Voulant justifier le bien fondé de leur lutte, il dira : « le trottoir mesure 4mètres, nous occupons les 1,20m, le reste est réservé pour les piétons. Et, puis vous n’avez jamais entendu les étudiants protestaient pour nous demander de déguerpir. Les autorités veulent tout simplement planter dans cet endroit des fleurs, nous ne pouvons pas voler, nous resterons là, nous sommes prêts à tout ». Venu prêter main forte à ces contestataires, Jaochim Boissy, coordonnateur du Bloc alternatif pour le Sénégal émergent, a lui aussi jeté le discrédit sur Abdoulaye Diouf Sarr : « le directeur du Coud a listé un certain nombre de priorités à réaliser pour réussir sa mission. 

Le volet environnement occupe une place centrale dans cet objectif, c’est pourquoi, il a vidé le campus social et promet de déguerpir les vendeurs. Ce que nous ne pouvons pas accepter, parce que les marchands ambulants travaillent dignement et entretiennent de bons rapports avec les étudiants qu’ils aident parfois ». Pour rappel, des membres du mouvement « Y’en a marre » ont pris part à cette marche des marchands ambulants de l’Ucad.



17 Commentaires

  1. Auteur

    Decu

    En Octobre, 2012 (18:47 PM)
    DEÇU DE Y EN A MARRE QUI ENCOURAGE L'ANARCHIE  :sn: 
  2. Auteur

    Choqué!

    En Octobre, 2012 (19:05 PM)
    Vraiment dans quel pays sommes nous?



    Je suis choqué par cette mentalité sénégalaise qui valide ce qui n est pas!l'éspace public appartient à l'etat mes chers marchands ambulants!Comprenez que vous avez torts sur toute la ligne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Loi

    En Octobre, 2012 (21:47 PM)
    marchand ambulant ne touchez pas a mon trottoir  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ambulances

    En Octobre, 2012 (22:17 PM)
    C'est l'anarchie totale au sn, la non citoyenneté, le non respect des espaces publics, la saleté partout, c'est un pays en non développement de la faute de ses habitants sans éducation, sans morale (mais avec de la religion).

    L'état n'est pas de droit dans la gestion de l'espace commun , c'est le lacsisme total et incontrôlé, il n'y aura pas de possibilité de revenir en arrière si on attend quelques mois de plus, c'est la chienlit, la bérézina, le foutoir, tout ça par l'inculture, l'irrespect des autres, l'obscurantisme, l'analphabétisme, le maraboutisme neutralisant toute forme de socièté normale et réfléchie.

    La capitale est un dépotoir immonde, un bouillon de culture, une image de marque déplorable pour le sn à l'étranger.

    Les élus, dirigeants et responsables ne bougent pas, ne font rien et attendent certainement la catastrophe sociétale en cours de gestation, à quand les 4 millions d'habitants à DK car c'est le seil de l'explosion garantie ? A quand les favellas et bidonvilles en grand nombre ? c'est pour moins de cinq ans et avec les problèmes afférents !!! il faut tout de suite karchériser et désengorger la ville avant qu'il ne soit trop tard, dégager les trottoirs et espaces publics, planter des arbres, faire respecter les zones piétons et de loisirs, apprendre la citoyenneté et développer l'esprit républicain ou on travail un peu pour soit et beaucoup pour les autres (on peut toujours réver !)
    {comment_ads}
    Auteur

    Ordrepublic

    En Octobre, 2012 (23:12 PM)
    Y en a marre ne nous emmerdez pas. Vous défendez une mauvaise cause. Si vous continuez comme ca personne ne sera plus avec vous.
    Auteur

    Taalibé Akhann

    En Octobre, 2012 (00:07 AM)
    C’est une honte qu’au Sénégal le saint nom de Serigne Saliou Mbacké soit associé à un endroit qui prétend être une université à Mbour ! Que tous les Taalibés aillent voir ce qui se passe dans cette université de la honte, de la paresse et de la licence !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Lune

    En Octobre, 2012 (06:16 AM)
    Au Sénégal, l'autorité de l'Etat fait défaut, c'est pourquoi tous ces comportements déviants. Comment une organisation comme "y"en à marre" peut-elle défendre le désordre et la violation de décisions administratyives pleines de bon sens?
    {comment_ads}
    Auteur

    Eyy Way

    En Octobre, 2012 (08:09 AM)
    thieeyy badola mom moy kouy tockk si reewaam ligey ....so beugee ligey ,ta amoulooo ,nga beug djeull gaaal pour dem barca on crie pour dire stopper . koment faire pour aider ta famiy si on essai d tempecher de travailler dans tn propre pays,,thiey yoonou yokoutee gui, wala beennoo bookk yaakarr ,,,,heureusement kon sait dejas k yaakaar dey tasss ils ont mm arreter de donner des licences de taxi o pauvre senegalais sous pretexte k dagnouy renouveler parc automobile.... 1 badola n pe pas se payer une voiture de moin de 8ans pour en faire taxi....bayileene gnou ligueyy kom k seddo nguene leepp ta jokhooo leene gnou job
    {comment_ads}
    Auteur

