Lundi 22 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Technologie

TIC : La révolution numérique en Afrique : les pays leaders, les suiveurs et les sous classés

Single Post
TIC : La révolution numérique en Afrique : les pays leaders, les suiveurs et les sous classés

Pour McKinsey Global Institute (MGI) les pays africains peuvent être classés en quatre catégories selon leur capacité à tirer profit de la révolution numérique qui s'annonce sur le continent : les leaders, les suiveurs, les émergents et les sous classés.

Dans le rapport "Les lions passent au numérique : le potentiel de transformation d'internet en Afrique", publié le 20 novembre 2013, l'institut de recherche McKinsey Global Institute (MGI) estime que la contribution d'internet au PIB annuel de l'Afrique pourrait passer de 18 milliards de dollars aujourd'hui, à 300 milliards de dollars en 2025. Pourtant, tous les pays n'abordent pas la vague numérique de la même façon, ni avec le même enthousiasme.

MGI présente ainsi un "indice des piliers d'internet" (i5F), développé par le cabinet international de conseil en stratégie McKinsey, qui permet de mesurer la capacité de chaque pays à tirer le meilleur de la révolution numérique.

Leaders et suiveurs
Il repose sur cinq piliers : la présence d'une stratégie nationale en faveur des TIC, le niveau d'infrastructures, un environnement sain pour les entreprises, le capital financier du pays et la présence d'une main d'œuvre douée de bonnes compétences technologiques.
L'institut arrive ainsi à diviser l'échantillon de 14 pays africains sélectionnés (environ 90% du PIB de l'Afrique), en quatre catégories : les leaders, les suiveurs, les émergents et les sous classés.

Le score i5F est un indicateur du niveau de "préparation" de chaque pays à l'expansion d'internet. Le score i5F moyen des pays sélectionnés par McKinsey est de 37%, contre 50% dans les pays émergents et 66% dans les pays développés.
Les scores du Kenya et du Sénégal s'expliquent, selon McKinsey Global Institute, par la stratégie nationale de ces deux pays. Le gouvernement du Sénégal, rappelle MGI, a ainsi été l'un des premiers sur le continent à investir dans la fibre optique et à promouvoir le déploiement des cybercafés. L'Institut met également en avant les ressources consacrées par le Kenya et le Sénégal à la numérisation de l'éducation, de l'administration publique et des soins de santé.

Le Maroc et l'Afrique du Sud, deux des plus importantes économies du continent, occupent le statut de "followers" en raison de la part relativement moins importante accordée par l'État à la stratégie NTIC. Le score de l'Angola, de l'Algérie et de l'Éthiopie reflète, selon MGI, des performances fort en dessous de leur potentiel.

Contribution d'internet au PIB
Aussi, MGI mesure la contribution d'internet au PIB ; cette dernière rassemble les activités liées à la création et à l'utilisation des réseaux et des services internet dans quatre grandes catégories : la consommation privée, les dépenses publiques, l'investissement privé et la balance commerciale. À l'échelle du continent, internet représente 1,1% du PIB, contre 1,9% dans les pays émergents et 3,7% dans les pays développés.

Le Sénégal et le Kenya prennent la tête du classement des pays où la contribution d'internet au PIB est la plus élevée (3,3% et 2,9% respectivement), suivis par le Maroc (2,3%), le Mozambique (1,6%) et l'Afrique du Sud. Le rang occupé par le Sénégal et le Kenya s'explique en partie par la faiblesse de leur PIB par rapport à des pays comme l'Afrique du Sud ou le Maroc.
Classement des pays africains selon la contribution d'internet au PIB (%)
Sénégal - 3,3%
Kenya - 2,9%
Maroc - 2,3%
Mozambique - 1,6%
Afrique du Sud - 1,4%
Côte d'Ivoire - 1,3%
Tanzanie -1,3%
Cameroun-1,2%
Ghana -1,1%
Égypte -1%
Algérie - 0,8%*
Nigeria - 0,8%*
Éthiopie - 0,6%
Angola - 0,5*
 
* En tenant compte du poids des exportations d'hydrocarbures, la contribution d'internet au PIB de l'Algérie, du Nigeria et de l'Angola atteint respectivement 1,1%, 1,5% et 1,2% du PIB.


