Mardi 22 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

PONT-À- MOUSSON : UN FOOTBALLEUR SÉNÉGALAIS EXPULSÉ

Single Post
PONT-À- MOUSSON : UN FOOTBALLEUR SÉNÉGALAIS EXPULSÉ

Après les tags de menaces de mort affichés le week-end dernier sur les tribunes du stade des fonderies, c’est aujourd’hui l’affaire Doumia qui revient sur le devant du gazon.

 

Hier, malgré l’épée de Damoclès de l’expulsion, Madou Doumia était présent à Toul, où son équipe des U11 rencontrait celle de Toul-Ecrouves. Un match gagné. Un autre perdu.

 

Pas une journée, sans qu’il ne soit question du club de foot de Blénod-les-Pont-à-Mousson. Après les tags de menaces de mort affichés le week-end dernier sur les tribunes du stade des fonderies, c’est aujourd’hui l’affaire Doumia qui revient sur le devant du gazon.

 

Dans un courrier envoyé en recommandé, Madou Doumia, l’un des deux frères sénégalais s’est vu confirmer, vendredi, par la cour d’appel, la mesure d’expulsion prononcée à son égard. Une fin de non-recevoir qui fait suite à deux autres décisions, l’une prise par le préfet de Meurthe-et-Moselle, en décembre 2011 ; l’autre confirmée par le tribunal administratif en mai 2012.

 

« Madou s’attendait à cette décision qui ne découle que de la stricte application de la loi », explique l’un de ses amis, présent avec lui, hier à Toul, où se jouait une compétition de U11. Car Madou ne se cache plus. Au vu et au su de tout le monde, il poursuit sa mission d’entraînement au sein du club de Blénod. Son tort, à lui et à son frère Yacoumba ? Être arrivés en France clandestinement, il y a quatre ans, après avoir séjourné quelques mois en Italie. Un passeur, leur avait fait miroiter contre 3.000 euros, la possibilité de devenir des footballeurs professionnels.

 

La réalité en fut tout autre. Licenciés amateurs au CS Blénod, les deux jeunes de 23 et 22 ans alors, ont connu les hébergements précaires, et les recours à l’aide alimentaire. Tout s’est « corsé », lorsqu’ils ont tenté de régulariser leur situation en 2011. Sans contrat de travail, clair et net, leur demande de titre de séjour fut refusée. Et pire, a été assortie d’une obligation, de quitter le territoire.

 

S’en suivra alors, la médiatisation de leur affaire. Leur soutien par de nombreux édiles PS, PRG et MUP. La ligue des droits de l’homme, elle aussi est montée au créneau. De même que des anonymes qui lancent des pétitions, multiplient les cercles du silence…

 

« Pour Yacoumba, l’histoire s’est réglée », reprend leur ami. Il s’est marié et est parti au Luxembourg. Madou, emboîtera lui aussi, le pas de son frère. Trois ans déjà, qu’il aime une jeune fille du cru, à qui, il dira « Oui », le 5 juillet prochain. Un mariage qui devrait de fait régulariser sa situation. Si d’ici-là, son expulsion n’est pas mise à exécution.

 

Emmanuel VACCARO avec notre correspondant local de Blénod



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email