Samedi 28 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Usine de dessalement d’eau de mer : Une étude écarte tout impact négatif sur l’eau, les poissons, la plage

Single Post
Usine de dessalement d’eau de mer : Une étude écarte tout impact négatif sur l’eau, les poissons, la plage

Le projet de construction d’une usine de dessalement d’eau de mer aux Mamelles n’aura pas un impact négatif sur les écosystèmes. C’est que révèle une évaluation environnementale. Le projet a déjà reçu le certificat de conformité environnementale délivré par la Direction de l’environnement et des établissements classés (Deec).

Le projet de dessalement d’eau de mer s’est invité au débat à l’hémicycle. Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a apporté des éclairages. Contrairement à une idée véhiculée, l’unité de dessalement n’empiétera pas sur la plage. Les prises d’eau seront installées aux abords des contreforts des falaises. Le projet a respecté les procédures en vigueur. L’étude environnementale a été réalisée et partagée au cours d’une audience avec les pêcheurs, les mareyeurs, les autorités coutumières, les usagers de la plage et les propriétaires de terrain. C’était le 11 novembre 2016. Avant cette étape, l’étude d’impact environnemental et social a été réalisée et pré-validée en comité technique le 28 juin 2016.

« Avec les technologies actuelles, ce projet n’aura aucun impact sur l’eau, les poissons, l’environnement d’une manière générale. Le Japon ne badine pas avec la préservation de l’environnement. Si ce projet avait des impacts environnementaux, le président de la République, Macky Sall, n’allait pas engager sa réalisation », a-t-il assuré.
Au juste, l’évaluation environnementale obéit aux principes du Code de l’environnement du Sénégal et aux exigences environnementales du partenaire, la Jica.

Les enjeux stratégiques du dessalement

Cette évaluation a concerné la profondeur des fonds marins, la qualité physico-chimique et bactériologique de l’eau de mer, l’inventaire des espèces « phytoplanctoniques » (le plancton végétal étant l’ensemble des organismes végétaux vivant en suspension dans l’eau), les paramètres des courants marins, à savoir la vitesse, la température, la salinité, la houle, entre autres. La sécurisation des besoins en eau de Dakar ne se fera pas au détriment des écosystèmes. Après les différentes étapes, le rapport a été transmis à la Direction de l’environnement et des établissements classés (Deec). Ce service a délivré un certificat de conformité environnemental à la Sones le 17 mars 2017.

La mise en œuvre de ce projet sera précédée par l’indemnisation des personnes affectées. A cet effet, le rapport d’évaluation des impenses par la commission départementale et de recensement des impenses de Dakar a été remis au préfet de Dakar le 6 décembre 2016. Tout compte fait, l’État a dégagé une enveloppe de 1.500.000.000 FCfa en 2017 pour compenser les personnes impactées. L’unité de dessalement est un ouvrage stratégique pour la ville comme Dakar où l’évolution démographique est sur la courbe ascendante. La couverture des besoins ne peut pas dépendre uniquement d’une source d’eau qui se trouve à plus de 200 Km. La diversification est une question de sécurité.

« L’usine de dessalement d’eau aura une capacité de production de 50.000 mètres cubes par jour dans un premier temps, celle-ci sera extensible à 100.000 mètres cubes par jour. Le projet nous permettra de réhabiliter le réseau autour du réservoir des Mamelles de 25.000 mètres cubes par jour. L’unité de dessalement et la troisième usine de Keur Momar Sarr (Km 3) nous permettront de sécuriser les besoins en eau jusqu’à l’horizon 2035 », a souligné le ministre.


liiiiiiiaffaire_de_malade

25 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (18:31 PM)
    hahahahaha, qui a commandité cette étude? c'est vrai que les journalistes sénégalais sont d'une médiocrité inquiétante! vous aurez du investiguer comme le font vos confrère américain , français ou anglais. Mais bon, Baba Aidara avait raison de dire qu'il ne sait pas d'où se réveille les journalistes sénégalais.

     :emoshoot:  :fbhang: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (12:48 PM)
      laisses nous tranquille avec ton baba aidara , c'est le plus grand menteur de l'humanité. il se faisait passer pour un journaliste d'investigation alors qu'il n'est qu'un petit emigré. pourquoi a t il disparu des écrans? simplement que kosmos energy a mis a nu ses mensonges. demandez à abdoul mbaye de rendre publique l lettre que kosmos lui a adressée.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (18:44 PM)
      nous avons une nappe bien fournie avec une eau de qualité meilleure.
      desalement c'est pour les pays desertiques arides et sans nappe.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (18:48 PM)
    Mon Dieu

    Quel impact sur la falaise de Ouakam?

