Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Son corps a été remis hier à sa famille à l’hôpital Le Dantec : Abdoulaye Wade Yinghou aura enfin droit à des funérailles

Single Post
Son corps a été remis hier à sa famille à l’hôpital Le Dantec : Abdoulaye Wade Yinghou aura enfin droit à des funérailles
La levée du corps du jeune Abdoulaye Wade Yinghou a eu lieu hier après-midi à l’hôpital Aristide Le Dantec, en direction de la Casamance pour l’inhumation, devant un parterre d’hommes politiques et de la société civile. Même si la famille a obtenu le corps de son fils, décédé le 14 juillet, elle est aujourd’hui plus que jamais déterminée à poursuivre le combat pour que toute la lumière soit faite sur la mort de ce jeune, survenue dans les locaux du commissariat de Yeumbeul, suite à des ‘bavures policières’.

La famille du défunt Abdoulaye Wade Yinghou vient enfin de remporter le premier combat pour lequel elle réclamait le corps de son fils, décédé depuis le 14 juillet dernier. La mort de ce jeune, orphelin de père et de mère, est survenue dans les locaux du commissariat de Yeumbeul, avec un certificat de genre de mort, réfutant carrément la thèse des policiers qui évoquaient une ‘mort due à un malaise’. En effet, c’est ce mardi, en début d’après-midi, que la levée du corps a eu lieu à l’hôpital Aristide Le Dantec.Les membres de la famille du disparu en sont arrivés à cette situation après la récente sortie médiatique, tenue la semaine dernière. Le corps de la victime a ainsi été acheminée en Casamance où le défunt devra être enterré dans sa terre natale à Sédhiou. Abdoulaye Wade Yinghou pourra désormais reposer en paix et des funérailles pourront enfin être organisées, telles que souhaitées par sa famille, depuis le début de cette affaire qui continue de défrayer la chronique dans la banlieue.

La levée du corps du jeune Abdoulaye Wade Yinghou a enregistré la présence d'une importante frange de la classe politique sénégalaise, avec notamment plusieurs leaders de partis. Dans ce sillage, l’on a noté la présence du secrétaire général de la Ld, Abdoulaye Bathily, celui de l’Afp, Moustapha Niass, ainsi que le patron du Pit Maguatte Thiam. Le parti de Macky Sall n’a pas manqué au rendez-vous puisque son secrétaire général a été représenté à la cérémonie funèbre. Ces différents leaders ont réclamé justice pour la famille du disparu. Cependant, il n’y avait pas que la présence des politiciens à la levée du corps du jeune Abdoulaye Wade Yinghou. La République a également été représentée avec à la tête de la délégation, le coordonnateur de la Coordination des actions autour du président de la République pour le 21e siècle (Cap 21), Iba Der Thiam. Idem pour la société civile avec au premier chef, le coordonnateur du forum civil Mouhamadou Mbodj. Naturellement, les organisations de défense des droits de l’homme ne se sont pas faits raconter l’événement. Ainsi, la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho), présidée par Alioune Tine, la Ligue sénégalaise des droits de l’homme avec ses membres Assane Dioma Ndiaye, Amadou Aly Kane, entre autres, étaient de la partie.

Au chapitre des allocutions, la famille du défunt, Abdoulaye Wade Yinghou, a réitéré son exigence de justice sur le décès de son fils qui, selon les membres de la famille, a été torturé jusqu’à ce que mort s’en est suivie. C’est ainsi que son employeur, qui l’avait envoyé chercher des aliments à la Sédima de Malika le jour de sa mort, à travers un témoignage émouvant, a déroulé le film de ces événements malheureux. (Le jour de son arrestation par les limiers, Abdoulaye Wade Yinghou s’était réfugié dans une maison, suite aux manifestations des tailleurs de Thiaroye contre les délestages fréquents et intempestifs, Ndlr).

Déterminés pour que toute la lumière soit faite dans cette affaire et que les auteurs de ces ‘brutalités’ soient traduits devant les juridictions, les parents du défunt se sont plus que jamais engagés à poursuivre le combat mené aux côtés de leurs avocats qui comptent aller jusqu’au bout de la bataille entamée à cet effet.’Exiger la vérité et la justice pour Abdoulaye Wade Yinghou et toutes les autres victimes de torture’ ; ‘dire non à la torture et exprimer la réprobation la plus totale’ ; ‘dénoncer le silence coupable de l’Etat face à ces actes impunis et récurrents dans notre pays’ ; ‘réaffirmer la nécessité d’une enquête impartiale qui doit aboutir à l’arrestation et au jugement des tortionnaires criminels du jeune Abdoulaye Wade Yinghou’. Tel a été, hier, le leitmotiv des organisations de défense des droits de l’homme, visiblement indignés par la disparition du jeune Abdoulaye Wade Yinghou.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email