Lundi 26 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

UTILISATION « FRAUDULEUSE » DE « DEFAR BAMOU BAKH» DANS LA PUB DE « BEURRE RAMA» : Ami Collé Dieng porte plainte et réclame 20 millions

Single Post
UTILISATION « FRAUDULEUSE » DE « DEFAR BAMOU BAKH» DANS LA PUB DE « BEURRE RAMA» : Ami Collé Dieng porte plainte et réclame 20 millions

Vingt (20) millions de francs Cfa. C’est la somme que l’artiste Ami Collé Dieng réclame à l’agence de communication Caractère. Une boîte qui utilise, d’une manière jugée «frauduleuse», la chanson «Défar bamou bakh» dans ses campagnes publicitaires. Une sommation interpellative vient de lui être envoyée par son avocat, Me Mbaye Jacques Ndiaye.

L’artiste Ami Collé Dieng vient de déclencher une action judiciaire contre l’agence de communication Caractère. Une société qui, selon la plaignante, utilise, d’une «manière abusive», son tube «Défar bamu bakh» dans le cadre de la campagne publicitaire du produit «beurre Rama» depuis 2008. Prince Arts/Jololi, la maison de production de l’artiste, qui a commis l’avocat Me Mbaye Jacques Ndiaye, réclame 20 millions de francs Cfa, soit 10 millions par an.

Dans une lettre datée du 17 novembre 2009, ayant pour objet «confirmation», écrite par Prince Arts au cabinet de Me Ndiaye, on peut lire : «Nous venons, par cette présente, vous confirmer le montant de 10 millions de francs Cfa par an qu’on réclame à la société Sofiex et à l’agence de communication «Caractère», suite à l’utilisation frauduleuse de la chanson «Défar bamou bakh» de la cassette du même nom interprété par l’artiste Ami Collé Dieng et produit par Prince/Arts.» Et, dans la sommation interpellative adressée à l’agence, Me Ndiaye, souligne que «depuis près de deux ans, elle utilise la musique interprétée par l’artiste Ami Collé Dieng intitulée «Défar bamou bakh» qui est produite par le label Prince Art /Jololi dans le cadre de la campagne publicitaire du produit «beurre Rama». Une publicité constamment diffusée à travers les chaînes de télévision et de radio au Sénégal. Et que même des jeux-concours sont organisés. Et contre toute attente, les  requises n’ont bénéficié d’aucune autorisation, ni de l’artiste interprète, ni de la maison de production quand bien même qu’il s’agit de droits exclusifs». L’agence de communication qui est sous couverture de la société Sofiex a reçu la sommation interpellative des mains de l’huissier de justice Me Emilie Monique Malick Thiaré. Une affaire à suivre…

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR