Mardi 18 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Travail domestiques : Burkinabés, Ivoiriennes et Maliennes envahissent le marché sénégalais

Single Post
Travail domestiques : Burkinabés, Ivoiriennes et Maliennes envahissent le marché sénégalais

La conjoncture économique qui frappe l’Afrique de l’Ouest a fini par favoriser la migration féminine. C’est dans ce contexte qu’un réseau important de femmes de ménages et de garçons en provenance de la Côte d’ivoire, du Mali et du Burkina Faso ont envahi le marché de l’emploi domestique au Sénégal, en vue de s’assurer une meilleure santé financière.

 

Les courtiers de domestiques du rond-point Liberté 6 et d’ailleurs à Dakar, risquent de voir leurs affaires dégringoler. En effet, en plus de la cherté de leur offre, la majorité des domestiques qu’ils proposent ne respectent pas leur contrat de travail, selon leurs employeurs. Ces dernières se plaignent des cas de vol et d’absence fréquents. Aussi, se sentent-ils soulagés de voir le marché de l’emploi domestique sénégalais  s’ouvrir de plus en plus aux migrantes en provenance de la Côte d’ivoire, du Mali et du Burkina Faso. A la recherche d’une vie meilleure, ces dernières ont quitté leurs villages pour monnayer leurs talents au Sénégal. Avec un salaire mensuel variant entre 30 et 35 mille francs Cfa, elles sont prêtes à exercer. Une aubaine pour leurs employeurs qui ne risquent plus de faire face aux absences fréquentes de leurs anciennes domestiques. A 20 ans, Saly Sanou fait partie de ce lot. La jeune burkinabè a quitté son village natal pour améliorer ses revenus.

 

 «C’est une parente qui m’a poussée à venir au Sénégal, car ici les domestiques gagnent un salaire assez raisonnable pouvant les aider à subvenir à leurs besoins», raconte-t-elle. Saly Sanou avoue qu’elle a eu à exercer, pendant plusieurs années, dans la capitale burkinabè pour un salaire mensuel de 5 000 mille francs Cfa. D’où son intérêt à tenter l’aventure du Sénégal qui semble à ses yeux être l’eldorado. Le plus agréable dans cette situation, dit-elle, c’est que «nos intermédiaires nous trouvent, d’avance, un emploi». Aussi, «dès notre arrivée, nous sommes hébergées par nos employeuses». Cependant, se lamente la jeune fille, «il nous arrive de travailler jusque tard dans la nuit». Une situation qui semble l’indisposer, elle qui est obligée de se lever très tôt tous les jours. Toutefois, certaines employeuses, à l’image de Khady Kane, se disent très satisfaites de la prestation de leurs nouvelles recrues. «Je ne cours plus le risque de m’absenter à mon boulot ou de rater un événement important grâce à la présence d’une bonne en permanence à la maison», confie-t-elle.

Un point de vue partagé par sa collègue qui s’est lancée dans la recherche de domestiques étrangères. A l’en croire,  en ce moment, il y a peu de bonnes sénégalaises capables d’assumer sérieusement leur boulot. «Elles te prennent en otage parce qu’elles sont conscientes de la place qu’elles occupent dans la gestion du foyer. Aussi, en profitent-elles pour donner les règles du jeu, en décidant de venir travailler quand bon leur semble», peste la jeune dame. Avant d’ajouter que les périodes de fêtes comme la Tabaski sont les plus pénibles. «Parce que la plupart d’entre elles ne reviennent plus, elles préfèrent aller voir ailleurs», constate-t-elle. Cependant, la disponibilité des domestiques étrangères est temporaire, selon Khady Kane, car la plupart d’entre d’elles n’acceptent pas d’intégrer la cuisine dans leur contrat de travail. «Aussi, pour combler ce vide, nous sommes obligées de recourir aux femmes de ménages locales», affirme Khady Kane. Du côté des travailleurs locaux, la riposte ne saurait tarder. Selon Pape Sarr, un des courtiers du rond point Liberté 6, les bonnes sénégalaises, notamment celles qu’il encadre, sont inscrites dans une association qui défend leurs droits. «Pour l’instant, nous sommes en train de vérifier l’information. S’il s’avère que c’est vrai, l’association va réagir», souligne-t-il. Pour Pape Sarr, il est inconcevable que «ses» filles soient laissées en rade au profit des étrangères.

Paule Kadja TRAORE

 

LE BIT ETALE LEUR SOUFFRANCE : 52,6 millions de domestiques dans le monde

Au moins 52 millions de personnes dans le monde – essentiellement des femmes – sont employées en tant que travailleurs domestiques, selon la première étude du genre conduite par l’Organisation internationale du Travail (Oit) et présentée hier à Genève.

