Lundi 22 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Dakar Sacré-Cœur : Une histoire de maraboutage secoue l’équipe féminine

Single Post
Dakar Sacré-Cœur : Une histoire de maraboutage secoue l’équipe féminine
À quelques encablures de la fin de saison, Dakar Sacré-Cœur a surpris son monde en décidant de se séparer pratiquement de l’ensemble du staff de sa section féminine de football. Un choix incompréhensif, même dans le vestiaire.

La nouvelle fait l’effet d’une très grosse surprise. Aissatou Seck (entraîneur principal), Yaye Sokhna Mbengue (entraîneur adjoint) et Oulèye Dièye (entraîneur des gardiennes) ne sont plus liées avec la section féminine de football du Dakar Sacré-Cœur. L’officialisation a été faite ce lundi 10 juillet à travers un communiqué publié sur le site du club académicien. Une décision très forte et très surprenante à ce moment de la saison.

C’est simple à dire. Depuis l’entame de cet exercice, Dakar Sacré-Cœur a marché sur le championnat qu’il remporte pour la deuxième fois de son histoire. De plus, DSC a accédé sans difficulté aux demi-finales de la Coupe du Sénégal, étant donc toujours en course pour un doublé historique championnat-coupe. Une superbe saison qui couronne un excellent travail effectué tant par les joueuses que par le staff technique.

Ce qui rend donc forcément beaucoup plus surprenante cette séparation. Un choix qui aurait ses raisons. Selon nos informations, Aissatou Seck et ses deux autres collègues ont fait les frais d’un supposé recours aux pratiques mystiques lors d’une rencontre face aux Sirènes, qui étaient au contact avec Dakar Sacré-Cœur pour remporter le titre de championnat. Une histoire de maraboutage que n’a pas appréciée la direction du DSC.

«Dakar Sacré-Coeur est un club engagé autour d’un socle de valeurs à la fois universelles et sénégalaises. À travers une pratique sportive saine, nous souhaitons favoriser le vivre et agir ensemble, l’éducation, l’engagement et le respect de l’environnement. L’atteinte de résultat sportif ne peut se faire aux dépens de ces objectifs et du respect de l’institution», a souhaité se justifier la direction dans son communiqué de ce lundi 10 juillet.

Effectivement, les principales intéressées se sont défendues, niant toutes ces accusations auxquelles elles vont apporter plus de précisions lors d’une «déclaration de presse» qu’elles doivent tenir ce mardi, à partir de 16 h aux HLM Grand-Yoff. En plus des trois techniciennes «choquées et surprises», le vestiaire ne comprend pas non plus la décision des dirigeants. Pour les joueuses, DSC a toujours eu ses résultats sur le terrain.
   


1 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2023 (16:55 PM)
    Rien de nouveau,  pour virer des femmes ont les qualifient toujours de sorcières. Une pratique très répandue en Afrique de l'ouest.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email