Samedi 29 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Après l’arbitrage, deux équations à résoudre par la FSF

Single Post
Après l’arbitrage, deux équations à résoudre par la FSF

Le problème de l’arbitrage étant résolu, le football sénégalais doit rapidement s’atteler à la résolution de deux grandes équations, la nomination d’un sélectionneur pour l’équipe nationale A et le choix du stade devant accueillir Sénégal-Angola du 23 mars.

 

A la suite du président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saer Seck, mercredi, celui de l’Association nationale des arbitres de football du Sénégal (ANAFS), Badara Mamaya Sène, vient de confirmer que le différend de la Fédération sénégalaise de football (FSF) avec les arbitres est définitivement clos.

 

''Je me dois de féliciter et de remercier Saer Seck dont l’esprit sportif et de médiation a permis à ce que la situation soit décantée'', a déclaré le président de l’ANAFS, après avoir été réélu à la tête de cette association, samedi à Rufisque.

 

La Commission centrale des arbitres (CCA) avait mis fin à sa collaboration avec la FSF après la démission de son président Badara Mamaya Sène du bureau actuel de la fédération de football, à la suite de l’élimination du Sénégal de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013, en septembre dernier. 

 

Lors du tournoi du Parlement, qui s'est joué en décembre dernier, la FSF avait fait appel à des arbitres n’étant pas mandatés par la CCA.

 

Ce dossier clos, il reste celui des entraîneurs, dont le choix doit être entériné dans les prochains jours. On attend de savoir qui d'Aliou Cissé, d'Alain Giresse ou de Volke Finke sera choisi.

 

En plus de la date FIFA (Fédération internationale de football association) du mois de février prochain, le choix du sélectionneur est d’autant plus urgent que le successeur de Joseph Koto doit se rendre en Afrique du Sud pendant la Coupe d’Afrique des nations (CAN) pour suivre l’Angola, le prochain adversaire du Sénégal lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

 

Le prochain adversaire des Lions évoluera dans le groupe A en compagnie de l’Afrique du Sud, du Maroc et du Cap-Vert.

 

Pour cette même rencontre du 23 mars prochain, on attend encore d’avoir une idée définitive sur le choix du stade devant abriter le match. 

 

Une délégation conjointe du ministère des Sports avec la FSF a visité le stade Demba Diop de Dakar et laissé entendre qu'il pourrait faire l’affaire s'il est rénové. 

 

A moins de deux mois de l’arrivée au Sénégal d’une mission des instances internationales, il est urgent de débuter les travaux de rénovation du stade Demba Diop, qui est sans pelouse, sans projecteurs. Le stade n'a ni tribunes de presse ni vestiaires répondant aux normes internationales.

 

A deux mois de cette rencontre, qui pourrait déterminer l’avenir des Lions dans ces éliminatoires, il est aussi urgent de presser le pas pour ne pas compromettre davantage les chances de la sélection nationale de prendre part à la Coupe du monde 2014, au Brésil.


affaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Beuz

    En Janvier, 2013 (17:40 PM)
    Je pense que degno wara arrété foot bi té dem si lutte bi féhé ba mou nékk sport internationale parce que on perds beaucoup d'argent et beaucoup de temps dans le foot sans rien gagner  :haha: 
  2. Auteur

    Diaking

    En Janvier, 2013 (17:42 PM)
    le but de pape bouba diop elhadj diouf à l origine

    but de bouba diop qualification du sénégal en 8 ieme de final

    Roulette de ibrahimovic et poto

    but de henri camara

    centre de davala et but de ilan mansise

    le sénégal éliminé :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Galsen1

    En Janvier, 2013 (22:12 PM)
    l'equipe de 2000 est allée en 1/4 de finale de la coupe du monde et le senegal n'a même pas un bon stade ni de deuxieme stade. Faut se poser des questions les senegalais, ne soyons pas bête.

    FOU KHALIS BI DIARRE

    BANDES DE VOLEUR

    CHERCHER LES COUPABLES

    ON PAIE LES PEAUX CASSEES AUJOURD'HUI PAS DE STADE....

    Au senegal quand tu veux travailler on te l'empeche, y'a certains qui travaillent et d'autres gachent.

    La pauvereté,la jalousie la mechancheté......

    Les gens doivent etre instruits, disciplinés et faire attention a leurs actes envers la population qui paie tout le temps avec les mauvaises décisions des nos dirigeants
    {comment_ads}
    Auteur

    Mansour Samba Zoro

    En Janvier, 2013 (10:43 AM)
    ''Je me dois de féliciter et de remercier Saer Seck dont l’esprit sportif et de médiation a permis à ce que la situation soit décantée'', a déclaré le président de l’ANAFS. En réalité Badara mamaya Séne n'a pas osé aller jusqu'au bout de sa logique. Cependant qu'il sache que l'actualité retient et l'histoire retiendra que Mamaya a utilisé des arbitres internationaux contre son propre pays puis s'apprêtait à utiliser les arbitres de son association contre le football de son pays. Mamaya, vous ne pouvez pas snober le président de la fédé et la fédé dans sa globalité et vouloir servir honnêtement le foot. Quant à Saër Séne ses sorties dans la presse, empruntent des trajectoires tortueuses, dire qu'il est le premier conseiller du Prési de la fédé; alors, il a une part de responsabilité du bilan. D'aucuns repprochent même à la fédé d'oeuvrer en faveur de Jambar, hélas le Sénégal mome "diame pakka ci guinaw da fa khéw". Saêr A DADA
    {comment_ads}
    Auteur

    Ass Scra De Dakar

    En Janvier, 2013 (17:00 PM)
    Mamaya est l'homme qu'il faut

    Toutes nos félicitations

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email