    Qui peut nous informer

    Cette place est ecceptionnelle

    L'absurdité de l'homme détruit tout

    Que c dommade

    On construit sur cette falaise alors que son état sauvage faisait son charme

    Le sous développement ne voit que le profit

    • Auteur

      Maliko

      En Mars, 2017 (19:03 PM)
      qui compose le comité technique
      de validation?
      absence de connaissances scientifiques...des experts en tout...
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (12:59 PM)
      @maliko : vous posez la bonne question. les membres du comité régional de suivi environnemental, malgré leur bonne volonté, n'ont pas l'expertise requise sur les questions qui leur sont posées.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (18:52 PM)
    Mensonges, les effets sur l'environnement sont largement commentés dans les sites eco.

    Sans parler des consommations énormes en énergie, ce système est énergivore en plus des impacts très négatifs sur l'écosystème marin. On invente pas la roue. ça foisonne dans les pays arabes, ils s'en foutent du poisson,
    Auteur

    Maliko

    En Mars, 2017 (19:03 PM)
    Qui compose le comité technique

    de validation?

    Absence de connaissances scientifiques...des experts en tout...
    Auteur

    Maliko

    En Mars, 2017 (19:03 PM)
    Qui compose le comité technique

    de validation?

    Absence de connaissances scientifiques...des experts en tout...
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (19:45 PM)
      au sénégal, la grande majorité des comités nationaux de validation sont constitués de directeurs nationaux, de directeurs généraux et de chefs d'agences. or, ce ne sont pas des experts pour la plupart ! comme ce sont affidiés au régime, ils valident tout sans même étudier les etudes !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (19:45 PM)
      au sénégal, la grande majorité des comités nationaux de validation sont constitués de directeurs nationaux, de directeurs généraux et de chefs d'agences. or, ce ne sont pas des experts pour la plupart ! comme ce sont affidiés au régime, ils valident tout sans même étudier les etudes !
    Auteur

    Maliko

    En Mars, 2017 (19:03 PM)
    Qui compose le comité technique

    de validation?

    Absence de connaissances scientifiques...des experts en tout...
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:16 PM)
    Les Japonais sont très regardant en matière environnemental; cela m'étonnerait qu'ils ferment les yeux sur des risques de ce projet. Si c'était les chinois...! :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (19:48 PM)
      bien que regardant, les japonais exécutent quand les politiciens insistent ! regardez le cas de l'arêne nationale de lutte à pikine ! ils ne peuvent pas être plus royalistes que le roi !
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:20 PM)
    Quelle est le consultant ou bureau d'études qui a fait cette étude? Merci de nous édifier!!!!
    Auteur

    Argent Du Contribuable

    En Mars, 2017 (19:23 PM)
    il faut un mandat de 33 ans au président TRUMP pour percevoir en salaire l'équivalent de 8 Milliards de caisse noire et 2ans de mandat pour celui du HCCT. Quelle honte.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:46 PM)
    Au Sénégal, la grande majorité des Comités nationaux de validation sont constitués de Directeurs nationaux, de directeurs généraux et de chefs d'agences. Or, ce ne sont pas des experts pour la plupart ! Comme ce sont affidiés au régime, ils valident tout sans même étudier les Etudes !
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:51 PM)
    Vous dîtes que "l’évaluation environnementale obéit aux principes du Code de l’environnement du Sénégal et aux exigences environnementales du partenaire". Non! le plus important est que l'on nous montre les Termes de référence de l'Etude ! Faîtes de la recherche documentaire et publier les tdrs.
    Auteur

    Du_domaine

    En Mars, 2017 (20:30 PM)
    Est ce que le rapport est publie, j'aimerai bien voir les etudes qui ont ete menees.



    Ou peux-t-on le downloader ?



    Merci :sunugaal: 
    Auteur

    Qui Peut Sauver Le Sénégal?

