Vendredi 22 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Griezmann et Benzema, les maths dans le match

Single Post
Griezmann et Benzema, les maths dans le match

Les deux Français, qui s’affrontent ce samedi dans un alléchant derby madrilène, effectuent un début de saison de haut vol. En voici quelques chiffres.

 

Respectivement 2e et 3e du championnat espagnol, l’Atlético de Madrid et le Real Madrid s’affrontent ce samedi (16h15), pour le choc de de la 23e journée de Liga. Si les yeux seront rivés sur la performance des deux équipes de la capitale espagnole, les plus chauvins se pencheront un peu plus sur le rendement des deux attaquants vedettes : Antoine Griezmann et Karim Benzema. Véritables figures de proue de leurs formations, les deux hommes ont joué 22 matches de championnat chacun.

Le champion du monde 2018 les a toutes débutées, l’ancien lyonnais n’a commencé qu’une seule fois sur le banc, contre Levante, le 20 octobre dernier (une défaite du Real 1-2). Du côté Colchoneros, l’entraîneur Diego Simone, opte principalement pour un 4-4-2 avec Griezmann associé à un autre attaquant, qui devrait être Alvaro Morata, depuis son arrivée lors du mercato hivernal. Le «Petit Prince», l’a démontré lors du Mondial russe, aime décrocher et avoir le ballon ; cette saison, le numéro 7 a délivré sept passes décisives et touche en moyenne 53 ballons.

Chez les Merengue, Santiago Solari préfère aligner une formation en 4-3-3, avec Benzema en pointe, entouré de deux ailiers. A l’instar de Griezmann, «Benz» n’hésite pas à redescendre d’un cran. En témoigne son pourcentage de ballons touchés dans la seconde partie de terrain, bien supérieur à celui de son adversaire du week-end. Malgré une moyenne de 50 ballons joués par rencontre, le numéro 9 n’a délivré que deux passes décisives. Adroits balle au pied, les deux Français ne tentent pas énormément de dribbles, comparée à leur activité.

Le protégé de Solari en tente deux par rencontre (58% de réussite), contre un seul pour Griezmann (50% de réussite). Si certaines statistiques divergent, d’autres convergent. Comme le nombre de buts inscris. Dix de chaque côté. Mais le Colchonero tente plus (3 tirs par match) et cadre plus (53%). Benzema frappe un peu moins de fois et en cadre une sur deux. Pourtant, le Merengue parvient à toucher plus de cinq ballons dans la surface, un peu plus de quatre pour son homologue. 

La régularité de Griezmann, Benzema sous le feu des projecteurs
Depuis son arrivée à l’Atlético de Madrid en 2014, Antoine Griezmann ne déçoit pas ou peu. Chaque saison, le Français se fend d’au moyen quinze buts en championnat, et une emprise conséquente sur le jeu. Et inutile de préciser qu’en mai dernier celui «qui mange à la table de Messi et Ronaldo» plantait un doublé contre l’OM en finale de Ligue Europa. Plus tôt cette saison, après avoir inscrit un doublé et délivré une passe décisive contre Valladolid, son entraîneur, Diego Simeone l’adoubait : «On sait combien Antoine Griezmann est important pour nous. C’est un excellent joueur qui est déterminant dans les moments importants.»

De son côté, Benzema a entamé sa dixième saison en Espagne. A Gérone, jeudi soir, en Coupe du Roi, l’ancien lyonnais a de nouveau planté un doublé. Une performance qui lui permettait de devenir le sixième meilleur buteur du Real Madrid (210 réalisations), dépassant alors Hugo Sanchez (208), rien que ça. Une semaine plus tôt, le journal espagnol Marca titrait «Le magicien Benzema» après son récital contre l’Espanyol Barcelone (victoire 4-2 du Real). Avec un Cristiano Ronaldo parti à la Juventus, Benzema est devenu le véritable meneur de la Casa Blanca. «Maintenant, Cristiano n’est plus là pour marquer. Donc c’est mon tour et je suis très motivé à dépasser la barre des 35 buts», affirmait le numéro 9, en novembre.

Depuis le 3 janvier, il a inscrit sept buts (et une passe décisive) «C'est un équipier modèle, se réjouit son entraîneur Santiago Solari. C'est un joueur très généreux, dans sa façon de sentir le football. Il rend ses coéquipiers meilleurs autour de lui.» Ce samedi, pour ce derby décisif dans la course au titre, les attaquants français pourraient peaufiner leurs statistiques et encore booster leur capital sympathie dans la cité royale. 


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email