Vendredi 24 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

CM-2018 - Omar Da Fonseca : "Les milieux argentins ? Des escargots qui lisent le journal !"

Single Post
CM-2018 - Omar Da Fonseca : "Les milieux argentins ? Des escargots qui lisent le journal !"

Omar Da Fonseca, le consultant argentin de BeIN Sports au verbe fleuri et ancien footballeur professionnel, livre une analyse sans concession du niveau de l’Albiceleste, qui doit battre le Nigeria ce mardi soir pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Accrochée par l’Islande (1-1), humiliée par la Croatie (3-0), l’Argentine de Lionel Messi peut encore miraculeusement accrocher la qualification ce soir, à condition de battre le Nigeria et que l’Islande ne renverse pas la Croatie dans le même temps.

Le truculent commentateur franco argentin Omar Da Fonseca, 58 ans, est pessimiste quant aux chances de l’Albiceleste d’aller loin dans la compétition.

L’ancien joueur de Belgrano, Velez Sarsfield, Tours, Monaco et du Paris Saint-Germain sera au match, ce soir à Saint-Petersbourg, pour le commenter sur les antennes de BeIN Sports. Il passe au crible les faiblesses de la sélection sud-américaine, avec la passion sans égal qui le caractérise. Et il n’y va pas de main morte…

Une équipe vieillissante
« Il y a quatre ans, nous sommes allés en finale de la Coupe du monde. Mais on n’avait pas bien joué et on avait battu difficilement des adversaires mineurs : la Bosnie, l’Iran, la Suisse, le Nigeria… On avait ensuite éliminé la Belgique et les Pays-Bas, mais quelle peine ! On n’avait jamais montré d’aisance, de supériorité.

Il y avait déjà beaucoup de joueurs présents cette année : les Messi, Otamendi, Rojo, Mascherano, Perez, Higuain, Di Maria, Agüero, Biglia… J’ai lu qu’ils avaient dit : « On a grandi ensemble ». C’est vrai, mais ils ont surtout vieilli ensemble ! »

L’incompréhension Dybala
« À part Dybala, la jeune génération présente en Russie peine à émerger. Mais Dybala ne joue pas, c’est incompréhensible. Il est excellent avec la Juventus Turin et pourrait nous apporter beaucoup. Moi, je le mettrais dans un 4-3-3 avec Messi et Higuain en attaque. »

Sampaoli, le flou artistique
« Avec le sélectionneur Jorge Sampaoli, c’est le flou artistique. Il change de tactique à tous les matches. On passe de quatre défenseurs à trois défenseurs, puis on revient à quatre… Il est le premier responsable des mauvais résultats. Je l’ai connu il y a longtemps en Argentine. À l’époque, il me paraissait cohérent, simple et humble. Maintenant, il est entré dans une dimension où il se la raconte, se moque un peu du monde. »

Une liste incohérente
« On est arrivé en Russie sans savoir qui allait jouer gardien titulaire. On a vu ce que ça a donné avec Caballero contre la Croatie. Il va encore changer ce soir et titulariser Armani (River Plate) qui ne compte aucune sélection…

Dans la liste, il n’y a même pas d’arrière droit ! Mercado, qui occupe le poste, est un défenseur central, incapable de déborder, de combiner, de centrer, de jouer des une-deux…

Les critères de sélection sont totalement improbables. On dit que c’est Mascherano qui a fait le groupe. Si c’est ça, c’est grave. On ne peut pas faire une équipe selon les affinités amicales des uns et des autres avec Messi. Non, il faut sélectionner les meilleurs. »

Le poids des absents
« Je note qu’il y a des absents de marque dans la liste. Icardi (Inter Milan) n’est pas là. Pourquoi n’a-t-on pas sélectionné Correa (Atletico Madrid), un attaquant jeune et rapide qui a l’habitude des grands matches de la Ligue des champions et de la Liga ? Même remarque pour Bellotti, de l’AS Roma. Entre eux et Salvio, il n’y a pas photo. Et Paredes, un très bon milieu qui joue au Zenith Saint-Petersbourg. Il est jeune et à lui seul, il a l’activité des trois milieux alignés en ce moment ! »

Un milieu de terrain aux abois
« En attaque, on est armé. Mais parlons du milieu de terrain, justement. À l’époque, on avait de grands joueurs travailleurs, techniques et capables d’accélérer le jeu : Verón, Zanetti, Simeone, Redondo… Aujourd’hui, on a qui ? Des escargots qui lisent le journal ! Biglia, Banega, Perez, Mascherano… Ils font cinquante touches de balles avant de donner le ballon, ils sont incapables de mettre la vitesse dont Messi a besoin.

Malheureusement, on n’a pas de Modric ou de Rakitic, cela nous manque cruellement. Ou bien regardez les Colombiens, la qualité de leur circulation de balle, l’accélération du jeu, c’est tout l’inverse de nous. »

Une défense trop juste
« Derrière, c’est pareil, on n’a pas de patron, comme Pepe au Portugal, ou Ramos en Espagne. Si on avait un joueur comme ça, ce serait différent. L’Uruguay, elle, a deux bons défenseurs centraux (Godin et Gimenez) et deux bons attaquants, c’est tout. Ce n’est pas extraordinaire mais ça suffit ! Nous, avec Otamendi, Rojo, Mercado, Fazio, Acuna, Salvio derrière, on n’est pas assez forts. »

L’interrogation Messi
« Messi ne joue pas bien en sélection parce qu’il n’a pas les appuis dont il a besoin. Au Barça, à côté de lui, il a Alba, Suarez, Rakitic, Iniesta pour lui fabriquer l’espace… En sélection, il n’a pas le mouvement nécessaire.

Je le dis souvent : l’Argentine ne joue pas « avec » Messi, mais elle joue « sur » Messi. Nos adversaires l’ont bien compris : ils mettent deux ou trois mecs sur lui et toutes nos chances sont anéanties. »

Le déclin de Mascherano
« Mascherano a été un grand joueur, « El Jefe », le chef, comme on le surnomme. Son leadership, ses capacités physiques nous ont portés en 2014, par exemple. Mais aujourd’hui, il a 34 ans et ne montre plus assez sur le terrain pour être indispensable. Il a du mal à sortir les ballons, n’a plus la forme pour harceler l’adversaire. Il est trop neutre. »

Quelles solutions ?
« On dit que le sélectionneur et les instances se sont réunis avec les joueurs après la Croatie. Mais ce n’est pas parce que tu vas faire des réunions que Mercado ou Rojo vont avoir un pied plus raffiné ! Ça me fait rire quand on dit que c’est une question d’attitude. Non, d’abord, il faut bien jouer au football.

Si c’est Mascherano qui fait le groupe, alors il faut lui donner les clés et qu’il compose lui-même l’équipe. Donner les clés à Messi ? Non, Messi n’est pas quelqu’un qui tranche. Si tu demandes à Messi d’aller dehors pour voir s’il pleut, il va revenir en disant : " Je ne sais pas… Oui, non, peut-être…" Messi, il s’exprime sur le terrain. »



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email