Mercredi 29 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Violation des droits, instrumentalisation de la justice: Macky interpellé par 104 acteurs nationaux et internationaux

Single Post
Violation des droits, instrumentalisation de la justice: Macky interpellé par 104 acteurs nationaux et internationaux
Violation des droits et instrumentalisation de la Justice – Des intellos montent au créneau, Fatou Sow, Cornel West, Boubacar Barry, Anthony Appiah, Boris Diop, Sophie Bessis, Boukari-Yabara, Abdoulaye Kane, Aminata Traoré, Mamadou Diouf, Lamine Sagna…


REVENIR À LA RAISON

Nous assistons au Sénégal à une continuelle escalade répressive qui préfigure de lendemains incertains. Il est de la responsabilité des intellectuels et de tous les citoyennes et citoyens de bonne volonté, vigies naturelles des libertés en péril, de prendre la défense des valeurs fondamentales dans un État de droit que sont : la liberté d'expression et de circulation, la liberté de manifester pacifiquement et de se rassembler, la liberté de proclamer son adhésion ou son opposition à des actes de gouvernance politique et sociale.
  
Sous ce rapport, nous constatons une violation flagrante, répétée et disproportionnée des droits des citoyens mais aussi la perpétuation d’un effort constant d’instrumentalisation politique du système judiciaire par l’administration du président Macky Sall.

Il est arrivé à tous les présidents de la République du Sénégal d’utiliser indûment la Justice à des fins politiques mais aucun d’eux ne l’a fait avec autant de véhémence et de brutalité que l’actuel chef de l’État.

Par-delà nos divergences et nos différences idéologiques, politiques ou culturelles, nous signataires de tous les pays, condamnons, fermement, les restrictions apportées à la liberté de mouvement des citoyens et à la continuelle instrumentalisation de la Justice au Sénégal.
 
Une menace réelle pèse sur la stabilité et la paix sociale du pays. Il est temps de revenir à la raison.  

Il est inacceptable : 

- que les droits fondamentaux des citoyens soient bafoués sans suite, 
- que la démocratie et l’exercice des libertés d’expression et de circulation soient confisqués, 
- que les droits constitutionnels dans l’espace politique ne soient pas respectés
- que la Justice soit instrumentalisée à souhait à des fins politiciennes.

Nous signataires, de cette présente déclaration, appelons le chef de l’État sénégalais à prendre des mesures immédiates pour ramener le calme, assurer la paix sociale et s’éloigner de toutes les remises en cause de l’indépendance du pouvoir judiciaire.


RETURN TO REASON

“We note a flagrant, repeated, and disproportionate violation of the rights of citizens. We also see the perpetuation of a constant effort of political instrumentalization of the Judicial system by the administration of President Macky Sall”– Some intellectuals are stepping up: Fatou Sow, Cornel West, Boubacar Barry, Kwame Anthony Appiah, Boubacar Boris Diop, Sophie Bessis, Amzat Boukari-Yabara, Abdoulaye Élimane Kane, Aminata Dramane Traoré, Mamadou Diouf, Mahamadou Lamine Sagna…

We are witnessing, in Senegal, a continuous repressive escalation that foreshadows an uncertain future. It is the responsibility of intellectuals and of all citizens of good will, who are natural lookouts of endangered freedoms, to take up the defense of the fundamental values in a State governed by the rule of law. These rules are freedom of expression and movement, freedom to demonstrate peacefully and to assemble, the freedom to proclaim one's support for, or opposition to, acts of political and social governance.

In this respect, we note a flagrant, repeated, and disproportionate violation of the rights of citizens. We also see the perpetuation of a constant effort of political instrumentalization of the Judicial system by the administration of President Macky Sall.

It is the case that previous Presidents of the Republic of Senegal unduly used justice for political ends, but none of them have done so with as much vehemence and brutality as the current head of state. 