    Otage

    En Octobre, 2012 (09:18 AM)
    nous sommes les otages de ces marchants ambulants. Tous des paresseux qui ont quitté leurs terroirs; les champs. Pour venir nous empoisonner l'existence. Il n'y a plus de trottoirs dans cette ville. Les piétons sont obligés de marcher sur la route avec les automobiles. Ce qui se passe aux abords de l'université est intolérable, inadmissible. L'Etat n'a qu'à sévir et durement. Nous ne devons pas accepter de devenir les otages de ces marchants qui n'ont qu'à retourner travailler la terre;
    Auteur

    Dada

    En Octobre, 2012 (11:55 AM)
    c'est l'anarchie totale aux abords de l'université.Le Directeur du Coud a parfaitement raison.ca va de la securité des piétons.il faut emprunter cette voie pour savoir le danger qu'il ya
    {comment_ads}
    Auteur

    Jargogn

    En Octobre, 2012 (15:07 PM)
    Qu'est ce que vous voulez vous ausii marchands, vous etes braves et vous gagnez votre pain à la sueur de votre front, mais une Université n'est pas un marché, c'est là ou on forme l'elite de demain qui a besoin de calme. C'est là ou sortent les Scientiques, les Magistrats, les Gestionnaires , les Grands Professeurs qui doivent conduire notre cher nation, donc nul ne doit vous laisser gacher la quietude de l'UCAD. Une enquete devrait etre faite pour savoir celui qui leur a autorisé à s'etablir là bas; ils l'ont tellement defiguré qu'un etranger qui passe ne saurait pas que c'est ici la premiere UNIVERSITE DE L'Afrique de l'Ouest. C'est honteux. Les maires cupides doivent cesser d'autoriser ces gens à s'etablir n'importe ou, les jeunes villageois ne peuvent plus se cacher sous le pretexte de la secheresse pour venir s'agglutiner à Dakar, ils doivent accepter de rejoindre les champs pour que nous developpions tous le Senegal! De grace ne ghettoisez pas l'image de ce bijou qu'estt l'Universite. Chers AUTORITES SOYEZ FERMES? ne vous laissez pas impressionner par ces soit disant y'en a marriste qui sont contradictoires, proner NTS; et marcher pour cette cantinisation sauvage qui degrade notre environnement et brise la quietude des gens qui cogiten...
    {comment_ads}
    Auteur

    Légalité

    En Octobre, 2012 (20:10 PM)
    je suis tout à fait d'accord avec le Directeur du COUD.c'est une mesure salutaire.Qui connait cette avenue mesure la pertinence de cette mesure.Du courage

    Tous les étudiants sont à tes cotes pour restaurer l'ordre.



    {comment_ads}
    Auteur

    Doyna

    En Octobre, 2012 (22:23 PM)
    le pire c'est le boulevard du centenaire
    Auteur

    Bien

    En Octobre, 2012 (23:29 PM)
    Vous avez quand même tort, vous les commerçants. Vous êtes libres de vendre mais aussi vous généz les piétons et cel vous devez le savoir. Tout le Sénégal n'est pas un marché. Allez au marché si vous voulez vendre
    {comment_ads}
    Auteur

    Liioune

    En Octobre, 2012 (04:46 AM)
    Abdoulaye diouf Sarr a été avec le PS, AFP, il a travaille avec idy, il a tente de se rapprocher du pds pendant les élections locales. Voilà quelque un qui cherche coûte que coûte des postes mais il ne reste jamais un an dans le même poste. Il est très ambitieux et ce qu il cherche c est d' être ministre, mais le jour ou Macky SAll aura s difficultés il partira, il n est pas loyal. Faites attention a lui.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tine

    En Octobre, 2012 (09:37 AM)
    Par principe il faut respecter les loi de la république. La rue n'est pas un lieu de travail.Les autorités sénégalaises doivent prendre toutes leurs responsabilités.Il faut arrêter l’hypocrisie.

    Cependant arrêtons de personnaliser les débats. Le préfet est une institution de la république.

    Encore une fois le trottoir n'est pas un lieu de travail.
    {comment_ads}
    Auteur

    Milckodiaz

    En Octobre, 2012 (12:08 PM)
    IL faut k ces abroutis fainéants de marchands ambulants sachent nous sommes dans un Etat de droit et désormais l'anarchie et le "je m'en foutisme caractérisé" ne sera plus toléré dans ce pays. L'université est un temple du savoir et non un marché. Vous occupez illégalement la chaussée mais plus grave encore vous exposez les étudiants et les piétons aux dangers.

    Je suis tout a fait d'accord avec la décision des autorités de vous faire déguerpir dans les plus bref délais pour une parfaite circulation des étudiants et des piétons de la route.

    Svp dégagez de la chaussée.........................

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email