Lundi 02 Août, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Jours FIFA des matchs amicaux: Des obstacles sur Guinée – Sénégal ?

Single Post
Jours FIFA des matchs amicaux: Des obstacles sur Guinée – Sénégal ?

Dans la perspective des jours FIFA des 5 et 6 février 2013 pour les matchs amicaux, le Syli de Guinée et les Lions du Sénégal pourraient se rencontrer le 5 février 2013 dans un stade parisien. En marge de la CAN 2013, les présidents des deux fédérations de football de Guinée (Salifou Camara Super V) et du Sénégal (Adrien Senghor), tous présents en Afrique du sud, ont examiné tous les détails de la question et œuvrent auprès de la FIFA, de l’UEFA et de la fédération française afin que la rencontre se déroule effectivement le jour convenu au stade de Saint-Leu, dans la banlieue parisienne. 

L’ancien international français, Alain Giresse, récemment recruté coach de l’équipe du Sénégal, qui a spécialement fait le déplacement du stade Moses Mabhida de Durban pour superviser l’Angola (futur adversaire des Lions dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2014 au Brésil) face à l’Afrique du sud (0-2), tient également à ce match amical préparatif pour ses poulains. Cependant, pour que ce projet se concrétise, un obstacle reste encore à lever. Il importe de préciser que pour la tenue d’un match amical entre deux pays, à un jour FIFA, il faut obligatoirement un agent match accrédité par l’instance suprême du football mondial. Il faut également l’accord de la FIFA, de l’organisme de football du continent ( UEFA pour l’Europe, CAF pour l’Afrique etc.) et de la fédération du football du pays où a lieu la rencontre. Pour ce projet Guinée – Sénégal, ce sont les accords de la FIFA, de l’UEFA et de la FFF qu’il convient d’obtenir. 

Si les violons s’accordent entre les dirigeants de football des deux pays, entre les acteurs eux-mêmes, il reste à arracher l’accord des instances internationales de football (FIFA, UEFA et surtout de la FFF). En effet, un agent franco-belge du nom de Pierre Inquel dresse partout des bâtons pour empêcher la tenue de ce match. Contacté et introduit, en début d’année, par Dussuyer, le phénoménal-affairiste entraineur du Syli, Pierre Inquel avait été mandaté par le président de la Fédération Guinéenne de football d’organiser (contre rémunération), à la même date, un amical Guinée – Gabon à Avignon dans le sud-est de la France. 

D’après l’accord verbal de principe, il était question que Pierre Inquel devait adresse un courrier de motivation à la Fédération Guinéenne de Football dont la réponse aurait déterminé et validé les termes du contrat. Mais, depuis cette date, précisément le 04 janvier 2013, ce fut le silence radio. Et jusqu’à l’ouverture (19 janvier) des phases finales de la CAN à Johannesburg, Pierre Inquel s’était inscrit aux abonnés absents, injoignable sur toutes les lignes. « Le sage, dit le proverbe, ne se débat pas contre le sort », c’est pourquoi, dans toute action, laisse toujours une petite place à l’imprévu. Face à cette inquiétante tournure de la situation, Ia Fédération Guinéenne pour éviter, le jour J, le risque du vide, a envisagé une autre piste, une sorte de plan B, suggérée par l’un de ses membres, Laye Oumar Koulibaly, président de la Commission Communication. 

Ce dernier a proposé un autre agent FIFA, également français, Eric Fabre, manager de l’Association France 98, l’amical des footballeurs français vainqueurs de la coupe du monde de la même année. Et c’est ce nouvel agent de match FIFA, face à l’incertitude planant sur Guinée – Gabon d’Avignon du fait de Pierre Inquel, qui a pu trouver la solution de rechange Syli National – Lion de la Téranga à Saint-Leu. Et comme surgit de nulle part, voici Pierre Inquel, certainement informé de cette nouvelle option, qui réapparait en voulant imposer son schéma et menacer de porter plainte contre la Guinée. Il a porté l’affaire devant la FIFA, l’UEFA et la Fédération Française de Football (FFF).

Déterminé à torpiller la Guinée, Pierre Inquel joue aux intrigues et harcèle, au téléphone, le président de la Fédération Sénégalaise afin que ce dernier joue le Gabon et non la Guinée. Mais, M. Senghor résiste et refuse de céder à cette manipulation. A Johannesburg où se trouvent de nombreux dirigeants mondiaux du cuir rond, le guinéen, Salifou Camara Super V et son homologue sénégalais, Adrien Senghor ont résolu le problème au niveau de la FIFA. Il reste l’obstacle de la Fédération Française où Inquel semble bénéficier des faveurs de réseaux influents. Ainsi, après la FIFA, les deux présidents doivent s’atteler à convaincre la Fédération Française de Football. Pour ce faire, Salifou Camara Super V et Adrien Senghor se proposent d’écrire une lettre d’intention à la FFF pour que la rencontre se dispute sur le territoire français. Reste à savoir qui de Pierre Inquel, d’un côté, et des deux présidents de fédérations de football du Sénégal et de la Guinée, de l’autre, aura le dernier mot.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email