Mardi 28 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Lutte avec frappe à Demba Diop : La municipalité va imposer une taxe aux promoteurs

Single Post
Lutte avec frappe à Demba Diop : La municipalité va imposer une taxe aux promoteurs

« Tout sera fait pour que les promoteurs de lutte qui créent de véritables nuisances sonores aux populations deSicap et leur font courir des risques paient les impôts locaux ». Ce sont là les propos de M. Santhi SèneHagne, maire de Sicap-Liberté et par ailleurs Vice-président du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss).

M. Hagne est actuellement l’invité du président de l'Iaaf, Lamine Diack, aux XIVe Championnats du monde d’Athlétisme (du 10 au 18 août). Cette décision, relayée par La Tribune dans son édition du jour, découlerait de plaintes de populations riveraines du stade Demba Diop, situé dans le quartier de Sicap-Liberté, qui en ont plus qu'assez des nuisances liées aux combat de lutte avec frappe, en plus des problèmes d'insécurité.


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Conseiller Municipal

    En Août, 2013 (14:25 PM)
    Il ne s'agit pas d'une nouvelle taxe, Il s'agit de la taxe sur les spectacle qui est de 15% que tous les organisateurs de spectacles paient que ça soit ODCAV pour les navetanes, ou Oscars des Vacances ils se sont toujours acquittés de cette taxe. Il n'y a que que les promoteurs de lutte qui financent leurs combats à hauteur de plusieurs centaines de millions qui refusent catégoriquement de la payer avec la complicité de la perception, du CNG et du ministère, du sous préfet de Grand Dakar, ainsi que le Directeur du stade, des sports car le conseil municipal s'en en ouvert à toutes ces autorités. Dans ce combat pour le respect de la réglementation ; le maire et son conseil sont seuls. Apres constat d'huissier nous avons pris les services d'un avocat depuis plus de deux ans rien n'est fait les structures des différents promoteurs n'ont ni siégé social officiel ni compte bancaire au nom des ses structures une vrai nébuleuse. A la place du pourcentage à payer ils proposent au mieux un forfait entre 200 000 et 300 000 f ce que le conseil actuel à toujours refuser. Il est temps qu'au Sénégal force reste à la loi. L'administration et les journalistes d'investigation doivent mener une enquête sérieuse sur les structures des promoteurs.

    C. 14.4
  2. Auteur

    Brrrrrr

    En Août, 2013 (16:23 PM)
    Quand personne n'est avec vous ou vous snobe aussi, il faut revoir sa stratégie. Affaire bi dou khadar, etudier la question avec des specialistes et peut-etre que vous verrez là où vous avez raison et la où pas... Courage pour la suite
    Auteur

    Senegalai

    En Août, 2013 (18:17 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   c t'une tres bonne ider l gouvernement senegalais doivent taxer tout promoteur ou lutteur.... :sn: 
    Auteur

    Titen

    En Août, 2013 (23:43 PM)
    lutte avec frappe n'est plus la lutte senegalaise ... un peu trop barbare quand meme . lamb s'est technique ,force , courage et un simple jeux sportif quand on commence la frappe devient un sport agressif ... noyus devons meme pas l'autoriser.
    Auteur

    Mbaam

    En Août, 2013 (02:23 AM)
    Eh oui, son honorable Mbaam again. Cela me prend jusqu'a une semaine pour comprendre ce les autres ont compris des semaines plus tot. Donc vous voulez me dire que ce sport aussi lucratif qui paie des fortunes en quelques secondes et ses promoteurs se font les poches et puis basta? Seul au Senegal...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email