Mardi 26 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Football. Les premières indiscrétions du mercato d'hiver

Single Post
Football. Les premières indiscrétions du mercato d'hiver
Le marché hivernal des transferts, qui s’ouvre samedi à minuit pour se terminer le 2 février, devrait être plutôt calme en France. La quasi-totalité des clubs de Ligue 1 devant absolument vendre avant de pouvoir acheter, y compris le Paris SG et l’OM. Ce qui n’empêche pas les clubs de rester à l’affût de la bonne affaire.
Le leader marseillais va rester sage


Non, Marcelo Bielsa n’attend pas neuf recrues du côté de l’OM. Le leader de la Ligue ne devrait recruter personne lors de ce mercato. (Photos : AFP/Valéry Hache)
« J’ai déjà évoqué les transferts en septembre dernier, je ne souhaite pas y revenir, a ainsi expliqué Marcelo Bielsa ce vendredi après-midi en conférence de presse. Le club a décidé qu’il n’y aurait des arrivées que s’il y a des départs. Pour moi, le sujet est clos. » Paolo De Ceglie (28 ans, Parme) et Matías Fernández (28 ans, Fiorentina) sont cités pour débarquer sur la Canebière. Mais le président Vincent Labrune a affirmé dans une interview à La Provence qu’il n’y aurait « ni départs, ni arrivées. On reste comme ça jusqu’à nouvel ordre ».

Le champion d’automne devra tout de même faire sans Ayew et Nkoulou pendant la CAN. Reste la problématique des contrats arrivant à leur terme à l’été 2015, notamment ceux d’André-Pierre Gignac, André Ayew, Rod Fanni et Jérémy Morel, qui pourrait entraîner un important manque à gagner pour le club. Celui-ci risque en effet de laisser partir ces joueurs sans indemnités de transfert s’il ne parvient pas à les faire prolonger. « Lorsqu’un joueur arrive à six mois du terme de son contrat, le club est contraint de vendre, explique l’agent français Laurent Schmitt. Pour ce mercato, je vois une exception : le Brestois Wilfried Moimbé (26 ans, surveillé par plusieurs clubs de Ligue 1). Je serais très surpris de voir le Stade brestois s’en séparer à six mois de monter en Ligue 1. Parfois, ce n’est pas utile de récupérer 300 000 € et de se pénaliser sportivement. »


Sollicité par plusieurs clubs de Ligue 1, le Brestois Wilfried Moimbé pourrait bien décider de monter en Ligue 1 avec Brest. 
Paris va d’abord observer

Jusqu’à l’été dernier, le Paris SG n’avait pas à se préoccuper des contraintes économiques et n’hésitait pas à dépenser sans compter. Mais les sanctions liées au fair-play financier sont passées par là et Paris n’a plus le droit d’acheter sans avoir au préalable vendu. Comme les autres, donc. « Lors de ce mercato, le PSG ne dépensera pas 70 M € sur un joueur », assure Laurent Schmitt.

La situation tendue entre le club et ses attaquants Cavani et Lavezzi, rentrés à Paris seulement ce vendredi, risque d’alimenter les rumeurs mais le départ d’un joueur majeur cet hiver semble très improbable. Rabiot, en prêt, ou Chantôme, suivi de près par le Séville FC, pourraient en revanche quitter le club de la capitale. Marquinhos, 20 ans, meilleur défenseur central de l’équipe mais barré par la paire Thiago Silva - David Luiz pour des raisons qui dépassent le cadre sportif, a lui clairement fait savoir dans le Corriere dello Sport qu’il ne souhaite pas quitter le navire : « Retourner en Italie ? En ce moment je ne pense qu’au PSG parce que tout se passe bien pour moi. Je ne sais pas quelle image ont les gens de l’équipe en ce moment, mais moi j’y suis très bien. »


La situation tendue entre le PSG et son attaquant Edinson Cavani, rentré à Paris seulement ce vendredi, risque d’alimenter les rumeurs mais le départ d’un joueur majeur cet hiver semble très improbable. (Photo : Matthieu Alexandre/AFP)
La CAN modifie-elle la donne ?

