Jeudi 06 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Tournoi UFOA des nations : Les « Lionceaux » démarrent par le Libéria demain à 17 heures

Single Post
Tournoi UFOA des nations : Les « Lionceaux » démarrent par le Libéria demain à 17 heures

Invité de cette troisième édition du tournoi de l’Ufoa des nations, le Gabon a finalement déclaré forfait pour «des raisons logistiques». Les «Panthères» qui devaient partager la même poule (B) que le Sénégal ont été cependant remplacées par le Libéria, premier adversaire des «Lionceaux», demain au Baba Yara Stadium de Kumasi, juste après la rencontre qui opposera le champion en titre, le Togo, au Niger.

Ils feront ensuite face au Niger dimanche, avant de boucler mardi contre le Togo. Mais, c’est aujourd’hui que sera donné le coup d’envoi de ce tournoi qui regroupe huit pays. Et c’est le pays hôte, le Ghana, qui ouvre les hostilités face à la Sierra Leone alors que le Bénin affrontera le Burkina Faso pour boucler la première journée du groupe A. Les premiers de chaque poule seront directement qualifiés pour la finale, tandis que les équipes classées deuxièmes s’affronteront pour la troisième place. Ces deux matches sont prévus le 28 novembre prochain toujours au Baba Yara Stadium de Kumasi.
 

La première journée
Aujourd’hui 15h : Ghana - Sierra Leone 17h : Bénin - Burkina Faso. Demain 14h : Togo - Niger
17h : Sénégal - Libéria

En pensant à la Can juniors 2015 !
Elimination des « Lions » de la course à la Coupe du monde 2014 après avoir manqué la Can de cette année, parcours stoppé dès la phase des poules pour les clubs engagés en compétitions africaines, désillusion devant la Mauritanie en éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan 2014), perte du titre de champion de l’Uemoa ! Jamais le football sénégalais n’a connu une année aussi sombre. Les scènes internationale et continentale se sont transformées en de véritables enfers pour les équipes nationales du Sénégal. Un pays au potentiel réel, mais toujours à la recherche de cette lumière qui pourrait changer le visage et extirper son football de la torpeur dans laquelle il est tombé depuis des années. A l’exception de cette parenthèse des Jeux olympiques de Londres en 2012 (battu en quart de finale par le Mexique) et de la première qualification des Cadets en phase finale du Championnat d’Afrique (Rwanda 2011) et des « Lionnes » à la Can féminine, les sélections nationales et les clubs incarnent à merveille l’image d’un renouveau du football sénégalais, c'est-à-dire celle du Sénégal qui… perd. Un fardeau que les 18 joueurs convoqués par Joseph Koto pour défendre les couleurs du Sénégal au tournoi de l’Ufoa des nations essaieront d’alléger, en attendant les prochaines échéances continentales et internationales.

  Les « Lionceaux » ont débarqué hier au Ghana avec plus de défis à relever que d’ambitions à assouvir. En foulant la pelouse du Baba Yara Stadium de Kumasi demain, Ousseynou Thioune et ses coéquipiers ne manqueront sûrement pas d’invoquer les dieux du ballon rond pour conjurer le sort qui fragilise de plus en plus le football local. Les symboles de cette descente aux enfers resteront sans nul doute la déroute en éliminatoires du Chan et l’échec au dernier tournoi de l’Uemoa dont le Sénégal était détenteur du trophée. Deux grosses déceptions que les protégés de Joseph Koto se feront le devoir d’effacer au plus vite pour faire renaître la confiance au sein de la Tanière. Vu sous cet angle, le tournoi de l’Ufoa, qui arrive moins d’un mois après celui de l’Uemoa, peut revêtir un caractère de rachat même s’il n’engage que les joueurs âgés de moins 20 ans de la Zone B de l’Ufoa. D’autant que la plupart de ces « Lionceaux » ont été des campagnes ratées de cette année.

Une victoire finale ferait, sans aucun doute, beaucoup de bien et c’est ce que tous les Sénégalais attendent des 18 « Guerriers » de Joseph Koto. Mais il convient de signaler que l’enjeu majeur de la participation du Sénégal à ces tournois sous-régionaux demeure la préparation du Championnat d’Afrique U20 que notre pays abritera en 2015. Pour le technicien en chef de la Tanière, un succès dans cette compétition serait alors un bon indice dans la perspective de ce premier rendez-vous continental que le Sénégal accueille depuis la Can 92. Une défaite ne ferait que prolonger le malaise ambiant. Pour l’entraîneur, déjà fragilisé par l’échec au tournoi de l’Uemoa, la pilule risquerait d’être trop amère. 

Source : le soleil

 


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email