Samedi 29 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Touba apprécie l’étude sur les impacts économiques du Grand Magal

Single Post
Touba apprécie l’étude sur les impacts économiques du Grand Magal

Le porte parole du khalife général des mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké a salué "positivement", les résultats de l’étude portant sur les impacts économiques du grand Magal de Touba sur l’économie Sénégalaise.
 "Cette étude mérite d’être saluée car elle est importante. Il est important de quantifier les impacts économiques réels du Grand Magal de Touba", a-t-il dit lors du dîner de presse organisé, mardi, à la Résidence Khadimou Rassoul.
 L’étude réalisée par l’Université Alioune Diop de Bamabey en collaboration avec le Comité d’organisation du grand Magal de Touba a été présentée pour la première fois au public au cours de ce dîner.
"Les résultats (de cette étude) ont été plus que satisfaisantes malgré la complexité de la tache", a fait savoir le recteur de l’Université de Bambey, le professeur Lamine Guèye.
 Faisant l’économie de l’étude, le docteur en Sciences économiques, le professeur Souleymane Astou Diagne, a fait noter que "le grand Magal brasse en moyenne 250 milliards FCFA dans l’économie nationale grâce notamment aux dépenses d’organisation ainsi que les dépenses effectuées par les pèlerins".
 A l’en croire, ces chiffres sont le condensé des réponses apportées aux différents questionnaires portant sur des acteurs clés comme sont les organisateurs, les pèlerins, les dahira, les ménages, les transporteurs, les sociétés de transfert des fonds, etc.
"Sur les 3.700.000 millions pèlerins enregistrés chaque année à Touba, 42% d’entre eux effectuent, durant leur séjour, des opérations de transferts d’argent pour des sommes comprises entre 56.000 FCFA et 139.000 FCFA selon que l’argent provienne du Sénégal ou de l’étranger", a soutenu Souleymane Astou Diagne.
 Lequel ajoute que "les professionnels qui s’activent dans ces commerces de fonds, gagnent en moyenne, 800.000 FCFA par jour durant ce grand événement religieux unique en son genre dans toute l’Afrique de l’ouest".

"Les dahiras, quant à eux, dépensent en moyenne, entre 08 et 12 millions et ce, principalement dans la nourriture et le transport", a renseigné le docteur en Sciences économiques.Parlant de la moyenne d’âge des pèlerins, le professeur Diagne a laissé entendre qu’elle "est passée de 32 ans il y’a quelques années à 29 ans". Selon lui, "les pèlerins qui viennent généralement de Dakar, Diourbel et Thiès ont un niveau d’instruction bien élevé".

En outre, l’étude fait relever que "150 000 ruminants sacrifiés chaque année à Touba, pour les besoins du grand Magal", a-t-il renseigné.
 Les résultats des cette étude appellent des recommandations qui ont trait à une "meilleure organisation spatiale de la ville, à la création de sites d’hébergement pour renforcer la capacité d’accueil, ou encore à la mise en place d’un plan industriel pour la cité religieuse et ses alentours" rapporte le professeur Souleymane Astou Diagne.
 


affaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:45 PM)
    Il y a vraiment beaucoup d'autres critères à prendre en compte pour une étude sérieuse. Le critère le plus important n'est même pas cité dans cette étude (si on se réfère à cet article).
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:49 PM)
    Du n'importe quoi....étude qui ne vaut rien et n'a aucune valeur ni rigueur scientifique...



    Dommage quand des soi disant chercheurs veulent faire plaisir aux mouride et se faire aussi un nom...



