Jeudi 22 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Affrontements à Khossanto : L'arrêté du préfet n'est pas la cause des violences ! Seneweb vous explique tout

Single Post
Affrontements à Khossanto : L'arrêté du préfet n'est pas la cause des violences ! Seneweb vous explique tout
Des violences à Khossanto, dans la région de Kédougou, ont fait deux morts et plusieurs blessés. Malgré les apparences, la modification de l'arrêté préfectoral sur le recrutement de la main-d'œuvre locale n'est pas la principale source de ces troubles. Les manifestants dénoncent une lutte de pouvoir entre élus locaux comme origine du conflit.


La région de Kédougou est principalement connue pour sa richesse en minéraux, un potentiel qui contribue à sa renommée et qui est souvent à l'origine de tensions. Le dernier événement en date s'est déroulé dans la localité de Khossanto où des manifestations violentes ont éclaté la semaine dernière, opposant des jeunes aux forces de l'ordre. 

À ce stade, le bilan fait état de deux décès, dont un proche du maire de Khossanto, ainsi qu'une quinzaine de blessés et l'arrestation de 37 personnes. 

Comme Seneweb et de nombreux autres médias l'avaient précédemment rapporté, l'origine de ce conflit semblait être la modification de l'arrêté du préfet du département de Saraya concernant le recrutement de la main-d'œuvre locale non qualifiée.


Des brassards rouges sur la route d’Antoine Félix Diome

En visite ce mardi dans la région de Kédougou, le ministre de l'Intérieur, Antoine Félix Diome, accompagné de ses collègues des Mines et de la Bonne gouvernance, s'est rendu sur place pour dialoguer avec les parties impliquées, dans le but de résoudre cette crise. Sur le chemin menant au lieu de la rencontre, des jeunes arborant des brassards rouges ont tenté de bloquer le cortège afin de faire part de leurs revendications aux autorités. Mais les policiers ont réussi à les contenir. 

Une fois à l'hôtel où devaient se tenir les discussions entre les membres du gouvernement, la presse a été priée de quitter la salle, après les propos introductifs du ministre de l'Intérieur, en vue d'une réunion à huis clos.

Les chefs de village recrutaient des jeunes en contrepartie de travaux champêtres 

L'équipe de Seneweb a profité de cette occasion pour rencontrer les manifestants. Dans un premier temps, ils nous ont confié que la modification de l'arrêté n'était pas la cause de leurs protestations. Au contraire, cette mesure aurait contribué à clarifier le processus de recrutement qui était précédemment entre les mains des chefs de village qui présidaient les commissions, et s'accompagnait parfois de méthodes de sélection peu conventionnelles. 

Sory Sylla, portant le brassard rouge et premier vice-président du Conseil régional de la jeunesse de Kédougou, explique : "Aujourd'hui, la majorité de la population de Saraya approuve l'arrêté du préfet, car les chefs de village avaient des pratiques discutables. Ils recrutaient parfois des jeunes en échange de travaux agricoles ou contre une part de leur salaire pendant un semestre." 

Cette décision salutaire n'a toutefois pas fait que des heureux.

Un arrêté salutaire à l’origine d’une guerre de positionnement entre élus locaux

En vertu du nouvel arrêté, la commission de recrutement de la main-d'œuvre non qualifiée est désormais présidée par des autorités administratives, incluant notamment les chefs de village et les représentants des conseils départementaux. Le conflit semblerait être centré sur les maires des localités de la région et le président du conseil départemental qui seraient engagés dans une lutte pour le pouvoir. 

Sory Sylla ajoute : "Les maires de Saraya, Sabadola et Khossanto sont en conflit ouvert avec le président du Conseil départemental de Saraya." 

Selon lui, les jeunes manifestants étaient manipulés par ces élus pour servir leurs propres intérêts. En plus de réclamer la libération des 37 personnes détenues, ils dénoncent l'usage de la force ayant entraîné la mort de l'un des leurs.

À la sortie du huis clos avec les acteurs de la région de Kédougou, le ministre de l'Intérieur a eu un échange avec certains de ces manifestants. Ils ont soulevé leur exclusion des politiques gouvernementales favorisant l'emploi des jeunes, notamment le programme "Xeyu Ndaw Yi". Ils ont également appelé les autorités à privilégier l'expertise communautaire dans les appels d'offres des entreprises opérant dans le secteur minier de leur région.




5 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2023 (22:36 PM)
    La police a fait preuve d'excès de zèle. Elle devai laisser le minstre écouter les doléances des jeunes comme le prsident Macky l'a fait lors d'une tournée à Koumpentoum. Gendarmes et militaires ne l'ont pas empêché de s'arrêter pour écouter les populations qui portaient des brassards rouges pour réclamer un nouveau chateau d'eau.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (00:01 AM)
      Merci encore Mr le Sous Préfet.... d'État Pur et Républicain. Vigilance dans cette région Est. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Septembre, 2023 (23:00 PM)
    Vous jouez le jeu de ces assassins. L'arrêté en est bien la cause. Pourquoi ils l'ont alors retiré ? Honte à vous !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (23:33 PM)
      Question très pertinente que ces reavaleurs de Vomissures doivent apportés une réponse
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2023 (23:05 PM)
    Pourquoi à chaque manifestation de citoyens de ce pays il y a mort d'homme ??? La gendarmerie doit rendre compte de l'assassinat de ces jeunes manifestants...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (23:09 PM)
      Qui a donné l'ordre de tirer à balles réelles sur des populations qui ne font que pratiquer un droit constitutionnel ???
      Un jour ou l'autre, les responsables de toutes ces tueries devront répondre de leurs actes macabres 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2023 (08:03 AM)
    Le ministre devrait ecouter aussi les jeunes avec les  brassards rouges
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author Tidiane

      En Septembre, 2023 (15:19 PM)
      C'est ça le problème ils sont refusé que le ministre nous écoute 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2023 (16:28 PM)
    Tout ce vous avez dit est Faux 

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email