    En Mars, 2017 (21:42 PM)
    On vote pour!



    celui qui réussira sera celui qui pourra appliquer un certaines mesures comme celles ci-dessous :



    - une fois élu démissionner de la tête de son propre parti ou mouvement



    - mettre en compétition tous les postes de direction nationale à fort impact de développement avec des appels à candidature et des sélections faites par des cabinets privés



    - réduire drastiquement le train de vie de l'etat et de ses démembrements



    - supprimer le conseil économique, le hcct



    - payer les députés en indemnité de session



    - supprimer les agences nationales



    - limiter le nombre de ministres à 20



    - créer des instituts supérieur de formation professionnelle pour prendre en charge les secteurs techniques et technologiques du pays (mécanique, électrotechnique, énergies renouvelables, gestion des ordures ménagères, assainissement, )



    - revoir tous les programmes d'enseignement du primaire au secondaire en faisant la part belle au civisme et la promotion des identités nationales (personnes et structures)



    - supprimer les fonds politiques



    - réformer la police et la gendarmerie en y sélectionnant les personnes aux bonnes moeurs avérées et en sanctionnant systématiquement les ripoux



    - équiper ces forces de l'ordre en matériel ce qui sera possible avec la réduction du train de vie l'etat dit supra)



    - créer des bibliothèques et écoles dans chaque commune



    - subventionner l'agriculture, l'élevage et la pêche et promouvoir la consommation locale par des règles protectionnistes dans la limite des réglementations internationales dont le sénégal est signataire



    - avoir une politique sportive planifiée dans le temps pour gagner des titres tant en individuel qu'en équipe



    - instaurer une journée du civisme national où tout le monde travaillera pour l'etat gratuitement une fois par an



    - etc. etc.
    Auteur

    Mamadou Diagne

    En Mars, 2017 (22:08 PM)
    Je persiste à dire que nous n'avons pas besoin de ce projet de dessalement d'eau de mer.

    Et puis Tout le monde sait que Dakar est accroupis sur une nappe phréatique immense.

    On sait qu'avant les années 1980 des forages était disséminés dans tous le Cap vert pour l'alimentation en eau.

    Mais l'incapacité permanente et le manque de prévision et d'anticipation ont fait que l'assainissement n'a jamais été une priorité aussi les fosse sceptiques des habitants ont finie de souiller la nappe. Donc l'arrêt du pompage.

    Si la JICA veut nous aider elle n'a qu'a nous aider à monter une unité de traitement pour l'eau provenant de la nappe phréatique et permettant ainsi de résorber les risques d'inondations car le niveau de celle ci est très haut. Dés qu'il tombe un petite averse o se retrouve avec des zone impraticables.



    Des usines flottantes de dessalement d’eau de mer pour le Japon construite par le Leader mondiale dans ce domaine IDE TECHNOLOGIES ISRAEL

    Nous avons assez de réserves d'eau pour nous passer de cette usine.

    Je me permet de recopier encore ce lien pour ceux qui n'ont pas lus.



    http://www.leral.net/Lettre-ouverte-au-president-de-la-Republique-L-eau-source-de-vie-en-question-incompetence-cecite-ou-manque-de-vision_a96197.html



    Auteur

    Romain

    En Mars, 2017 (22:10 PM)
    Le Japon massacreur de baleines enceintes juste parce que c'est la culture diététique de ces gens qui prétendent en faire un usage scientifique n'est pas l'exemple à servir en matière de sauvegarde de l'environnement. Au Sénégal le Ministère de l'environnement a laissé lotir des voies d'eau ce qui est à l'origine de inondations. Quel autre exemple d'association de malfaiteurs peut mieux valider un tel projet.

    Volume des eaux des bassins de rétention au Cap Vert? illimité.

    Volume de cette usine en eau douce? dépendra du mandat du commanditaire. Le choix est facile à faire. Lébous noirs blancs jaunes et que sais-je encore réveillez vous SVP.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (22:48 PM)


    http://www.partagedeseaux.info/Enjeux-environnementaux-et-economiques-du-dessalement-de-l-eau.



    ......Se pose en outre le problème de la saumure. Une unité de dessalement génère une grande quantité de saumure, composée de divers sels, métaux lourds, composés organiques… Si cette saumure est rejetée dans la mer, cela entraîne un grand déséquilibre dans la composition physique et chimique de l’eau de mer, avec des conséquences dramatiques sur la biodiversité. L’Arabie saoudite rejette purement et simplement ces sels dans une zone unique du Golfe persique, un écosystème très riche où se mélangent les eaux douces du continent et les eaux salées. Il n’existe sur la planète que deux milieux de ce type, appelé aussi zone intermédiaire : en Arabie et au Vietnam. Or l’augmentation de la salinité a transformé la côte en désert sans vie, entraînant la disparition des villages et des pêcheurs locaux.