    Étude naze
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (16:04 PM)
    Ai door rekk! Quel mensonge ! Je me demande dans quelle université ces ecofenistes ont eu leur diplôme. Un peu de respect pour les sénégalais way , 250 milliards ?.Alors combien gagnerait l'Arabie Saoudite ? Arrêtez vos mensonges,et retournez à la fact pour reapprendre à confectionner 1 questionnaire d'abord puis l'explotation. Es ce que nos hotels sont pleins ? Combien de vols ont été enregistrés? Je ne vois que des gosses curieux , pauvres et affamés à Touba. Le seul aspect positif du Magal est la quietude que Dakar retrouve. Pas de pollution sonore , d'embouteillage...tous les fanatiques sont à Touba. Chaque année l'Etat verse nos maigres milliards alors que Touba a soif , le paradoxe de votre chiffre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (16:38 PM)
    et vous ne payez pas vos factures d'electricite
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (16:51 PM)
    Cette étude n'est pas sérieuse! sinon, on pourrait se demander ce que généreraient des fêtes comme la tabaski ou la korité où même noel ou st sylvestre, si l'on sait que, contrairement au magal, ces fêtes sont célébrées par tous les sénégalais! Je ne parle pas du gamou, également célébré par tous les soufis du sénégal.

    En réalité, à touba, ce sont seulement des activités commerciales qui se déroulaient un peu partout au sénégal qui se déplacent dans cette ville le temps du magal. C'est tout!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (17:11 PM)
    Tout ça est bidon.Le pays est paralysé pendant plusieurs jours.A t on calculé ce que cela coûte à l' économie du pays ? .La vérité est que ce pays est pris en otage par ces gens sans scrupules.Il n'y a rien de religieux dans le magal.Serigne Touba est mort dans la misère tout seul en résidence surveillée à Diourbel.Il a demandé à qui le voulait de lui célébrer son retour d'éxil là où il se trouve et non à Touba..Ce sont ses successeurs qui ont décidé de tout organiser â Touba pour se faire le maximum de fric.C'est comme les enterrements qui rapportent des milliard.On a vu ça dans aucun autre pays au monde.Ce n'est pas de l' islam ce qui se passe à Touba.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (17:23 PM)
    Quel bonheur de circuler à Dakar. Si le Magal pouvait durer un mois ou plus même !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (17:34 PM)
    Ca c'est du "Vaudou Eocnomics".



    Les beneifices du Magal ne sont pas dans son apport a l'economie,mais plutot il participe au bien etre des participants et a leur bouster le moral,peut-etre.

    Mais, dire qu'une fete a l'on vient consommer pendant que toutes les activites sont a l'arret cree dela richesse est vraiment aune gageure.

    Pendant le Magal y'a que le commerce qui fonctionne,et par definition le commerce circule l'argent mais n'en cree pas.

    Autrement, c'est ce qui allait etre depense partout ailleurs,qui est depense a Touba en 3 jours.En quoi est-ce un benefice economique?
    {comment_ads}
    Auteur

    Xaalass

    En Novembre, 2017 (17:46 PM)
    Il faut cette démagogie et d'être ridicule: comment Serigne Bassirou Abdou Khadre peut il apprécier une "étude économique" dont il ne connait strictement rien car outillé aucunement pour l'apprécier positivement comme on dit.

    Il faut tout de même etre sérieux et il est très curieux que des universitaires se prêtent à ce jeu, lamentable au risque évident d'être pris pour des guignols.

    Publiez donc cette étude pour la soumettre à l'analyse et l'appréciation de la communauté scientifique Sénégalaise, Africaine et Universelle car pareille assertion finalement interpellé tout le monde: on verra alors quelle méthodologie et quel modèle mathématique ont servi pour arriver à un montant si précis mais aussi pharaonique!

    Heureusement tout le monde entier gobe pas n'importe quoi et ce n'est pas en allant expliquer je ne sais à je ne sais qui, ou allant faire comme du marketing sur le plateaux de TV ou à travers la presse écrite que l'on convaincra les Sénégalais et on se demande de quoi et pourquoi?

    Une étude économique? Ok si c'est le cas publiez la , avec les noms et références des auteurs et on saura ce qu'il en est!

    Maintenant si c'est une œuvre de propagande à l'intention d'une communauté et ou destinée à autre chose, on saura!