Beyond our ideological, political, or cultural differences, we signatories from all countries strongly condemn the restrictions placed on the freedom of movement of citizens and the continuous instrumentalization of Justice in Senegal.
 
A real threat weighs on the stability and social peace of the country. It's time to return to reason.

It is unacceptable:

- that the fundamental rights of citizens are flouted without recourse,
- that democracy and the exercise of freedom of expression and movement be stripped away,  
- that constitutional rights in the political space are not respected
- that the Judiciary be exploited at will for political purposes.
We, the signatories of this declaration, call on the Senegalese Head of State to take immediate measures to restore calm, ensure social peace, and move away from all challenges to the independence of the judiciary.

Below is the list of the first 104 signatories in alphabetical order. You can sign this petition adding your name and affiliation in the comments window. 

Ci-dessous, la liste des 104premiers signataires par ordre alphabétique. Vous pouvez signer cette pétition, en rajoutant votre nom et votre affiliation dans la fenêtre des commentaires. 

Kwame Anthony Appiah, philosophe, écrivain professeur à NYU, New York
Félix Atchadé, médecin, Paris
Hawa Ba, sociologue et journaliste, Dakar
Leona Ba, enseignante Dpt des Relations internationales, Georgetown University, Washington
Mamadou Ba, universitaire, professeur de littérature, Dakar
Selly Ba, sociologue, Dakar
Boubacar Barry, historien, professeur émérite, ’UCAD, Dakar
Moustapha Barry, spécialiste télécommunication, Sidney, Australie
Alymana Bathily, sociologue des médias et écrivain, Dakar
Sophie Bessis, journaliste, Tunis
Xuly Bet, styliste, Paris
AtoumaneBeye, développeur digital business, Vanves, France
Ousseynou Beye, enseignant, Dakar
AmzatBoukari-Yabara, historien et écrivain, président Ligue Panafricaine
Fatou Boye, juriste, Nice
Camille Chalmers, professeur Université d’État d’Haïti, Port-au-Prince
Samuel Collin, président Forum Haïtien pour la paix et le développement durable, Paris
Emmanuel Desfourneaux, juriste, politologue, directeur de l’Institut Afro-européen, Paris
Lamine Diallo, sociologue, professeur à Wilfrid Laurier University, Canada
Mamadou Diallo, historien, doctorant, Columbia University, New York
Mamadou Alpha Diallo, anthropologue, UniversidadeFederal de Integração Latino Américana, Brésil
Massaer Diallo, politologue, ancien chef de l'Unité Gouvernance Paix et Sécurité de l’OCDE, Dakar
Woury Diallo, inspecteur du Trésor, économiste, Dakar
Malick Diawara, journaliste, Paris
Babacar Buuba Diop, historien, universitaire, chercheur en gouvernance sociale
Bachir Diop, agronome, Saint-Louis
Boubacar Boris Diop, écrivain, Dakar
Mamadou Diop, haut fonctionnaire à la retraite, Dakar
Mamadou Diouf, historien, professeur à Columbia University, New York
Jean-Claude Djéréké, professeur littératures africaines à BrynMawrCollege, Philadelphie
StephaneDouailler, philosophe, professeur émérite, Université de Paris 8 
Samba Doucouré, PresidentAfricultures, Paris
Elgas, sociologue, journaliste, écrivain et enseignant, Paris
Michel LobéEwane, journaliste, administrateur, Joseph Sassoon Group, Cameroun
Abdou Salam Fall, sociologue, directeur de recherches des universités, Dakar
Mathieu Faye, membrede la commission mondiale des joueurs FIBA
Gilles EricFoadey, interprète, spécialiste médias, Addis-Ababa
Vincent Foucher, Chercheur au CNRS, Paris
Marilyn Frankenstein,professeur University of Massachusetts, Boston
Baye Omar Gueye, journaliste, directeur de Sud FM
Serigne Saliou Guèye, enseignant, journaliste, directeur de presse
Thierno Gueye, Expert en droit international et en gestion des conflits