16 Commentaires

  1. Auteur

    Bof

    En Novembre, 2013 (23:28 PM)
    Avec un internet aussi instable de Orange

    c'est inaceptable
    Top Banner
  2. Auteur

    Pib

    En Novembre, 2013 (23:41 PM)
    le PIB.... ca se mange
    {comment_ads}
    Auteur

    Pib

    En Novembre, 2013 (00:07 AM)
    Tu as raison c'est le Pain Irréel du Boulanger
    {comment_ads}
    Auteur

    Hgjfk

    En Novembre, 2013 (00:29 AM)
    nimporte koi, nous les jeune de ce milieu on a n en pa beneficier de ca
    {comment_ads}
    Auteur

    Xeuss

    En Novembre, 2013 (01:24 AM)
    revoyer le score du nigeria please:) si le senegal est premier c esr grace a eux  :-D 
    Top Banner
    Auteur

    Julio75

    En Novembre, 2013 (02:02 AM)
     :tala-sylla:  L'internet reste encore un luxe au Sénégal !!!! :tala-sylla: 

    Il est incontestable que Orange est loin devant les autres. Il n'y a malheureusement pas de réelles concurrences au Sénégal pour baisser les prix de l'internet au Sénégal. Car un abonnement 1 Méga qui coute 18000 CFA/mois + 25000 CFA de frais d'accés + 2500 CFA pour la location de la Livebox, ceci est tout simplement trop trop cher dans notre pauvre pays. En plus, vous n'aurez jamais ces 1 Méga mais plutot un débit qui tourne autour de 80 voir 100 Kbit/s, ce qui est largement en deça de ce que promet Orange.

    Nos opérateurs ne font aucune innovation car aujourd'hui même si on a un Smartphone dernier cri au Sénégal, on ne peut pas s'en servir puisqu'il n'y a pas réellement de réseaux 3G/4G haut débit mais surtout, il n'y a pas d'applications pour vraiment jouir de toutes les possibiltés qu'offrent les Smartphone. "C'est donc comme avoir une belle voiture sans avoir de l'essence à y mettre pour rouler."

    Au lieu d'innover avec de vrais applications, nos opérateurs se focalisent toujours sur "le domaine de la Voix" avec des promotions à n'en plus finir à 100%, 200% voir 300%, ce qui est vraiment ridicule. Car dans bcp de pays, la guerre entre opérateur se fait sur "le domaine de la Data" c a d de l'internet mobile car "la Voix" est maintenant gratuite c a d vous pouvez téléphonez en illimité.

    Bref, vous voyez bien que ce classement est vraiment bidon car pour ceux qui s'y connaissent bien savvent que notre pays est encore très en retard à cause des tarifs élevés pour l'accés à internet.Orange ferait donc mieux de baisser les prix de l'internet à domicile pour créer le besoin, ensuite s'atteler à déployer un vrai réseau haut débit 4G, encourager les startup à innover et a créer des applications à usage locale, ce qui va entrainer le besoin et developper l'internet mobile. C'est de cette manière que notre pays sera définitevement lancé dans la voie du numérique. Mais jusqu'à ce jour, l'internet et l'abonnement chez un opérateur est un luxe. La majorité des sénégalais sont des "GRATTEURS" qui ont 2 voir 3 puces qu'ils chargent et rechargent en fonction des promotions. La fidélisation des consommateurs par des abonnements sera donc difficile à réaliser.

    Vivement donc l'arrivée d'un vrai opérateur multiservice (Internet,Fix,Mobile,TV) qui va créer une réelle concurrence par rapport à Orange et permettre enfin les sénégalais d'avoir le choix et une alternative à Orange qui domine sans partage et bloque le développement du marché du numérique dans notre pays.

    ON PEUT FAIRE MIEUX
    {comment_ads}
    Auteur

    Fili

    En Novembre, 2013 (02:42 AM)
     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 



    MAIS C'EST QUOI çA?



    LA CONNEXION EST LENTE ET CHERE AVEC ORANGE,LEADER AU SENEGAL.



    ET C'EST DES ARNAQUEURS.



     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Zig Zag

    En Novembre, 2013 (03:47 AM)
    thanks Julio 75 way hel xalat fan nala sah



    {comment_ads}
    Auteur

    Raleurs

    En Novembre, 2013 (05:13 AM)
    Pour ces râleurs d'en haut, vous auriez bien voullu qu'on dise que le Sénégal est dernier de la classe pour taper sur la Sonatel, bayilène sokhor, aller dans les autres pays avant de dire que ça n'avance pas ou que c'est le désert en matière de télécom dans ce pays. Le Sénégal a toujours été premier grace à la Sonatel et le restera pour longtemps encore. Soyez plus objectifs dans vos interventions au lieu de répéter les arguments de soit disant experts qui n'ont jamais travailler dans le secteur.
    Top Banner
    Auteur