    On attend donc sa publication puisqu'elle existe, semble t'il: on attend!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (18:18 PM)
    Il ne faut pas détourner l'objet du Magal qui est avant tout un acte de reconnaissance de l'immense sacrifice de Chekhouna Ahmad Bamba Khadimou Rassoul pour sa foi en Allah Soubhanou Wa Talla et son prophète Mouhamad (Psl) vers des "impacts économiques. Certes quand autant de monde converge vers un endroit unique cela induit forcément une activité économique mais n'essayons pas de trop mettre cela en avant au détriment du vrai sens de l'événement. Cela peut faire craindre une manipulation pour des retombées pécuniaires ou politiques à attendre des pouvoirs publics.

    Serigne Touba aura toujours les coeurs de ses fidèles qui viendront toujours plus nombreux d'année en année.
    {comment_ads}
    Auteur

    Laye

    En Novembre, 2017 (18:43 PM)
    Quand je lis certains commentaires? Je jure que ce n'est pas demain que notre pays sortira de l'ornière de la pauvreté! Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec cette étude, mais elle a été faite par des intellectuels et professeurs d'université! Vous ne pouvez pas leur enlever le titre de professeur d'université, vu que nous avons leur noms, l'université où ils enseignent et la matière qu'il dispense; alors vous comme moi, qui commentons personne ne nous connait!

    En plus, une chose que ne m'a surpris dans les commentaires précédents, c'est la jalousie, la méchanceté et la pauvreté d'esprit, ce que nous partageons le plus au senegal, je passe sur les insultes et l'impulsivité! " oui, nous sommes content, parce qu'on circule mieux à Dakar", ou on " respire mieux à Dakar"...etc mais ces messieurs que sont a touba, gèrent l'économie de ce pays, construisent les plus belles baraques de Dakar, roulent dans les plus belles voitures; donc vous font travailler, vous logent, et vous font vivre! épousent vos soeurs, vos nièces,vos tantes! Donc, nous revenons dans 2 ou 3 jours et vous serez toujours nos employés!
    {comment_ads}
    Auteur

    Eupna

    En Novembre, 2017 (19:05 PM)
    Les dignitaires mourides ne doivent pas rentrer dans ce jeu de chiffres et de retombées économiques. Le Cheikh n'a pas institué le magal pour des raisons économiques mais pour des raisons spirituelles. Ce n'est pas non plus pour aller se gaver de nourritures. Laye N°11, je te rappelle simplement que nous avons au Sénégal des Intellectuels, professeurs foncièrement malhonnêtes, surtout lorsqu'ils sont partisans que cela soit au niveau d'une confrérie ou d'un parti politique. Rappelez vous Madior FALL actuel garde des sceaux qui avait pris une position que tous ses pairs professeurs de droit avaient réfuté dans une déclaration commune. S'il n'tait pas à coté de Macky SALL, il n'aurait jamais pris cette position. Chaque jour la télévision nous sert des positions de gros intellectuels qui sont à la limite indéfendables même pour un élève du primaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fakir

    En Novembre, 2017 (20:28 PM)
    Et l'impact sur le nombre de morts, 30 avant le début du magal !!!!!!! Ce n'est certainement pas ce que prône Serigne Touba !!!!!!!!
    Auteur

    Lynx

    En Novembre, 2017 (20:58 PM)
    Les 41 personnes qui ont perdu la vie en 2017 et la vingtaine disparue au cours du magal 2016 ceux là personne n'en parle et pourtant il constitue un lourd passif de cet événement.
    {comment_ads}
    Auteur

    J&b

    En Novembre, 2017 (23:01 PM)
    Messieurs qui prétendaient justifier l’impact économique du Magal sur l’économie sénégalaise.

    Permettez de vous poser quelques questions relatives à vos chiffres.

    – Quelle est votre base de quantification des 250 milliards?

    – Macro ou micro?