Youssoupha MbarganGuissé, philosophe, sociologue et chercheur
Neil Hartbarger, écrivain, Maryland
Christine Holzbauer, journaliste, reporter, spécialiste de l’Afrique, Paris
Jean Claude Icart, sociologue et chercheur, Montréal
Robert Ismael, journaliste, Montréal
Chantal Ismé, universitaire, Maison d’Haiti à Montréal
Jacques-Antoine Jean, journaliste, enseignant, Cambridge, Massachussetts
Julien Jumelle, journaliste, Initiatives citoyennes, New York
Abdoulaye Elimane Kane, philosophe, écrivain, ancien ministre de la Culture
Amadou Elimane Kane, écrivain, Dakar
Jean-Pierre Karegeye, universitaire, chercheur InterdisciplinaryGenocideStudies Center, Boston
Tidiane Kassé, journaliste, éditeur de presse et spécialiste des médias
Francis Kpatindé, journaliste, enseignant à Sciences Po Paris
Mamadou Ismaïla Konaté, avocat, ancien ministre de la Justice du Mali
CheikhouKonté, analyste financier, Maryland
Robert Krueger, universitaire, chercheur, Worcester, Massachussetts
René Lake, journaliste, experten développement international, Washington
KoulsyLamko, écrivain, poète et universitaire, Mexique
Didier Lassissi, économiste, Paris
Mohamed Ly, médecin à Grand Mbao, spécialiste de santé publique
Saphie Ly, journaliste, directrice de Nexus Groupe, Dakar
Jeanne Maddos, historienne, professeur émérite, Howard University, Washington
Richard Mathelier, économiste, Montréal
Aïcha GoundiamMbodji, pharmacienne, Dakar
Mamadou Mbodji, psychologue, Dakar
Babacar Mboup, ingénieur, Houston
Demba Ndiaye, journaliste, éditorialiste à SenePlus
Khadim Ndiaye, philosophe, historien, Udes, Québec
Maty Ndiaye Sy, coach en développement organisationnel, Institut des études avancées, Saint-Louis
Mamadou Ndoye, expert en Éducation, ancien ministre de l’Alphabétisation, Dakar
Moussa Ngom, journaliste, coordonnateur de la Maison des Reporters, Dakar
WalnerOsna, sociologue, University of Ottawa
Marie Louise EtekiOtabla, écrivaine, essayiste et politologue, Cameroun
Bah OuldSaleck, journaliste, éditeur de presse, Mauritanie
Adam Ouologuem, journaliste, directrice Africa Society, Washington
Gwénola Possémé-Rageau, journaliste, experte en développement international, Paris
Ada Pouye, expert en développement international et urgence humanitaire
Arthur Powel, chercheur, professeur RutgersUniversity, New Jersey
TabiaPricewill, journaliste, Lagos
Mahamadou Lamine Sagna, sociologue, universitaire, Worcester Polytechnic Institute, Massachusetts
Alain Sain-Victor, historien et enseignant, Montréal
Moussa Samb, professeur agrégé de droit, expert médiateur, Dakar
Paap Seen, journaliste, Dakar
Lamine Sène, linguiste, expert en transport maritime et assurances
Marilyn Sephocle, professeur de langues à Howard University, Washington
Mame Lika Sidibé, archiviste, journaliste, experte paix et sécurité, Dakar
Carolyn Somerville, professeur sciences politiques, Hunter College, New York
Fatou Sow, sociologue, CNRS, Dakar
Pape Touti Sow, consultant en politique et gestion d’entreprises
Tidiane Sow, mathématicien et coach en communication politique
Mamadou Jean-Charles Tall, architecte, Dakar
Pierre Thiam, chef et expert en gastronomie, auteur et chef d'entreprises, New York
Alvin Thompson, styliste, couturier, designer, Washington
MahametTimera, sociologue, Paris
Alioune Tine, administrateur d’Africajom, ancien directeur régional Amnesty International
Diala Touré, historienne de l'Art, Baltimore
Aminata DramaneTraoré, écrivaine, ancienne ministre de la Culture du Mali
Patrice Vermeren, philosophe, professeur émérite, Université de Paris 8 
Almamy Mamadou Wane, écrivain, essayiste et poète, Paris
Mamadou Mao Wane, sociologue, expert des questions de protection de l’enfant
Cornel West, philosophe, écrivain, professeur d’universités, New York
Amadou Tidiane Wone, écrivain, ancien ministre de la Culture