Genève - Malgré la taille du secteur, de nombreux travailleurs domestiques endurent des conditions de travail médiocres et une protection juridique insuffisante. Sur  plus de 52 millions dans le monde, on compte 83 % de  femmes. 29,9 % sont exclus de la législation nationale du travail, 45 % n’ont droit à aucun repos hebdomadaire ni congé annuel payé. Plus d’un tiers des travailleuses domestiques n’ont aucune protection de la maternité, souligne le Bit. Le travail domestique représente 7,5 % de l’emploi salarié des femmes dans le monde et une part bien plus grande dans certaines régions, en particulier en Asie et dans le Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, souligne le Bureau international du travail. Entre le milieu des années 1990 et 2010, il y a eu une hausse de plus de 19 millions de travailleurs domestiques dans le monde.

Beaucoup d’entre eux se sont expatriés pour trouver du travail. Il est probable que les chiffres contenus dans ce rapport sous-estiment la réalité du travail domestique dans le monde qui pourrait, en fait, concerner des dizaines de millions de personnes supplémentaires. 

Les chiffres excluent également les enfants employés comme travailleurs domestiques âgés de moins de 15 ans qui ne sont pas pris en compte dans les enquêtes utilisées par le rapport. Leur nombre avait été estimé par l’Oit à 7,4 millions en 2008. Rappelons qu'une campagne de plusieurs décennies, menée par les organisations de travailleuses et travailleurs domestiques et les syndicats pour mettre fin à l’exclusion et obtenir la reconnaissance de leurs droits avait abouti à l’adoption, le 16 juin 2011, par la Conférence internationale du Travail, de la convention n° 189 de l’Oit et de la recommandation n°201 concernant le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques. Ce qui marque une étape historique dans la lutte pour la justice sociale dans le monde.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE



18 Commentaires

  1. Auteur

    Glsénais

    En Janvier, 2013 (16:54 PM)
    Bienvenue chez vous cher(e)s frères et soeurs !
  2. Auteur

    Boulene Moytou Rekk

    En Janvier, 2013 (16:58 PM)
    Elles sont de grandes CATIAPANTES et VOLEUSES DE MARI....ELLES FONT LE DOF DOF LOU...SOUNIOU DEMEH ba miin rekk ..def N'diankhoume.. Demandez a Mme Binta Sarr qui habite aux ALMADIES ce que SA BONNE BURKINABE lui a fait.... non seulement elles couchent avec vos hommes, elles ont aussi des poisons très mauvais ... moi perso, je prefere faire mon ménage toute seule, j'ai vécu en Amerique pendant des années et ne pas employer ces femmes la... j'ai une nièce qui est dans une école de formation, elle habite avec moi , et mes enfants sont grands. mon mari est dans le système d'une organisation internationale et il vient chaque deux mois pour son R&R... JE NE FAIS PAS CONFIANCE ... DEPUIS QUE MA VOISINE M'A RACONTE SON CALVAIRE... Mais peut être toutes ne sont pas ainsi...BUT, PREVENTION IS BETTER THAN CARE.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (11:03 AM)
      Elles sont pas pire que les sénégalaises. Aujourd'hui g préfère employé que les étrangères parceque les sénégalaises, volent et fonds le maraboutage ds ta maison et sur ta nourriture. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dams

    En Janvier, 2013 (17:09 PM)
    La pluspart sont prostituée mane j'en sais quelque chose
    {comment_ads}
    Auteur

    Lady

    En Janvier, 2013 (17:16 PM)
    sont pas elle qui sont thiaga mais les mari gnome gno beugue fess, y'a une femme de ménage chez toi traite là comme une personne qui travaille pour toi sa manque de respé ni mal traité mais nos frére gnom gno lhogne beugue étrangére c tt.. en tout du courage certe 30 ou 35mill c'est un bas mais que dieu vs accompagne
    {comment_ads}
    Auteur

    Doxondem

    En Janvier, 2013 (17:22 PM)
    C'est ce ki conviendrait pour employeur celibataire.WAla bok ?
    Auteur

    Wawlinak?

    En Janvier, 2013 (17:46 PM)
    Waw maintenant tes copines doivent venir sur Seneweb et exposer tes blems? Toute confidence doit rester ainsi, pourquoi dire le nom de la femme, mais raconter l'histoire et laisser l'annonymat mais jusqu'a dire son nom, prenom et ou elle habite? Ca c'est trop et c pour cela que je n'aime pas avoir des copines/ d'amies. Fenn rek ba douniou noyi
    {comment_ads}
    Auteur

    Leuk

    En Janvier, 2013 (18:10 PM)
    LES BURKINABE EXPERTES EN WACK.......................MAIS BOSSENT BIEN ET SERIEUSES; C VRAI QU'A WAGA JE PAYAIS 10 000 FRANCS; ON ME DISAIT QUE G T FOU DE PAYER CE MONTANT.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Tt Cas

