Dimanche 14 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Un vétérinaire met en garde contre les dangers de l'automédication en élevage

Single Post
Un vétérinaire met en garde contre les dangers de l'automédication en élevage

L'automédication en élevage, une pratique devenue une "routine" au Sénégal, met en péril la santé animale et celle de l'homme, selon le docteur vétérinaire Isma Ndiaye.

"Malheureusement, l’automédication est de routine chez nos éleveurs. [...] Les médicaments utilisés par ces éleveurs, dans le cadre d’une automédication, sont de diverses familles. Le plus souvent, il s’agit d’antiparasitaires, d’antibiotiques, de vitamines ou de minéraux", a dit le docteur Ndiaye dans le troisième numéro du mensuel "Santé au Sébégal", dont l'APS a reçu dimanche une version électronique.

Parlant du mouton, il estime qu'il doit, comme tous les autres animaux domestiques, "être bien suivi sur le plan sanitaire, pour sa santé, mais aussi pour celle du consommateur, qui a besoin d’être servi en viande de qualité". 

"Un bon suivi médical des animaux ne saurait se faire sans l’implication d’un vétérinaire ou d’un technicien du domaine de l’élevage", a soutenu Isma Ndiaye. 

Les "médicaments peuvent être donnés aux moutons par leurs éleveurs eux-mêmes, mais sous réserve d’une prescription vétérinaire", a-t-il précisé. 

"Les risques de l'automédication en élevage sont très nombreux. L’éleveur qui pratique l’automédication peut faire un mauvais choix concernant le produit à utiliser [...] L’animal qui reçoit des médicaments mal choisis non seulement ne guérira pas de sa maladie, mais aussi peut être intoxiqué par ces substances", a averti le docteur vétérinaire. 

Il estime que "le droit de détenir des animaux ne nous donne pas celui de les maltraiter en leur administrant n’importe quoi, encore moins celui d’intoxiquer les consommateurs. "Tout éleveur doit se mettre cela dans la tête."

"L’homme n'est pas à l’abri de" l'automédication en élevage, "car il est un
consommateur des denrées issues de ces animaux (viande, lait, etc.)" et "peut absorber, par leur intermédiaire, des résidus chimiques nocifs pour sa santé", a souligné M. Ndiaye. 

L'automédication "est encore plus grave quand les médicaments sont achetés dans le marché parallèle, leur composition est souvent douteuse dans ce cas", a-t-il poursuivi.

"En plus de la santé animale, le vétérinaire joue un rôle primordial dans la préservation de la santé humaine. C’est pourquoi je recommande à l’éleveur adepte de l’automédication de se rapprocher d’un docteur vétérinaire, pour avoir les prescriptions médicales adéquates, pour ses animaux", a-t-il encore dit. 

"Une erreur en médecine vétérinaire peut être fatale pour toute une population animale, mais aussi pour une population humaine", a averti Isma Ndiaye.

ESF



5 Commentaires

  1. Auteur

    Mbad

    En Janvier, 2014 (00:35 AM)
    Tout à fait d'accord avec toi docteur

    Mais le problème est que l'on n'a pas accès à ces vétérinaires!

    Ils n'ont pas de temps à nous consacrer et je parle en connaissance de cause car je cours derriere eux pour un suivi vétérinaire d'au moins une fois par mois, mais c'est impossible de les avoir!

    En fin de compte que veux tu que l'on fasse? Regarder nos bêtes mourir? Mieux vaut tenter l'automédication

    Alors si vous êtes prêts à assurer le suivi de mon élevage essayons de voir comment se rencontrer

    Top Banner
  2. Auteur

    Mbir

    En Janvier, 2014 (08:48 AM)
    nous avons au sénégal l'une des meilleure ecole veterinaire de l' afrique ou passe tous ces diplomés ?

    {comment_ads}
    Auteur

    Cabs

    En Janvier, 2014 (09:59 AM)
    "Une erreur en médecine vétérinaire peut être fatale pour toute une population animale, mais aussi pour une population humaine".

    veto
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2014 (10:19 AM)
    il y a des médicaments interdits, car ils produisent le cancer chez l'homme apres consommation de ces produits animal. Donc l'eleveur doit se renseigner avant d'acheter ces médicaments, surtout sur le marche parallele.
    {comment_ads}
    Auteur

    Janeer

    En Janvier, 2014 (20:04 PM)
    a qui la faute ? si le veterinaire propriétaire d'une officine vend lui même des antibiotiques et des deparasitants a des eleuveurs sans voir les malades.Il est vrai que ce n'est pas ts les veterinaires mais j'en connais surtout chez les vetos prives qui ne recrutent pas de techniciens mais plutot des auxiliaires .L'elevage a besoin d'assainissement. Ces vetos prives il fautb le dire ont des moyens tres limites pour jouer leur partition
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email