Mercredi 20 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Transport

Les usagers préoccupés par la dégradation du tronçon Fatick- Kaolack

Single Post
Les usagers préoccupés par la dégradation du tronçon Fatick- Kaolack

Les usagers du tronçon Fatick-Kaolack ont déploré samedi, devant les responsables du ministère des Transport et des Infrastructures, l’état de dégradation très avancé de cette route et appelé à la reprise des travaux de réhabilitation.

 

Longue de 45 kilomètres, le tronçon Fatick-Kaolack constitue la principale source de complaintes des voyageurs sur la route nationale numéro 1. Il est jonché de nids de poule qui provoquent de grandes secousses et de nombreuses déviations.

 

Le ministère des Infrastructures et des Transports a initié samedi une visite sur les routes qui longent le corridor Dakar-Tambacounda. Conduite par Pape Diop, directeur des routes, cette équipe comprend le chargé de projets de l’AGEROUTE de Kaolack, Baye Diassé, des experts en génie civil, des journalistes et d’autres responsables du département des Transports.

 

L’accent a été mis sur l’état de dégradation de l’axe Fatick-Kaolack. ‘’Rien que pour les gros porteurs, plus de 400 véhicules maliens passent quotidiennement par cette voie. Même les véhicules qui sont dans un bon état roulent 10 kilomètres à l’heure, ceux qui doivent rouler à droite prennent leur gauche et vice versa. Les dégâts et les accidents sont énormes’’, a relevé le directeur des Routes.

 

‘’C’est vraiment le comble de la catastrophe. Depuis bientôt six ans, l’Etat laisse faire et la situation se détériore avec des pertes en vie humaines provoquées par les nombreux accidents’’, a déclaré Habib Sarr, un conducteur de ‘’7 places’’ qui fait souvent le trajet Dakar-Kolda.

Les deux mains sur le guidon, tout en sueur, M. Sarr déplore la lenteur dans la reprise des travaux sur cette voie et les conséquences que cela engendre. 

 

‘’A chaque passage, on se retrouve avec un véhicule endommagé. Le manque à gagner est énorme. Le plus déplorable c’est qu’on n’a pas d’alternative, même si on prend les précautions qu’il faut c’est un autre automobiliste qui vient te percuter. Refaire cette route relève d’une urgence mais d’une justice aussi’’, selon lui.

 

Benjamin Faye est un fonctionnaire à Dakar originaire de Kaolack. Trouvé à hauteur de Gamboul, un village situé entre Fatick et Kaolack, il ne cache pas lui aussi sa frustration. 

 

‘’Depuis une vingtaine d’années, j’utilise cette voie au moins deux fois dans le mois. Avant l’an 2000, cette voie est restée 10 ans sans réhabilitation. Elle a été refaite en 2006, mais elle est redevenue chaotique. Ce qui est anormal pour une route de niveau sous-régional’’, a dit M. Faye au volant d’un véhicule particulier.

 

‘’A chaque voyage, rien que penser à l’axe Fatick-Kaolack me donne des vertiges. Ce qui fait que régulièrement je cherche des voies de contournement en passant par Diourbel ou Thiès. La souffrance est extrême et les dégâts sont nombreux. Nos véhicules sont endommagés.

 

Ne serait-ce qu’en termes de rentrée financière dans l’économie nationale, il y a une urgence à réparer cette route’’, a-t-il ajouté.

 

Pape Diop, le directeur des Routes assure que la reprise des travaux de réhabilitation est imminente. ‘’La reprise des travaux est imminente. C’est un intérêt national de passer à une vitesse supérieure en vue de réhabiliter cette route. Nous en sommes à l’étude et toutes les évaluations sont déjà faites’’, a assuré M. Diop.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email