    En Janvier, 2013 (18:33 PM)
    N OUBLIEZ JAMAIS VOS PRESERVATIFS, certains sont longtemps au senegal kedougou tambacounda etc ...
    {comment_ads}
    Auteur

    @senegalais

    En Janvier, 2013 (18:52 PM)
    Au moins ces étrangères viennent au Sénégal pour travailler dignement tandis que lorsque vous parcourez les bordures de routes dans les pays de la sous régions nombreuses sont les prostituées sénégalaises donc svp arrêtez d'être racistes cruels et hypocrites. La plupart des sénégalaises au mali, burkina sont des prostituées qui en ont fait leur métier. Si vous avez peur pour une quelconque autre raison Précisez le et prenez soin de vos maris sinon bien évidemment une autre se chargera de le faire tout simplement.
    Auteur

    Constat D'un Sénégalais

    En Janvier, 2013 (19:12 PM)
    Si vos maris ne peuvent pas se retenir face à ces maliennes c'est que vous êtes incapable de combler votre mari vous faites votre maline  :tala-sylla:  pourquoi stigmatiser ces maliennes pour dire que se sont tous des prostitués ? Combien d'entre vous étaient vierge avant le mariage ? sans doute a peu près 0,0005 % et sachez qu'il y a deux sortes de prostitués se qui se font payés et ceux qui la donne gratos et si vous la donnez gratos vous ne valez pas mieux que les autres qui le font pour survivre qui se sens morveux se mouche nak wa salam  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Defa

    En Janvier, 2013 (19:19 PM)
    les bonnes sénégalaises ne sont pas très sérieuses , même les diolas que l 'on disait sérieuses ne le sont plus .même si vous payez des salaires correctes 50.000frs à 70.000frs , elles ne vous respectent pas ou très peu . elles préfèrent travailler chez les libanais ou toubabs qui les traitent comme des chiennes( j 'en voie dans mon immeuble ,pas de ndecki , rien ).

    Si je paie à une burkinabé 50.000frs , j 'en aurai pour mon argent . j 'ai la même bonne depuis 10ans , nous nous supportons mais je suis parfois amenée à remettre les choses en ordre & DIEU sait que je la traite bien. en règle générale, elles sont ingrates & envieuses.
    {comment_ads}
    Auteur

    Défa

    En Janvier, 2013 (19:32 PM)
    il y a une vielle règle de nos mères qui voulaient que les maris ne parlaient ou ne s 'adressaient pas aux sourgueus quand ils voulaient quelque chose . ils s 'adressent à leurs épouses qui répercutent l 'ordre & assurent le suivi !!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Ok

    En Janvier, 2013 (19:53 PM)
    bonnes africaines bienvenues au pays de la terranga: vous etes chez vous au senegal. n avons nous pas des senegalais chez vous.
    Auteur

    Cynthia

    En Janvier, 2013 (20:24 PM)
    a defa hum ligua wakh c pas une vieiller egle dééééé

    un homme avec de la classe qui connais sa position sociale ne sadrsee jamais a une bonne

    moi perso mon pere depuis que je le connais il n jamais addresser la parole au bonne

    on na 3 bonne chez nous qui defile comme des mannequins mais en 24 ans deistence c a peine

    si il les vois c comme ils sont invisible il ne leur parle pas mm pa un pti regard

    tout ces ordres ou commissions il dit s a ses enfants ou a sa femme pr quil fasse passer le message

    donc je me demande pk les senegalais aiment parler o hommes fair des va et vien da la cuisine des truk

    niak khorom juska moussiba s'en suivee pfff dieukeur dey ame classe waye c tout
    {comment_ads}
    Auteur

    Avis !

    En Janvier, 2013 (21:27 PM)
    Modou Modou, tu as parfaitement raison !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Dakar

    En Janvier, 2013 (21:39 PM)
    @modou modou rayy nga ma , putain je suis mors de rire , @ cynthia et ce que ton pére est normal , entoucas faut etre con pour faire à son employée lol
    {comment_ads}
    Auteur

    Jex

    En Janvier, 2013 (22:10 PM)
    il faut que le senegalais aprenne à se departir de la mentalite colonialiste, qu'est qu'une bonne sinon une travailleuse comme tous les autres. nous avons longtemps colporte ces reflexes coloniaux qui ne sont que les derives de la vision capitaliste du monde. chaqu'un cherche à etre patron de quelqu'un, à une periode où l'integration africaine devait etre de mise on se focalise sur l'arrivee de nos pauvres soeurs sans essayer d'analyser le pourquoi de ce phenomene nouveau. demain ce sera notre tour chez les autres comme dejà nous le faisons chez les blancs.
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2013 (01:46 AM)
    je connais un mec qui ne parle pas a sa bonne et qui la saute a chaque fois que l occasion se présente.



    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email