    – Combien a perdu l’économie nationale pour 1h, transformée en journée chômée et payée par les entreprises sénégalaises?

    95% des produits consommés durant le Magal sont importés, utilité marginale pour l’économie sénégalaise quasi nulle. Combinons à cela le coût en termes de pertes humaines et de soins supportés par la collectivités. Il m’est d’avis que la perte est plutôt nette pour l’économie sénégalaise.

    Sans oublier que le pays va tourner au ralenti jusqu’à la semaine prochaine pour des raisons plus ou moins fallacieuses, d’absence etc….. Alors ne nous gonflez pas avec ces conneries et chiffres à 2 balles

    Par ailleurs, combien rapporte le Magal en recettes fiscales pour l’Etat quand on connaît les montants en liquides déversés à Touba?

    S’il vous plaît, chacun est libre de croire en ce qu’il veut, vénérer qui il veut, mais cessons d’être hypocrites et de justifier l’injustifiable.

    Sama baat sa kaw, Cheikh Ahmadou Bamba était un noble guide, à qui Dieu a donné une immense connaissance et beaucoup de bienfaits, il n’a jamais été un homme versé dans la vie d’ici-bas. Il était tout le contraire de ce qui se passe aujourd’hui. Un homme de vérité, rien que de vérité, de pureté, d’une rigueur intellectuel et morale reconnue par tous les adversaires qui l’ont combattu.

    c’est juste navrant que pour plaire à une caste de prédateurs qui se complaisent dans luxe et la prédation, vous tentez des contorsions pseudo-intellectuelles qui sont sans fondement ni rigueur scientifique.

    Wa salam.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (08:48 AM)
    Soyons sérieux, 250 milliards c'est trop; au moins 20 milliards sakh!!!! soyons raisonnable :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (10:40 AM)
    en plus ils ont dit qu une journee chomee au senegal c est 30milliards et qu on sait que c est juste une partie de la population qui est partie a touba c est bizarre
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (11:04 AM)
    on est dans un pays ou les pseudo intellectuels portent des discours qui frisent le riducule. prendre une theorie economique a svoir la consommation bouste l'economie qui marche dans des pays diveloppes ou la productiion attiend des sumum pour l'appliquer dans un pays ou on ne produit rien c est de l'ammaterisme. le senegal a besoin des evenement qui genere la production l

    en lieu et place de la consommation.le senegalais lui meme a besoin de l'epargne pour pouvoir réinvestir cet épargne dans une affaire qui augmente ses revenus,le magal est a l'opposé de ca car il accentue la crise d'epargne au senegal et pousse certains menanges a faire des depenses qui seront au detriment des depenses necessaires comme la santé l'education une bonne nourriture quotidienne.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:24 PM)
    En fait il n' y a pas 250 milliards de retombées pour l'économie, il y a plutôt un déplacement des dépenses vers touba car de l'autre côté tout un pays en à l'arrêt pendant le magal donc beaucoup de secteurs perdent de l'argent. il faut arrêter ce mensonge de 250 milliards car ce n'est pas vrai , ni quantifiable.

    Tous les magasins sont fermés à dakar, les chantiers à l'arrêt, les restaurants fermés ou vides, pas de taxi, pas de bus, presque toute l'activité est à l'arrêt etc.

    Tous ces business perdent du chiffre d'affaires pendant le Magal et ceux qui n 'y vont pas ne peuvent rien faire pendant 1 semaine donc c'est une illusion de penser que cela rapporte 250 milliards en plus car cela représenterait quand même 3 points de croissance annuellement pour notre pib qui est de 8250 milliards, c'est juste impossible d'avoir 250 milliards de retombées.

    Tout au plus 20 milliards serait un chiffre énorme déjà
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:53 PM)
    Ma question est de savoir : quel est l'impact économique de toute l'eau utilisée par près de deux millions de personnes pendant plus d'une semaine et gratuitement?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email