Mercredi 20 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Tambacounda : des imams prient pour conjurer l’insécurité et les accidents de la route

Single Post
Tambacounda : des imams prient pour conjurer l’insécurité et les accidents de la route

Une cérémonie de lecture du Coran et de prière pour conjurer l’insécurité et les accidents de la route dans la région de Tambacounda (Est) s’est tenue samedi à la grande mosquée de la capitale régionale, à l’initiative du principal imam de la commune et de son entourage, a constaté l’APS.

 

"A Tambacounda, il y a une insécurité totale […] Toujours, on voit des crimes, des viols collectifs, des agressions, beaucoup de choses que Tambacounda ne connaissait pas", a signalé, en marge de la séance de lecture du Coran, Issa Cissokho, porte-parole de l’imam et secrétaire général de l’Association régionale des imams et oulémas de Tambacounda.

 

C'est la "raison pour laquelle nous sommes réunis aujourd’hui à la grande mosquée pour demander à Allah de nous venir en aide", a dit M. Cissokho. Cette journée de prière est organisée par l’imam et son entourage "uniquement pour demander pardon d’abord à Dieu et lui demander de nous sécuriser".

 

Peu avant le démarrage de la manifestation, il a précisé que les prières devaient être dites "pour tout le pays".

 

Sur les 114 imams de la commune, qui ont tous été conviés à cette rencontre, 87 étaient présents au démarrage de la séance de prière, peu après 10 heures, a indiqué Issa Cissokho, notant que les autres invités continuaient à affluer vers la mosquée. 

 

Moustapha Diaw, un adjoint du gouverneur, et le chef de la sécurité urbaine, le commissaire de police Bassamba Camara, étaient présents à la cérémonie, avant d’être rejoints par le préfet du département de Tambacounda, Amadou Bamba Koné. 

 

"Les autorités sont là, mais leur pouvoir est [limité] aujourd’hui parce qu’elles n’ont pas assez de moyens pour sécuriser la commune et la région de Tambacounda", a dit le porte-parole de l’imam. Il a évoqué les "maigres" moyens du commissariat de police de Tambacounda, qui n'a que deux véhicules, selon lui. 

 

"Si les hommes ont échoué, il faut remonter au bon Dieu. C’est le bon Dieu qui a dit dans le Coran : +Appelez-Moi, Je vous répondrai+, +demandez-Moi, Je vous donnerai+", a-t-il affirmé. "En tant que musulmans convaincus, n’ayant que notre foi en Dieu, nous avons demandé au Tout-puissant, Allah, de nous venir en aide, pour que Tambacounda soit sécurisée."

 

Le corps d’une déficiente mentale, qui a été violée avant d'être tuée, a été récemment découvert dans une maison abandonnée. Auparavant, le corps d'un homme ligoté, la gorge tranchée, a été découvert dans un chantier, dans la commune.

 

Issa Cissokho a évoqué, en plus de l’"insécurité totale" favorisée par l’obscurité dans la commune, les accidents de la route qui surviennent aussi bien dans la commune que dans la reste de la région.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email