    Mfallou

    En Novembre, 2013 (05:23 AM)
    Je voyage beaucoup surtout vers Abuja au Nigeria, et cet article confirme ce que je disais à mes amis, le Sénégal est bien doté en matière de télécom mieux que ces grands pays d'Afrique. Surtout pour le secteur des imports et exports, la démat sur les télédéclaration nous sommes loin devant
    {comment_ads}
    Auteur

    Zalbi

    En Novembre, 2013 (06:42 AM)
    Diadieuff Julio, tu as dit la vérité. La concurrence au Sénégal se réduit à des coups de promotions. Si Orange propose une promotion de 50%, 2 jours plus tard c'est Tigo qui propose 100% et le jour suivant c'est Expresso qui lance son 200% et tout le monde il est content. Et ceux qui se suffisent de ce que nos opérateurs proposent ne savent pas ce qui se passe ailleurs. Oui la Sonatel qui méne la bataille n'est pas un bon leader et empêche l'explosion des Ntic dans notre pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Gaffo

    En Novembre, 2013 (07:16 AM)
    Nous avons au Sénégal deux profils de clients : les classiques à faible revenu qui se contentent de la voix qui

    sont les plus nombreux et les Pro qui sont demandeurs de services à valeur ajoutée Si Orange a satisfait largement cette première catégorie de clients, il n en est pas de même de la seconde . C est à l ARTP de favoriser l émergence de StartUp en faisant du Technopole un Incubateur de référence et en poussant les Opérateurs à accélérer la mise en place de réseaux et d applications qui permettraient le développement des TIC Il s agit en fait d avoir une bonne vision des TIC et de consacrer à l innovation une part importante des énormes ressources que l ARTP tire du secteur .
    {comment_ads}
    Auteur

    Alphaone

    En Novembre, 2013 (08:04 AM)
    Il faut comparer ce qui est comparable et connaître le Pib de chaque pays pour avoir l'investissement réel

    Afrique du Sud : 1.4% Pib 384.300 millions $ soit un investissement de 5.380 millions $

    Égypte : 1% Pib 256.700 millions $ soit un investissement de 2.567 millions $

    Maroc : 2.3% Pib 105.000 millions $ soit un investissement de 2.415 millions $

    Nigeria : 0.8% Pib 268.700 millions $ soit un investissement de 2.149 millions $

    Algérie : 0.8% Pib 207.800 millions $ soit un investissement de 1.662 millions $

    Kenya : 2.9% Pib 32.092 millions $ soit un investissement de 930 millions $

    Angola : 0.5 Pib 118.700 millions $ soit un investissement de 593 millions $

    Sénégal: 3.3% Pib 13.860 millions $ soit un investissement de 457 millions $

    Ghana : 1.1% Pib 38.940 millions $ soit un investissement de 428 millions $

    Tanzanie : 1.3% Pib 28.250 millions $ soit un investissement de 367 millions $

    Côte d'Ivoire : 1.3% Pib 24.630 millions $ soit un investissement de 320 millions $

    Cameroun : 1.2% Pib 25.010 millions $ soit un investissement de 300 millions $

    Éthiopie : 0.6% Pib 41.910 millions $ soit un investissement de 251 millions $

    Mozambique : 1.6% Pib 14.600 millions $ soit un investissement de 233 millions $
    Top Banner
    Auteur

    Le Gars

    En Novembre, 2013 (08:13 AM)
    Wari transfert d'argent est interdit en Gambie par la Banque Centrale Cette semaine la Caisse Nationale d'Epargne de Côté d'Ivoire vient de suspendre Wari toujours pour des raisons de sécurité

    Attention chers sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Gege

    En Novembre, 2013 (09:55 AM)
    avoir la fibre optique c est bien , mettre en place la distribution c ' est mieux , elle etait deja la bien avant le nouveau cable et ca sert a quoi ??? rien !!!!!! il n ' y a pas au sénégal de moyen pour la distribuer aux usagers ....... du faux 2 mega qui sort en upload 12 ko/s ....ridicule ......2h pour charger un film alors qu ' il faut 3 minutes avec la fibre ..... difficile de développer un pays quand il est gangréné par la corruption et le détournement de fonds ..............
    {comment_ads}
    Auteur

    Nationaliste !

    En Novembre, 2013 (12:00 PM)
    En tout cas en france, Bougues, SFR et bientot Free vont larger loin derrière l'opérateur Orange ! Récupérons notre Entreprise et détenons la majorité du Capital. Une Entreprise aussi stratégique de par son domaine comme SONATEL qui fait plus d'une centaine de milliards de FCA de bénéfices par an ,un Etat sérieux ne doit pas la laisser entre les mains d'étranger. Soyons des patriotes qui préservent les intérêts de notre pays !: :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: :sn
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email