18 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2023 (17:33 PM)
    🇿🇦 

    Pieter Botha, Disait:

     

    Les Noirs ne peuvent pas se gouverner eux-mêmes parce qu'ils n'ont pas le cerveau et la capacité mentale pour gouverner une société.  Donnez-leur des armes, ils se tueraient.  Donnez-leur le pouvoir, ils voleront tout l'argent du gouvernement.  Donnez-leur l'indépendance et le pouvoir, ils s'en serviront pour promouvoir le tribalisme, l'ethnicité, la haine, les tueries et les guerres."

    (Perfect exemple de ce que fait Macky Sall aujourd'hui)

    Il sait qu'il n'est plus légitime et c'est la raison pour laquelle  il mise sur la carte des ethnies et de la division pour se maintenir au Pouvoir.
  2. Auteur

    En Mars, 2023 (17:36 PM)
    Macky est une bete à la tête du Pays
    {comment_ads}
    Auteur

    Sam Bekket

    En Mars, 2023 (17:39 PM)
    Très belle initiative ... 
    {comment_ads}
    Auteur

    Cayorman

    En Mars, 2023 (17:43 PM)
    Devant l'injustice nul n'est tenu garder le silence.  Les violations des droits humains sont  devenues une occurence  inquietante dans ce pays mais heureusement des voix commencent a se faire entendre. Notre democratie est a sauvegarder: le Senegal ne merite pas ce qui se passe en  ce moment.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (17:43 PM)
    QUI SONT LES 104 CONARDS?
    Auteur

    Citoyen

    En Mars, 2023 (17:48 PM)
    Macky Sall croit que le Sénégal est un royaume et que nous sénégalais sommes ses sujets. Il est temps que les voix autorisées (je parle pas des khalifes) se fassent entendre, que tous les républicains se lévent et lui disent stop y compris ceux de son camp. Comment accepter qu'un seul homme prenne en otage tout un pays? Si on le laisse faire, il nous produira un scénario à l'ivoirienne. Refusons son dikta, exigeons le respect des libertés publiques. Ailleurs l'armée est venue à la rescousse de son peuple, pourquoi pas au Sénégal, qu'est ce qu'elle attend cette armée. Est ce que nos militaires nos voient pas que Macky Sall nous conduit droit au précipice?

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (17:53 PM)
    La plupart des journalistes sénégalais sont des menteurs ; corrompus; ils manipulent l information. Il y a toutefois parmi eux qui sont dignes 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (17:54 PM)
    Vraiment le Sénégal ne mérite cette HONTE.

    que macky sall est de nous mettre.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (17:56 PM)
    Des intellectuels devies qui affinchent du cote d un menteur,d un manipulateur,d un diffamateur, d un presume violeur et d un anarchiste fasciste 
    Auteur

    En Mars, 2023 (17:57 PM)
     

    tout ca c des bla bla

    la seule chose qui est constante cé k;

    un citoyen qui a violé une citoyenne ne veut pas réondre a la justice

    un citoyen ki a menti sur un citoyen ki a des enfants, ne veut pas répondre a la justice pour apporter les

    preuves de ces allégations

    tout le reste né k blabla

     

     

