Dimanche 17 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Transport

Le boycott de la transgambienne est contraire aux protocoles de la CEDEAO (responsable)

Single Post
Le boycott de la transgambienne est contraire aux protocoles de la CEDEAO (responsable)

Le directeur exécutif du Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (ENDA-CACID), Cheikh Tidiane Dièye, a signalé jeudi à Ziguinchor (Sud) que le boycott de la route transgambienne par les transporteurs sénégalais est contraire aux protocoles de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en matière de circulation des personnes et des biens.

 

"Depuis plusieurs semaines, des corporations (NDLR : chauffeurs et transporteurs) ont bloqué la libre circulation des biens et des personnes sur […] la Gambie, ce qui est contraire à l’esprit et à la lettre des protocoles et des règlements" de la CEDEAO en matière de circulation des personnes et des biens, a dit M. Dièye. 

 

Le directeur exécutif d'Enda-CACID, un service de l’ONG Enda Tiers-monde basée à Dakar, s’exprimait à l’ouverture d’un atelier sur le thème : "La libre circulation des biens et ders personnes en Afrique de l’Ouest : le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO".

 

Des acteurs des transports et du commerce venus du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau participaient à l’atelier présidé par le préfet de Ziguinchor, Saïd Dia.

 

Le boycott de la route transgambienne ne relève que de la protection des intérêts d’"une corporation privée, contre l’intérêt général", a dit Cheikh Tidiane Dièye, qui déplore l'attitude des transporteurs sénégalais. 

 

Ces derniers boycottent, depuis plusieurs semaines, la route transgambienne, en contournant la Gambie, pour aller du Nord vers le Sud du Sénégal et vice versa. 

 

Les services gambiens assurant la traversée sur leur pays auraient demandé à être payés en franc CFA, et non avec la monnaie de leur pays, le dalasi, dont la valeur a chuté. 

 

Les transporteurs sénégalais ont refusé de payer en franc CFA et préfèrent contourner le territoire gambien. 

 

"Cela est totalement inacceptable. Et […] nous demandons aux gouvernements de ces trois pays (la Gambie, la Guinée-Bissau et le Sénégal) de prendre des mesures appropriées pour appliquer les protocoles qui vont dans le sens des intérêts et des droits des populations", a déclaré M. Dièye. 

 

"Une corporation ne peut pas, au nom de ses intérêts propres, enfreindre les intérêts et les droits des autres. (…) La puissance publique appartient à l’Etat. Seul l’Etat a le droit de bloquer ou de ne pas bloquer. Des transporteurs ou des commerçants ne doivent pas [violer] les droits des autres", a-t-il martelé.

 

"La libre circulation des personnes et des biens ne veut pas dire absence de contrôle routier", a précisé Saïd Dia. 

 

Il a invité les participants à l’atelier de proposer des solutions capables de faciliter la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace de CEDEAO, organisation de 15 pays dont font partie la Gambie, la Guinée-Bissau et le Sénégal.



19 Commentaires

  1. Auteur

    Feuer

    En Mars, 2014 (22:59 PM)
    Nous ne savons pas a quoi sert la cedeao on ne peut même pas aller d un pays a l autre tracasseries. Faut arrêté avec.
  2. Auteur

    Farantamba

    En Mars, 2014 (23:36 PM)
    Depuis le mois de Janvier les populations du sud du pays galerent pour joindre le Nord. Jusque la nous n'avons entendu ni responsables politiques encore moins les autorites etatiques faire un commentaire sur ce sujet. Que de la meprise. Mais nous allons boycotter les elections locales
    Auteur

    1 Pont

    En Mars, 2014 (00:25 AM)
    la CDEAO devrait mettre la pression pour la construction d'un pont. Nous qui passons par cette transgambienne, vivons un calvaire. Moi il m'est arrivé plusieurs fois de passer la nuit sur les lieux, des camions font des jours pour traverser une distance moins de 3km.

    S'ils veulent vraiment aider les populations, ils n'ont qu'à ériger un PONT.
    Auteur

    Ponts De Casamance

    En Mars, 2014 (00:35 AM)
    LA CEDEAO DOIT METTRE LA PRESSION POUR QUE LE SENEGAL CONSTRUIT LE PONT DE MARSSASOUM, LE PONT DE SEDDHIOU, LE PONT DE BAILA KARTIAK ET LES NOMBREUX PONT POUR DESENCLAVER LA CASAMANCE. ON NE PEUT PAS FORCER LA GAMBIE DE CONSTRUIRE UN PONT ALORS QUE NOTRE GOUVERNEMENT NE FAIT AUCUN EFFORT POUR CONSTRUIRE LES PONTS DE LA CASAMACE.
    Auteur

    Ibra

    En Mars, 2014 (03:13 AM)
    ce n'esst que mepris et haine, je vais aussi ajouter inconscience de ce qu'est vraiment le business. un bridge permettrait de doubler voire trippler les passages. le temps ce n'est pas notre preoccupation, je ne suis pas surpris de voir notre etat d'avancement depuis des decennies.



