Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Les excuses ne suffisent pas à la star du football américaine qui accuse son ex-coach d'abus sexuels: “C'est un prédateur et le club m'a fait taire”

Single Post
L'ex-footballeuse américaine Mana Shim accuses son ex coach d'abus sexuels
L'ex-footballeuse américaine Mana Shim, qui accuse avec une autre joueuse son ancien entraîneur des Portland Thorns d'abus sexuels, a également accusé son ancien club de l'avoir forcée à se taire, quelques heures après que celui-ci a présenté ses excuses.
La ligue féminine nord-américaine de foot (NWSL) est au cœur d'une énorme tempête depuis la révélation de cette affaire par le site The Athletic.

Mana Shim et Sinead Farrelly ont mis en cause l'entraîneur Paul Riley, 58 ans, limogé du club en 2015. "C'est un prédateur. Il m'a harcelé sexuellement, il a contraint sexuellement Sinead, et ils nous ont pris notre carrière", a accusé Shim sur la chaîne NBC mardi.

"Dès lors, il y avait une emprise non seulement de la part de Paul mais de l'équipe pour qui je jouais". "Ils m'ont réduite au silence pour de multiples questions, dont la plus importante était ma sexualité, et oui, j'étais juste très, très mal à l'aise tout le temps", a ajouté la joueuse.

Sinead Farrelly a, de son côté, également accusé Riley de l'avoir soumise à des "rapports sexuels forcés" quelques années plus tôt, lorsqu'il était à la tête du Philadelphia Independence.

Riley est devenu l'entraîneur du North Carolina Courage après avoir été licencié par les Thorns. Les Courage ont licencié Riley la semaine dernière.

Il a contesté des allégations "complètement fausses". "Je n'ai jamais eu de relations sexuelles avec ces joueuses, ni ne leur ai fait d'avances sexuelles", s'est-il défendu auprès de The Athletic.

“Défaillance systémique”
Vendredi, la FIFA a annoncé l'ouverture d'une enquête. La commissaire de la NWSL, mise en cause pour son inaction dans cette affaire, a fini par démissionner.

Lundi, Merritt Paulson, le propriétaire du club de Portland Thorns a présenté ses excuses aux deux anciennes joueuses, reconnaissant que le club aurait dû être plus transparent sur le limogeage de Riley, intervenu en 2015.

"Nous avions alors fait une annonce opaque sur une non-reconduction du contrat de Riley au lieu de dire explicitement qu'il était limogé", a écrit Merritt Paulson dans une lettre publiée sur le site de son équipe. Il explique qu'à l'époque, il pensait ainsi protéger la vie privée des deux joueuses.

En réalité, admet-il dans la lettre, le public a cru que l'entraîneur avait été écarté pour les mauvais résultats de l'équipe et non pour son comportement, incriminé par les deux sportives.

Il précise qu'une enquête a néanmoins été menée et que ses résultats ont été présentés à la NWSL.

"En fin de compte, on aurait pu faire plus. Je m'excuse auprès de Mana, Sinead et tous ceux qui ont souffert" suite à cette affaire, poursuit M. Paulson. "Je regrette profondément notre rôle dans ce qui est clairement une défaillance systémique dans le football professionnel féminin" aux Etats-Unis, insiste-t-il.

La lettre de M. Paulson faisait suite à un article publié par le site The Athletic dans lequel Sinead Farrelly et Meleana "Mana" Shim témoignent avoir dû faire face à plusieurs reprises, depuis 2010, au présumé comportement inapproprié de Paul Riley, dont la licence d'entraîneur a été suspendue par la Fédération américaine qui a annoncé mener son enquête.

Les deux joueuses ont notamment reçu le soutien de deux des vedettes Alex Morgan et Megan Rapinoe, très critiques envers la Ligue.


2 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2021 (13:54 PM)
    C'est vrai que la cause des noirs est importante...que la cause des juifs est importante.... que la cause des arméniens, ou des tutsi est importante...

    Mais il faut reconnaître que les femmes ... c'est vraiment la poisse ! c'est vraiment une grosse merde ce petit truc qu'on leur a mis entre les jambes !

    Le phénomène est vraiment mondial et international; il n'épargne aucun secteur de la vie sociale et économique et traverse les civilisations : viol; inceste , agressions sexuelle...partout où vous avez des femmes en position de consommatrices , d'usagers et non de leaders, et qu'il  y a des hommes.... à tous les coups ces comportements abjectes se passent dans les coulisses !

    Nous les mecs  c'est pas brillant ! l'éducation des garçons à leur jeune âge c'est un enjeu capital !

    Entre la collégienne qui se fait intimider et doigter par son collègue de classe et le père qui baise la mère et viol la fille , on est de véritables catastrophes.
  2. Auteur

    Makoh

    En Octobre, 2021 (16:40 PM)
    De mon point de vu le problème a bel et bien une solution ne serait ce que partielle et même à plus de 99%. On nous  fait croire que les femmes ne sont pas capables d'être de bonnes entraineuses, FAUX. On nous faire croire que les femmes ne sont pas capables d'être de bonnes gynocoloques, FAUX. Et j'en passe !!! C'est dans nos têtes ! Tous les postes que les femmes peuvent combler pour elles même, dans tous les pays du monde, (entraineuses, gynéco, etc.) devaient être systèmatiquement interdits aux hommes. Pour moi cela n'a aucun sens qu'on homme soit gynocoloque. En Afrique traditionnelle  le role de gynocoloque est assuré non seulement par les femmes mais par les vieilles (les vieilles étant plus expérimentées) femmes et tout va bien !! 

    Le bénéfice de tout cela est qu'on reduira au strict minimum les cas de figures ou les hommes ont une position de supérioté  hyerarchique  par rapport aux femmes.

    A noter que je suis bien un homme et que je ne prone pas le renvoi des gynocologues déjà sur place ou des hommes qui entraines des femmes. Il faut juste arreter les recrutements de cet catégorie mais ceux déjà engagés peuvent continuer jusqu'à la retraite, s'ils le désirent.

    Il y'a d'autres tonnes d'exemples qu'on peut reformer !!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2021 (10:01 AM)
      Tant qu'on y est, il faut aussi interdire aux hommes d'être enseignant ou tout au moins, creer des écoles spécifiques pour filles ( avec des enseignantes). si on continue cette logique, on va faire comme les Talibans. 
      Pour les relations homme/ femme, je ne sais que penser
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email