    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (23:05 PM)
    THIATE LE MENTEUR AVAIT VOTER CONTRE L'ENVIRONEMENT SAIN DURANT LE REFERENDUM MAINTENANT IL REVENDIQUE LE CONTRAIRE DE CE QU'IL A VOTE .

    SEN BOPOU REK NGUEN FI NEKAL ET LE PEUPLE EN PAIX
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (01:34 AM)
    On propose quoi ? la place ?

    Des puits ,maybe?
    Auteur

    Paul Kagamé

    En Mars, 2017 (07:59 AM)
    Ils ne font que mentir à longueur de journée:

    Que faire du rejet concentré (saumure)



    Voilà ce qui se passe en Tunisie



    http://dessalementunisie.e-monsite.com/pages/avantages-et-inconvegients/b-l-impact-sur-l-environnement.html

    Auteur

    Maïmoune

    En Mars, 2017 (08:09 AM)
    A moins que l'on ait déceler des magouille dans l'octroi du marché, je me demande pourquoi on s'opposerait à l'installation de cette usine dont au moins un milliers d'exemplaires existent sans problème partout dans le monde ! Pour une bonne communication, l'état devrait diffuser une ou deux des dizaines de documentaires existant sur le sujet!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (10:41 AM)
    d'accord avec n°13. Les japonais massacreurs de baleines ne sont pas une référence. Dessaler l'eau de mer pour l'approvisionnement d'une zone qui s'appelle le Cap Vert, où il suffit de creuser quelques m pour avoir de l'eau, il faut être complétement fou pour le faire!
    Auteur

    Baba

    En Mars, 2017 (11:34 AM)
    Dire qu'il n'y aura pas d'impact négatif est trop simpliste, parce que la dé-salinisation par osmose inverse comporte beaucoup de rejets qu'il faudra évacuer rapidement pour ne pas polluer la zone de traitement.

    Si les courants sont assez forts, le problème ne se posera pas ; mais si ce sont des courants tourbillonnants ou faibles, alors bonjour les dégâts. C'est pourquoi il est utile d'avoir les données relevées pour cette étude. l'idéal aurait été un refoulement des rejets très loin dans la mer où on est sûr de la valeur et de la constance des courants marins.

    Dans ce projet, il est important de voir ce qu'on gagne et ce qu'on perd.

    POUR : La qualité de l'eau obtenue est comparable à celle de l'eau en bouteille et ne nécessite pas d'autres traitements en général, et les pénuries d'eau ou les eaux de mauvaises qualités seront exclues, donc quantité et qualité pour le court, moyen et long terme.

    CONTRE : L'énergie utilisée est importante, mais il existe la possibilité de faire fonctionner l'installation par des énergies renouvelables (éoliennes à fortes puissances)

    Les rejets saumâtres dont la concentration peut être nuisible non seulement à l'environnement, mais aussi à l'écosystème

    Mais je suppose que les experts qui ont eu à étudier le dossier ont analysé tous les paramètres.

    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (12:39 PM)
    Tant qu'il y aura des magouilles dans les marchés d'études environnementales lancés par les services publics de l'Etat, on aura toujours ce type de conclusion et des rapports médiocres voir nuls. Tous les marchés pratiquement lancés par les services publics et parapubics sont dealés à l'avance avec des consultants ou bureau d'études. Les corps de contrôle doivent sévir pour le bien du Sénégal. C'est sur ces points que l'on attend également Monsieur le Président!!!! Pas seulement sur les caisses d'avance ou autre.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (13:07 PM)
    pourquoi certains sénégalais s'opposent au progrès! pourquoi certains sénégalais croient avoir le monopole de l'intelligence et du patriotisme.
    Auteur

    @7

    En Mars, 2017 (14:11 PM)
    Les Japonais sont très regardant en matière environnemental



    FUKUSHIMA...

    Généraliser des caractéristiques est une vaste connerie



    cf les Yakusa, la président en Corée, etc...

    les japonais ont les mêmes pourritures que le reste de la planète : seul les contre pouvoir permettent à un pays de sortir par le haut...

    cf Volkswagen, UBS,Fillon, Trump et ses potes avec les russes, PETROGAS et la viande brésilienne.....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email