Mercredi 19 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

TENTATIVE D'ESCROQUERIE ET ASSOCIATION DE MALFAITEURS : La Sgbs traîne trois Nigérians et un Gambien à la barre

Single Post
TENTATIVE D'ESCROQUERIE ET ASSOCIATION DE MALFAITEURS : La Sgbs traîne trois Nigérians et un Gambien à la barre
Des étrangers en séjour irrégulier au Sénégal, ont tenté un coup de poker à la Sgbs pour un montant de 6 millions. Mais leurs manoeuvres ont été débusquées nette. Ils ont comparu hier à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar et risquent entre 2 et 3 ans de prison. En plus de la peine, ils devront allouer le franc symbolique à la Sgbs.
 
Poursuivis pour tentative d'escroquerie, faux et usage de faux en écriture privée de banque, association de malfaiteurs par la Société Générale des banques du Sénégal (Sgbs), séjour irrégulier et offre ou cession de chanvre indien en vue d'une consommation personnelle ,trois Nigérians et un Gambien risquent 3 ans de prison fermes. Ils ont comparu, hier, au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Goodluck N. Chizosa, Adegoke A. Bashira, Podegy Bah et Arona Mané ont tenté d'escroquer la Sgbs à hauteur de 6 millions de francs. Les faits se sont passés le 10 juin dernier.
 
De la genèse de cette affaire, il ressort que la tête pensante de ce réseau délictuel, Arona Mané, originaire de la Gambie, s'est présenté pour la première fois au niveau de la Banque régionale du Sénégal (Brs) avant de se tourner vers la Sgbs. Ici, il a déclaré qu'il était un musicien vivant au Canada. Mais qu'il voudrait faire fortune au Sénégal en investissant dans le domaine de la musique. Pour réussir son coup, il a présenté des «check travellers», c'est-à-dire des chèques inter-Etats qui permettent à un voyageur de ne pas détenir de l'argent au cours de son voyage et de le retirer dans le pays d'accueil. Arrivé au guichet de la Sgbs, le payeur a émis des doutes sur la qualité du document présenté. La comparaison qui a été faite a permis de déceler que le document était du faux. Sur ces entrefaites, la sécurité alertée a procédé à l'arrestation de Arona Mané qui a fini de donner les noms de ses acolytes. La police fait des descentes inopinées aux domiciles de ces derniers où elle a découvert du chanvre indien dans la maison de Adegoke A. Rashira avant qu'ils ne soient à leur tour, arrêtés. Mis, hier, devant les griefs retenus à leur encontre, les prévenus ont tenté ,tant bien que mal ,de nier les faits qui leur sont reprochés. En vain. Leurs dénégations systématiques n'ont pas ébranlé l'avocat de la partie civile. Convaincu de la culpabilité des prévenus, il a réclamé, au nom de la Sgbs, le franc symbolique puisque le préjudice n'a été que moral. À sa suite, le substitut du procureur a qualifié les faits de graves avant de requérir 3 ans fermes contre Arona Mané, Podegy Bah et Adegoke A. Bashir et 2 ans fermes contre Goodluck N.Chizosa. Un réquisitoire «jugé trop sévère» par les conseillers de la défense. À l’unanimité, ils ont plaidé la relaxe pure et simple des prévenus. Car ceux-ci n'ont fait que vérifier leurs «check travellers». Poursuivant, ils révèlent que la Sgbs n'a pas subi de préjudice. Fort de toutes ces observations, le Tribunal a mis l'affaire en délibéré au 1er juillet prochain.
 
INCIDENT D'AUDIENCE : Le procureur de la République s'en prend à un avocat
 
L'avocat de la défense dans un dossier de tentative d'escroquerie faux et usage de faux en écriture privée de banque, association de malfaiteurs et séjours irrégulier au préjudice de la Sgbs Me Malick Diouf, a eu un violent accrochage avec le procureur de la République, hier. En effet, en terminant sa plaidoirie, l’avocat avait révélé que deux Sénégalais impliqués dans cette affaire ont été libérés dans les conditions douteuses. Une affirmation qui a provoqué l'ire du procureur de la République, Boubacar Ndiaye Fall. «Dites-nous ces conditions», a vite fait de lancer le procureur, Boubacar Ndiaye Fall, sur un ton sec. Et l'avocat de répondre : «Je garde ça pour moi». Une réponse qui n'a pas satisfait le procureur qui continue : «C'est ça qu'on appelle de la malhonnêteté». Une attaque qui a sorti l'avocat Malick Diouf de ses gonds. «C'est vous qui êtes malhonnête, monsieur le procureur», lui a lancé Me Malick Diouf, hors de lui. Il a fallu l'intervention de ses confrères pour qu'il se calme. Mais quelle mouche a-t-elle piqué les deux hommes ?


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

9 Latest News 01
Zidane Quitte Le Real
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

9 Latest News 01
Zidane Quitte Le Real

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email