Si le mercato d’hiver s’agite traditionnellement dans les tout derniers jours de janvier, la tendance devrait encore s’accentuer cette année du fait de la Coupe d’Afrique des Nations, dont la phase de poules s’achèvera le 28 janvier. Le retour éventuel de joueurs africains pourrait en effet pousser certains clubs à être patients avant d’investir. « Je suis toujours surpris par cette problématique, confie Laurent Schmitt. Les joueurs ne deviennent pas Africains en novembre. Lorient, par exemple, va avoir plusieurs départs à la CAN, mais ce ne peut pas être une surprise. Ils savent combien de joueurs de leur effectif sont sélectionnables. Et la difficulté de les remplacer. Un Jordan Ayew ne peut pas être remplacé par un joueur du même niveau. Lors du dernier mercato d’été, Toulouse avait été réticent à recruter des joueurs sélectionnables pour la CAN. »


Bordeaux sera très handicapé par l’absence pendant quatre mois de son buteur Cheick Diabaté.

Lyon déplore de son côté les départs de cinq joueurs à la CAN, dont deux attaquants (Njie et Yattara). Cela a ouvert un débat entre l’entraîneur Hubert Fournier, partisan de recruter un élément offensif, et Jean-Michel Aulas favorable à une solution interne. « Recruter serait malsain économiquement et serait un handicap pour les joueurs quand ils reviendront », a dit Aulas cette semaine sur OLTV. Les départs de Lacazette et Fékir, fers de lance du bon début de saison lyonnais, paraissent très improbables alors que l’OL peut briguer un retour en Ligue des Champions et avant l’entrée dans le Grand Stade en janvier 2016.


Et si Lisandro revenait en Ligue 1 cet hiver ? 

Bordeaux sera lui très handicapé par l’absence pendant quatre mois de son buteur Cheick Diabaté. Les Girondins cherchent donc un attaquant et pourraient obtenir le prêt de Sanogo, peu utilisé à Arsenal. Lille aussi est en quête d’un attaquant, car les Dogues marquent très peu. Alors qu’Origi pourrait partir dès cet hiver à Liverpool, les noms de Nene, Lisandro et du Serbe Skuletic ont circulé, mais sans avancée notable.

La chasse à la bonne affaire

Pour tous les autres clubs, le mercato devrait se résumer à une chasse à la bonne affaire. Le dossier Ben Arfa n’a pas beaucoup progressé à Nice, où l’ancien Marseillais et Lyonnais a été un temps annoncé après sa rupture avec Hull.


Un temps évoquée, l’arrivée d’Hatem Ben Arfa à Nice ne semble plus d’actualité. 

Et le retour de Gameiro en France, où Rennes a été évoqué comme point de chute, paraît très improbable vu le salaire de l’international tricolore au Séville FC et le standing sportif du club, 4e de Liga, tenant de la Ligue Europa. « Les clubs cherchent des joueurs qui peuvent s’adapter immédiatement. Majoritairement francophones, éclaire Laurent Schmitt. D’autant qu’en France, le scouting (supervision de joueurs) n’est pas hyper développé, comme en Angleterre par exemple. Hormis Rennes et Lille, les autres clubs voyagent moins, anticipent moins. C’est aussi une question de moyens financier et humains : en Angleterre, le dernier du championnat touche en fin de saison plus de droits télé que le champion de France. »


En manque de temps de jeu, Kevin Gameiro reviendra-t-il en France ? 
Et d’ajouter : « En janvier, ce n’est qu’un mercato correctif, il ne faut pas s’attendre à des chamboulements ou des constructions d’effectif. C’est un marché d’appoints, de corrections, où il y a parfois de bonnes opportunités pour anticiper le mercato estival suivant. L’hiver dernier, le Stade Rennais l’a démontré brillamment. Cette période est également propice aux joueurs en manque de temps de jeu, qui cherchent des solutions. Le dernier exemple en date est Guingamp, avec le recrutement de l’attaquant Yannis Salibur (23 ans, en provenance de Clermont, où il ne compte que sept apparitions cette saison en Ligue 2, car écarté par Corinne Diacre). »

Évidemment, les clubs en difficultés sportives peuvent être tentés par un dernier coup pour se donner tous les moyens de rester dans l’élite. Qui sera le Stade Rennais version mercato d’hiver 2015 ? « Aucun, tranche Laurent Schmitt. Les clubs en difficulté actuellement n’ont pas les mêmes conditions que le Stade Rennais, ni la même structure de recrutement. » Reste le prêt. « Les clubs cherchent à se débarrasser de certains éléments, quitte à payer une partie de leur salaire, ou envoient d’autres joueurs, plus jeunes, en Ligue 2 pour leur permettre d’avoir du temps de jeu », détaille l’agent.

Une chose est certaine : à défaut de mouvements, le mercato va encore être animé par les rumeurs, jusqu’au 2 février, soir de clôture.


Guingamp n’a pas attendu l’ouverture officielle pour faire son marché. Le club breton a recruté, dès jeudi, le Clermontois Salibur. (Photo : Ouest-France)


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email