Lundi 25 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Tabaski en famille : Casser sa tirelire pour rallier Dakar-Ziguinchor (reportage)

Single Post
Tabaski en famille : Casser sa tirelire pour rallier Dakar-Ziguinchor (reportage)

L'habitude est bien sénégalaise. À chaque approche de fête (Korité, Tabaski, Noël, Pâques…), les ressortissants de la région méridionale du Sénégal doivent casser leur tirelire. Les prix du transport ont plus que flambé cette fois. Il faut débourser au minimum 10.000 frs pour les bus, plus 12.000 frs pour les taxis "07 places" ou environ 15000 frs Cfa pour ceux qui décident voyager par étapes.

"Il faut que l'État surveille ou régule le transport"
Abdou Diop, un agent d'une société de place raconte son calvaire. "Je suis allé à la gare des Baux-maraîchers de Pikine pour prendre une voiture, direction Ziguinchor puis mon village vers la Guinée. Mais c'est dur, déplore-t-il d'un ton amer. "J'ai acheté le ticket du bus à 10.000 frs alors qu'en temps normal c'était moins de 8.000 frs", souligne Abdou qui a débarqué à la gare routière de Ziguinchor. "C'est inacceptable. Il faut que l'État surveille ou régule le transport. Il y a trop d'anarchie et de désordre. A chacun son prix", proteste-t-il.

Yaye Fatou Diédhiou, étudiante à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar dit avoir vécu pire que Abdou. Elle raconte. "Avant de quitter Dakar, j'ai eu écho de l'affluence des voitures au niveau des bacs de la Gambie. Que ça soit à Farafégny et à Banjul, il y a beaucoup de voitures. Une de mes amies, m'a dit au téléphone qu'elle a passé la nuit au bac et n'a traversé que vers 19 heures. Arrivés au Carrefour Diaramou, les soldats leur ont dit qu'il faut passer la nuit à nouveau par mesure de sécurité. Ce qui veut dire qu'elle a fait trois jours sur la route pour 450 Km. C'est pourquoi j'ai décidé de faire étape. Mais c'est coûteux", dit-elle.

3 jours de route pour 450 km
Elle poursuit. "De Dakar à Keur Ayip, pour un taxi "07 places", j'ai acheté le ticket à 10.000 frs. De Keur Ayip au bac, c'est-à-dire en Gambie, j'ai payé 1200 frs sans compter le billet de la traversée. Après avoir traversé, j'ai pris une autre voiture gambienne jusqu'à la frontière à Sénoba ; j'ai encore payé 1000 frs. Une fois la frontière franchie, de Sénoba à Ziguinchor, le prix heureusement n'a pas changé, c'est 3500 frs. Ce qui m'est revenu à 15.700 frs rond", a comptabilisé la dame. Avant d'ajouter : "c'est trop cher, mais tu ne traînes pas au bac, où certains passent toute une journée et la nuit, tellement les voitures et camions sont nombreux au bac".

De la gare des Baux-maraîchers aux points de départ des bus "horaires", que ça soit un trajet directe ou un voyage par étapes, le prix a été revu à la hausse, partout. La seule différence, c'est le temps gagné en faisant (par) étapes.

Informés de la situation aux bacs de Farafégny à Banjul, certains ont préféré passer par Tambacounda pour se soustraire à la longue attente au niveau des deux bacs gambiens où des personnes passent la Tabaski tous les ans, faute de pouvoir retrouver les siens à temps, faute de transports. Pour les bateaux Aguene, Diambogne et Aline Sitoé Diatta, il faut faire une réservation à l'avance pour éviter les aléas liés au voyage dans le sud, en période de fêtes.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email