    Auteur

    Alphaone

    En Mars, 2014 (07:28 AM)
    Être payés en franc CFA, et non avec le, le dalasi, ça c'est illégal, les camionneurs on le droit de passer, par ou il le désirent, au nom de la même "Liberté de circulation" de la CEDEAO.

    C'est pas de la faute des Sénégalais que le dalasi dégringole.
    Auteur

    Nts--

    En Mars, 2014 (08:06 AM)
    Que la CEDEAO prenne ses responsabilités et exige le respect du Droit International et des conventions inter-Etats.

    Que la CEDEAO fasse construire ce pont sur le fleuve Gambie dont le financement a été trouvé à la BAD.



    Ne soyez pas étonné si une guerre éclate un jour entre le Sénégal et la Gambie pour 2 problèmes de fond :

    1 - L'implication de la Gambie dans le conflit casamançais

    2 - le refus de coopérer pour réaliser ce pont sur le fleuve Gambie.

     :sn: 
    Auteur

    Goor

    En Mars, 2014 (08:06 AM)
    Ce Monsieur parle pour faire plaisir à qui? Au non de la liberté, les transporteurs peuvent décider de ne plus passer par la Gambie et de contourner ce territoire fût-il membre de la CEDEAO. C'est comme si M.Diouf décidait de ne plus acheter dans la boutique de M.Bâ parce que trop chère ou tout simplement il ne veut pas.
    • Auteur

      Mame Birane

      En Mars, 2014 (08:46 AM)
      la cedao est le médecin qui vient apres la mort .en effet combien de nos compatriotes sont mort en esséyant de travérsser le bac de farafégny.beaucoup on attrapé des maladies mortéle sur cette travérssé, beaucoup on passer des nuit blanche sur cette axe et beaucoup ont été arnaqué par les gambiens en les obligent de payer la double tarif pour une travérssé .
      que les transporteurs décident de boycoter la trans-gambienne est difficile cértes pour tout le monde mais c'est un mal nécéssaire . car si les transporteur décident de payer le double en carburant pour passer vers tamba et non la gambie ou ils pouvaient économisé beaucoup d'argent c'est parce que le mal est tres profond et si le gouvernement ne vient pas en aide le plus rapidement possible au aux transporteurs dans leur combat c'est toute une zone qui va sombrée. ce combat doit etre notre combat a tous car nous disons le patriotisme avant le panafricanisme..
    • Auteur

      @goor

      En Mars, 2014 (09:58 AM)
      bien dit goor ce gars raconte des conneries passer par la gambie est une option comme le bateau ou par tamba ou par avion selon les avantages et les inconvénients de son choix.
    Auteur

    Serer

    En Mars, 2014 (08:26 AM)
    Le Sénégal n'est pas capable de régler ce problème car il a peur des transporteurs qui ont bloqué même l'ouverture de la nouvelle gare routière, Les baux maraîchers". Les casamançais doivent boycotter les élections locales. Pourquoi accorder des dérogations lors du Magal et du Gamou de Tivaouane, alors il n'en a jamais été lors des évènements se déroulant en Casamance? Nos cartes d'électeur vont parler. A bon entendeur salut!
    Auteur

    Dias

    En Mars, 2014 (09:54 AM)
    Qui c'est ce Monsieur ? Qu'est ce qu'il a à théoriser comme ça? La Gambie doit au Sénégal un Droit de Passage. c'est du doirt international Public. S'il ya une partie qui ne respecte pas le droit de libre circulation c'est bien la Gambie. C'est koi ce complexe à tjrs vouloir incriminer notre pays. Les transporteurs ont raison et on les soutient. Au lieu d'indexer ce dictateur mégalomane de Diamé on évoque, dans un hors sujet total, des principes qu'on ne maitrise pas. De la part de la Gambie se faire payer en cfa est effectivement illegal

    Solution: bitumage de la voie de contournement de la Gambie qui sort vers Vélingara et pourquoi pas ce pont de Marssasoum
    Auteur

    Pag

    En Mars, 2014 (09:55 AM)
    LA CEDEAO? LIBRE CIRCULATION? COMBIEN DE PAYS DE MEMBRE RESPECTENT CELA? LA QUESTION EST LA.



    WA SALAM
    Auteur

    From Zion

    En Mars, 2014 (10:14 AM)
    djameh je l aime bien mais sur ce coup il deconne. ne pas vouloir de ta propre monnaie ca on peut pas l expliquer.
    Auteur

    Transporteur De Ziguinchor

    En Mars, 2014 (10:41 AM)
    J'étais dans cet atelier et aucun participant n'a parlé de boycott. Je crois que c'est el journaliste qui a choisi ce terme. C'est plutôt le blocus qui a été jugé contraires aux règlementation. Le boycott de la Gambie relève de la liberté de chaque transporteur, surtout qu'il y a de bonne raisons car la décision Gambienne ne repose sur rien. Mais les transporteurs qui refusent de passer par la Gambie n'ont pas le droit d'interdire eux mêmes que d'autres transports en commun empruntent le chemin. Ce qui est en cause c'est l'attitude des deux Etats qui font les morts... ils laissent pourrir pendant que les population payent maintenant 18.000 FCFA au lieu de 9000 FCFA pour faire ziguinchor à Dakar. Cela est très mauvais pour les populations de la Casamance qui sont déjà très pauvres....