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2023 (18:09 PM)
      Met toi dans la tête qu'au jours du jugement t'apportera des preuves a Allah pour tes affirmations.  Politiques  Djiaroul ay Mbougeulou bamell
      D'autant plus que Adji sarr a dit qu'il na rien de ce qu'elle disait.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (18:03 PM)
    Ils savent que cette fois ci qu'ils vont tous aller en prison, alors ils s'accrochent au pouvoir pour négocier sa sortie mais rien ne les sauvera de la vraie reddition des comptes car tous les rapports IGE, OFNAC, Cour des Comptes, IGF sont déjà écrits et disponibles sous format électronique. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Jolofman

    En Mars, 2023 (18:11 PM)
    Des pastéfiens et leurs sympathisants éparpillés dans le monde se reunissent et  veulent se passent pour de grans intellos en quete de populartité. On connait tout ce qui se passe dans ce monde em matiere de lobbying. il faut arreter ces manipulations et aller travailler.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (18:19 PM)
    Macky Sall est très faible en réalité. Il ne peut dominer son ego. PROS le pousse à la faute.
    Auteur

    Matampoy

    En Mars, 2023 (19:05 PM)
    UNE FIN tragique à la DEBY , toutes les entrailles dèlogèes de la cage thoracique par des balles voila ce qui attend le FAUX FILS du FOUTA  s'il persiste dans son ENTETEMENT  !!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (20:10 PM)
    Sonko n'est pas un bosseur. Pros-titution mou séladimi est le plus nul des leaders politiques. Allez consulter son parcours. Le gars n'est pas un bosseur. Tek deal rek lay déff. C'était son métier avec son mentor Tahibou Ndiaye qu'il continue à défendre jusqu'aujoud'hui. De vrais rapaces du foncier. Il n'a jamais rien fait, actuellement il ne fout rien à la commune de Ziguinchor où il a été élu et dans le futur il ne fera que dalle. Allez voir son parcours... un vide abyssal. Ce gars là est la plus grande imposture de la politique sénégalaise. Il s'est construit avec la complicité de certains médias et une cellule de communication pilotée depuis l'extérieur par des lobby pétroliers qui n'ont pas réussi à décrocher des contrats au Sénégal. Ils ont su exploiter l'admiration de certains jeunes pour les insulteurs, affabulateurs et grandes gueules à l'image de Assane Diouf, Clédor, Dame Mbodji, Guy Sagna, Barth, Kounkane, Ousmane Tounkara, Nitt doff, certains oustaz et pseudo chefs religieux mystificateurs. Sonko est le plus nul des leaders politiques et sa méconnaissance des dossiers le montre. Parce que quand on est un simple inspecteur des impôts et qu'on n'est pas fichu de faire la différence entre les corps de contrôle de l'état (igf, ige, cour des comptes etc...). Quand on pretend tout connaître alors qu'on ne soit même pas capable de faire la différence entre exploration et exploitation des hydrocarbures et avec cela on prétend pouvoir être le président d'un pays comme le Sénégal. Plus dangereux encore ce sont les rebelles mfdc 2.0 et étudiants casaçais cartouchards qui constituent le noyau dur de son parti et les insulteurs des réseaux sociaux. Ils sont les auteurs des appels au meurtre et à l'insurrection contre le Sénégal dont ils œuvrent pour sa déstabilisation et son implosion...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (20:17 PM)
    Ousmane NDIAYE- Économiste 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (21:09 PM)
    Le mec est fini. Derriere tout grand homme il y' a une grande dame.Tout ça a cause de sa femme. Massa 
    Auteur

    Thérèse Marie Poulain

    En Mars, 2023 (09:35 AM)
    CREDITO PRIVATO.Siete alla ricerca di un prestito per rilanciare le vostre attività o per la realizzazione di un progetto o avete bisogno di denaro per altri motivi.Siamo un gruppo finanziario francese e un investitore internazionale con un capitale di 950.000.000 di euro specializzato in investimenti e prestiti in diversi settori e che offre anche credito al consumo, credito immobiliare, riacquisto del credito, credito senza giustificazione e prestiti personali.Contattateci direttamente se avete realmente bisogno di un prestito.E-mail: [email protected]
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email