Dimanche 09 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Papy Djilobodji : « Je lance un appel aux joueurs nantais»

Single Post
Papy Djilobodji : « Je lance un appel aux joueurs nantais»
Recueilli par Loïc FOLLIOT.

L1. FC Nantes - Rennes. De retour de suspension, le défenseur assure que les Canaris peuvent réussir une belle saison. En y mettant les bons ingrédients.

Le défenseur central n'a pas de statue à la Jonelière. Mais il est déjà indéboulonnable au FC Nantes. En championnat, l'international sénégalais n'a plus goûté au banc des remplaçants depuis le 12 mai 2012, en Ligue 2, un mois avant le retour aux affaires de Michel Der Zakarian. Depuis, le technicien en a fait un homme de base. Cette saison, Papy Djilobodji a même participé à l'intégralité des 10 rencontres auxquelles il a participé. Des statistiques qui devraient l'aider à nourrir ses ambitions.

Quelle différence y-a-t-il entre le Papy Djilobodji qui est arrivé en décembre 2009 et celui qui est devenu l'un des piliers du FC Nantes ?

À la fois très peu et beaucoup. Je suis resté le même car je savais en arrivant que je n'y arriverai que par le travail. Ensuite, quels que soient les domaines, sur le terrain ou en dehors, il faut avoir le mental et bien réfléchir avant d'agir. Le foot, c'est mon métier, mon travail. Aujourd'hui, je me sens responsable. Dans ma famille, je suis l'aîné, je dois donner l'exemple à mes petits frères. Je ne veux pas dévier de ma trajectoire. Je suis un peu le sage. Je travaille, car je dois ouvrir la route pour les autres.

En arrivant de Moissy-Cramayel (CFA) à 21 ans, votre ambition était de jouer la Ligue des Champions. Cet objectif est-il toujours d'actualité ?

Bien sûr. À moi d'enchaîner les performances, de progresser, et ça viendra. Landry Chauvin m'a vraiment permis de progresser. Il a insisté sur le fait que je devais rester concentré, ne pas systématiquement allonger. Le coach Der Zakarian aussi. On se connaît depuis longtemps. Il m'apprend la rigueur.

Collectivement, comment expliquez-vous la réussite qui accompagne le FC Nantes en ce début de saison ?

On a un très bon groupe. Il faut croire en nos qualités. Je le dis presque à tous les matches. On peut battre tout le monde, tout en ayant la tête sur les épaules et sans faire de folies (sic). Toi, tu as juste à travailler et écouter les conseils du coach. Il nous engueule sur le terrain pour qu'on avance. Le président et Franck Kita font tout pour que ça aille bien. On peut faire mieux que la saison dernière (13e).

C'est-à-dire ?

On a réalisé une bonne première partie de saison avant de chuter. Tout dépend de nous. Je lance un appel aux joueurs : après les matches, il faut récupérer, pour rééditer les bonnes performances. Si j'ai quelque chose à dire à un coéquipier, je lui dis en face. Parfois, les jeunes ne sont pas contents. On s'embrouille un peu, mais ça peut nous faire progresser. Je suis convaincu qu'on peut obtenir des bons résultats.

À quoi ressemblerait une saison réussie ?

Collectivement, il faut qu'on termine dans les dix premiers et qu'on atteigne la finale de la coupe de la Ligue ou de la coupe de France. Individuellement, j'aimerais aussi marquer. Pour l'instant, mon record est de quatre buts en une saison. J'aimerais bien le dépasser. J'y crois, et pourquoi pas dès cette saison. Ça va venir.

Le derby, c'est un match à part ?

Disons que c'est une rencontre importante. Rennes a une très bonne équipe, nous aussi. Il faut prendre les trois points pour nos supporters et pour avancer au classement. La saison dernière, on avait pris 3-0 à domicile, je n'avais pas été bon.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email