    Auteur

    Fsutig

    En Mars, 2014 (12:11 PM)
    les transporteurs sénégalais ne se donnent jamais les moyens de leur politique. ils pensent que les boycottes ou les deviations resoudrons les problemes économiques. Tanto ils litigent avec le Mali, tanto la Gambie, au meme moment leur parque automobile est tres vieillissant......drole de patronat Senegalais
    Auteur

    Un Sénégalais

    En Mars, 2014 (14:48 PM)
    transporteur de Ziguinchor ; je suis très content de ce que vous avez écrit



    je le disais dans un forum que c'est pas ce bac qui nourrit la Gambie



    par contre pour rallier le sud du pays par le chemin le plus court , le moins cher, le moins fatiguant en voiture ; nous sommes obliger de passer par la Gambie



    qu' es ce que ça nous coute de traverser la Gambie ;de payer la même qu'au paravent en francs CFA ?



    évitons les querelles inutiles avec nos voisins
    • Auteur

      Alternatif

      En Avril, 2014 (17:57 PM)
      c est faux .passer par la gambie n est pas le plus court chemin car on risque de passer 3 jours au ferry avec les pannes tres frequentes du bac . et les tracasseries en gambie l etat doit veiller a ce que le prix du contournement de la gambie ne depasse pas 12 000f en mettant des dem dikk (100 bus) sur la transgambienne .
    Auteur

    Le Hibou

    En Mars, 2014 (16:11 PM)
    chauffeurs maintenez votre position seuls vous savez le calvaire que vous vivez a banjul.
    Auteur

    Mane Moussa

    En Mars, 2014 (16:21 PM)
    Droit ou pas droit, j'estime que cela suffit maintenant et je ne crois pas que les Gambiens souffrent plus que les personnes qui habitent la Casamance. On peut épiloguer en n'en pas finir sur les raisons du blocus mais les seules personnes qui souffrent ce sont tous ceux qui habitent cette région et y font affaire. En sus, qui sait que les populations de la Casamance bradent leurs productions aux revendeurs qui prennent pour argument les difficultés de traversée Gabienne? Qui n'a pas conscience que la Casamance est une région enclavée et dont certains de ses problèmes relèvent de cet enclavement? Faut-il davantage enfoncer le clou sous prétexte que le gouvernement Sénégalais ne négociera pas avec la Gambie? Quelle bêtise politique d'observer un mutisme qui n'est que l'incompétence des autorités à ne pas vouloir régler le problème qui les oppose à la Gambie. La politique comme la gestion d'un pays ne sont pas des jeux d'enfants en manquant d'imagination et de prévisions pour les conséquences de ses choix. Le Président WADE n'aurait pas laissé une telle situation pourrir, ni le Président DIOUF ou SENGHOR. Notre gouvernement a toujours tendance à prôner l'immaturité dans toutes les situations de sa politique. Si nous n'y prêtons attention, nous risquons de nous retrouver à des drames que nous aurons nous-mêmes occasionnées. Vive le Senegal, vive la démocratie et vive la maturité politique.
    Auteur

    Lassine

    En Mars, 2014 (17:35 PM)
    Les sénégalais doivent avoir des problème, ya un mois le Sénégal a créer des toute pièce des problème aux transporteur Maliens, soit disent que ya des contre bandier parmis les chauffeurs venant du Mali, je suis sur que parmi les chauffeurs venant du Mali ya toute shorte des personnes parmis eux, mais depuis quand les crimes individuels deviens un châtiments collectif? ???du jamais vue, les Sénégal vois des mal partout avec ce voisin, je suis transporteur aux Mali, sénégalais d'origine , je fait plus des 100 voyages par mois souvent entre Dakar et Bamako, parce que je pas les choix sinon malgré mes origine s Sénégalais, j'allais voir ailleurs, d'allier tout les moyens seront mis en œuvre pour trouvez d'autre destination, les doit avoir un problème quelques part sinon ont peut pas ses fâchés avec tout ses voisins,
    • Auteur

      @lassine

      En Avril, 2014 (18:02 PM)
      menteur le bilakro 100 voyages par mois entre dakar -bamako donc plus de 3 fois par jour tu es fort deh
    Auteur

    En Mars, 2014 (07:25 AM)
    Cherchent ils une promotion ou à se faire connaitre? Ce monsieur et son journaliste se sont trompé de tribune! koldois, sédhiouois ou ziguinchorois souffrent de cette situation pendant que ces messieurs en costume cravate sont dans leur bureau speculant et brandissant des protocoles d'un organisme ou organisation qui a toujours prété le flanc "libre circulation des biens et des personnes". Nos biens et nos mode

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email