Jeudi 24 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Vers une gestion optimale des forages par la sécurisation de la production

Single Post
Vers une gestion optimale des forages par la sécurisation de la production

La délégation des services de maintenance et de production des forages ruraux au secteur privé participe de la volonté du gouvernement de sécuriser la production à travers une gestion optimale des infrastructures et des ressources en eau, a soutenu, mercredi à Dakar, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Pape Diouf.

"C'est une approche plus conforme à la volonté de sécuriser la production à travers une gestion optimale des infrastructures et des ressources en eau et plus cohérente avec l'évolution amorcée par la direction de l'exploitation et de la maintenance", a-t-il déclaré.

Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement présidait un atelier d'information sur le transfert de la maintenance et de la production des forages ruraux motorisés au secteur privé.

Cette première opération de délégation de service public de la maintenance et de la production des forages ruraux motorisés concerne la zone centre, notamment les régions de Diourbel, Fatick, Kaolack, Kaffrine et Thiès. 

Il s'agit en fait de sélectionner par voie d'appel d'offres un opérateur privé pour réaliser des prestations de maintenance préventive et curative dans le cadre d'une approche monopolistique à l'intérieur de concessions géographiques homogènes.

Selon Pape Diouf, "cette approche permet d'anticiper sur la prise en compte de la qualité des ressources en eau, entre autres exigences du Code de l'eau en cours d'actualisation".

Il a dit que "c'est pour tenir compte de l'évolution notée durant les deux dernières décennies dans le développement des adductions villageoises, desservant de plus en plus d'usagers et de localités, qu'il a été retenu d'intégrer la fonction de production au paquet de services à déléguer au secteur privé''.

La délégation des services de maintenance et de production des forages ruraux au secteur privé est ainsi présentée par la tutelle comme une initiative de partenariat public-privé amorcée il y a 15 ans, dans le cadre de la réforme du système de gestion des forages ruraux motorisés.

"C'est l'aboutissement de plusieurs années d'efforts des services du ministère tendant à améliorer de façon durable les conditions d'accès à un service d'eau potable de qualité au profit des populations", a-t-il indiqué. 
Pour le représentant de la Banque mondiale, partenaire dans ce processus, "c'est une étape importante dans le sous-secteur de l'hydraulique rurale".

Pour sa part, le secteur privé représenté par la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES) s'est dit prêt à accompagner la réforme. "Nous sommes disposés à accompagner avec professionnalisme la gestion des forages ruraux", a souligné Assane Diène, parlant au nom de cette organisation patronale.

La gestion professionnelle du service d'eau en milieu rural est un des piliers essentiels dans la mise en œuvre de la réforme du sous-secteur de l'hydraulique rurale, indique le ministère de tutelle.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email