Vendredi 25 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

L'Afrique olympique : Amadou Dia Ba, l'unique médaillé du Sénégal

Single Post
L'Afrique olympique : Amadou Dia Ba, l'unique médaillé du Sénégal
Un seul Sénégalais a remporté une médaille dans l'histoire des Jeux olympiques : Amadou Dia Ba, vice-champion du 400 m haies masculin à Séoul en 1988. 32 ans plus tard, son temps figure toujours dans le top 10 des plus rapides de l'épreuve. Voici son histoire.

"En 1984, j'étais déjà finaliste aux Jeux olympiques - je suis arrivé à la cinquième place.

J'étais nouveau et j'ai fait des erreurs que j'aurais pu éviter.

Alors avec mon entraîneur, nous nous sommes mis au travail pour décrocher la médaille.

En 1984, j'avais manqué le coche. Avant les Jeux olympiques de 1988, j'étais donc bien décidée : le moment venu, nous visions une médaille".

À chaque Jeux olympiques, dans chaque épreuve, vous avez toujours un top 5 ou un top 10 qui vise de façon réaliste une médaille. En 1988, j'étais parmi eux.

Pendant les quatre années qui se sont écoulées entre les Jeux olympiques de 1984 et ceux de 1988, j'ai affronté les mêmes coureurs dans chaque épreuve : Ed Moses, Andre Phillips et les Allemands, Harald Schmid et Edgar Itt.

Nous nous connaissions donc tous.


La veille de la finale, j'ai été tiré au sort dans le couloir 5. J'ai dit à mon entraîneur qu'avec ce couloir, j'obtiendrais une médaille.

Nous avons décidé que je serais prudent pendant ma course.

Chacun a sa propre stratégie. Cette course est tellement technique qu'on ne peut pas se contenter de "faire un essai". Soit ça passe, soit ça casse.

Je voulais utiliser ma stratégie habituelle avec 13 pas entre les haies jusqu'à la huitième haie, mais mon entraîneur a décidé de changer après la sixième haie et de finir avec 14 pas.

De cette façon, je serais plus rapide. C'était stratégique.

Mais cela m'a ralenti pour commencer. J'étais troisième avant la dernière haie, mais je savais que je pouvais finir plus vite parce que c'est ma force.

Moïse et Phillips savaient que si nous étions ensemble jusqu'à la dernière haie, ça pourrait mal tourner pour eux. C'est pourquoi ils essayaient généralement d'être en tête avant.

Cette fois, Edwin Moses a fini loin derrière. J'étais derrière Phillips en deuxième position, mais il n'était pas loin devant moi.

Il a gagné par seulement 0,04 centième de seconde.

En tant que médaillé, j'étais heureux. Phillips, le meilleur homme de notre course, a gagné.

Deux ou trois courses après les Jeux olympiques, mais je l'ai battu à plates coutures !

C'était sa journée, mais c'était aussi la mienne, d'une certaine manière.

Si vous montez sur un podium olympique, vous gagnez le droit de fêter le fait d'être premier, deuxième ou troisième.

La médaille était comme un sommet. C'est ce que nous visions tous pour aller aux Jeux olympiques.

Après la course, mes pensées allaient vers ma performance, mon pays, ma famille.

Nous étions comme une génération en or.

À l'époque où nous avons couru, Moïse était le meilleur du monde, mais il y avait aussi Phillips, Schmid, moi et Kevin Young - qui a établi le record du monde aux Jeux olympiques de 1992, un record qui tient toujours.

Mais après cette course, j'ai eu une blessure au talon d'Achille et je n'ai pas pu revenir à 100%.

Je n'ai jamais réussi à m'entraîner à nouveau à pleine capacité. C'est pourquoi j'ai arrêté juste après les Jeux olympiques de 1992 à Barcelone".  

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2020 (20:49 PM)
    Bravo. Quel exploit !!! Boulène ko tchatou. Kar kar. Layou la ma tchate. Machalla. Kar.
  2. Auteur

    En Août, 2020 (22:44 PM)
    Quel torchon! Quand même fier de notre champion.
    Auteur

    En Août, 2020 (23:41 PM)
    Félicitations champion
    Auteur

    Une Fierte

    En Août, 2020 (23:49 PM)
    Je me rappelle de mon père devant la télé, il etait à fond derrière vous ce jour là! Amadou Dia Ba Meci. Vous étiez ensuite venu dîner à la maison et vous m'aviez offert un survêtement Adidas! Un vraiment bon souvenir d'enfance.
    Auteur

    En Août, 2020 (23:59 PM)
    Je me souviens tres bien des J. O de Seoul et biensûr de Dia Ba à qui Abdou Diouf offrira une maison à son retour.

    Battre le légendaire Edwin Moses c'était inimaginale.



    Y avait qu'une chaine de TV donc quasiment tout le monde avait les mêmes infos.



    PS : impossible de trouver une image sur le net de la presentatrice du JT Elisabeth Ndiaye.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (11:07 AM)
      c'était pas télévisé en direct et c'était à 6h du matin à la radio france inter
    Auteur

    En Août, 2020 (01:35 AM)
    Tous ce qui est bon au senegal est pullard.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (06:12 AM)
      de méme que tous ceux qui sont mauvais sont pullars, criminels, adultère,mensonge, femmes d'autrui, corruption
    Auteur

    En Août, 2020 (07:20 AM)
    Pour l'histoire, Ed Moses a reconnu plusieurs années après qu'il s'était dopé, donc Dia Ba en réalité aurait dû prendre l'or. Dommage
    • Auteur

      Impossible

      En Août, 2020 (07:51 AM)
      si edwin moses finit 3e derriere dia ba (2e), donc c'est le 4e qui devrait lui prendre lz medaille de bronze
      a moins que les aveux concernent le vainqueur.
    Auteur

    En Août, 2020 (09:51 AM)
    Il fallait plonger sur la ligne pour prendre l'or. Quelle remontée! A la maison on criait mongui key dieuli, en parlant de Phillips qui était devant!

    Il y avait aussi un autre sprinter Charles Seck qui avait réussi à battre la légende Carl Lewis sur 60 m en meeting, après un départ canon. Qu'est-il devenu?
    • Auteur

      En Août, 2020 (10:31 AM)
      charles seck était explosif, je pense que c'est le meilleur sprinter que le senegal ait connu.
      c'est le frère de daniel seck ancien dg artp je pense.

      je me souviens étant ado je les voyais souvent à ngor quand ils faisaient leurs sorties entre athlètes avec dia ba et toute la bande.

      en tout cas le jour où dia ba a battu moses j'étais persuadé qu'il allait prendre la médaille d'or...j'ai failli rentrer dans la télé avec ma cousine ce jour là tellement on criait pour supporter dia ba. si c'était un 401 mètres dia ba serait médaillé d'or
    Auteur

    En Août, 2020 (11:30 AM)
    champion à coup sûr mais méchant, vicieux et ingrat à souhait.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email